Arrow Table de matières
4561020

CHAP I PROBLEMATIQUE DU SUJET

1.1 Introduction

Le Gouvernement des Pays-Bas et le Gouvernement du Burundi ont signé en avril 2009 un Mémorandum d’Entente (MoU) pour réaliser un Programme de Développement du Secteur de la Sécurité (DSS) sur une période de huit ans. Le Programme se compose de 4 phases de 2 années chacune et intègre 3 composantes à savoir : la professionnalisation de l’Armée, la professionnalisation de la Police et le renforcement de la gouvernance en matière de sécurité. Pour ce qui est de la réforme de l’armé, en dehors du renforcement de capacité, une des actions entreprise dans le programme est la construction d’infrastructures que ce soit dans les casernes comme dans certaines institutions.

Parlant des casernes, l’effectif des militaires s’est accrue ces dernières années et à cause d’insuffisances des structures d’accueils dans les casernes, bon nombre d’entre eux sont éparpillés dans la nature ; soit dans les campagnes, soit sur les collines et j’en passe.

Démobilisés dans ces conditions et parfois livré à eux-mêmes, les militaires spécialement les hommes de troupe commettent des atrocités sur les pauvres populations qu’ils sont supposées sécurisés ; C’est pour résoudre ce problème qu’à travers ce programme, il est prévu un certain nombre de bâtiments types à construire dans les casernes.         

D’un autre côté, il est prévu un immeuble bureau à construire en vue d’accueillir un certain nombre de service de l’armé, dont le cabinet du ministre, la juridiction militaire et autres  bâtiment qui fait justement objet de notre travail, de notre rapport mémoire.

En effet, une ancienne politique du gouvernement était la location de différents immeubles pour abriter les différents services de différents ministères. Cet Etat de chose revient très cher à l’état burundais qui met à disposition beaucoup de fond dans ce sens et peu de fond pour la maintenance des infrastructures.

Depuis l’année dernière, le chef de l’état actuel a voulu changé cette vision en décidant que dans les 3 années à venir, chaque ministère devrait avoir ses propres infrastructures .Ce faisant, il est vrai que l’Etat investirait tout de suite beaucoup de fonds dans les constructions mais à long terme, fera des économies sur le budget des locations dont une partie serait affectée à la maintenance de ses infrastructures et l’autre partie à d’autres investissements publics .C’est dans cet angle que, dans le cadre de cette coopération Burundo Néerlandaise, l’unité de gestion du ministère de la défense Nationale et des Anciens Combattants (UdG/MDNAC), sous l’appui du Ministère et en collaboration avec la GIZ-DSS a décidé de construire un immeuble administratif à usage bureaux comme indiqué précédemment.

1.2  But du Sujet

Le but de la présente étude est de proposer une structure en béton armé d'un bâtiment, à quatre (04)  niveaux (Voir Plans Archi), à usage de bureaux en déterminant les sections de béton et d'acier nécessaires afin que la superstructure transmette sans contraintes majeures à l'infrastructure les charges qui lui sont appliquées.

La modélisation de la structure s'accompagnant de la mise en charges se fera sur la base desdocuments architecturaux. Ainsi pour analyser l'ouvrage, il est nécessaire de le remplacer par une série de lignes qui représentent les axes de ses divers éléments. Ces derniers seront pré-dimensionnés en input (par exemple par la portée pour le cas des poutres) en se collant aumieux à l'aménagement architectural. Après la répartition des charges, nous finirons par la détermination définitive des géométries et des sections des aciers.

1.3  Situation et Description du Site

Cet immeuble sera construit à Bujumbura au MDNAC plus précisément sur un terrain situé dans les enceintes de l’Etat-major Général de la Force de Défense Nationale d’une superficie d’environ 7630 m². Il aura une surface d’environ 3.252 m² répartie comme suit :

   RDC   :   799.2 m² ;

   3 Etages 718.6x 3 = : 2 155.8 m² et

   Terrasse :   297.0 m²

De par ses dimensions moyennes, deux joints de dilatations sont prévus, ceux-ci séparant le bâtiment en trois grandes parties d’où les deux parties extrêmes sont l’objet du dimensionnement en question.

Le terrain affecté au projet de construction de l’immeuble est situé dans le quartier ROHERO de la ville de Bujumbura. Le terrain totalise 7630 m² environ et il est délimité à l’Ouest par la pleine de rassemblement de l’EMG/FDN, à l’Est par les bureaux de l’EML, au Sud par les bureaux de l’EMF et au Nord par l’Avenue NGENDANDUMWE.Le terrain est plan. Le bâtiment sera implanté de sorte à permettre des accès aisés à partir des voies. 

Ce calage a permis de placer le bâtiment dans la partie centrale du terrain, dégageant au sud et au nord une importante emprise qui sera aménagée en parking et voie piétonne .Un dégagement, moins  important, est prévu dans la partie Est et à l’ Ouest, où sera aménagé un parking de quelques véhicules. 

1.4 Données  climatiques

Lieu   : Bujumbura

Latitude : 3°22' S

Longitude : 29°21' E

Altitude : 796 m

Eté : Température sèche : 32°C

 Humidité relative : 50 %

         Vitesse moyen du vent :

Partager ce travail sur :