Arrow Table de matières
9967346

RESUME

EFFET DU MOMENT D’APPLICATION DES ENGRAIS PHOSPHATES (TSP, DAP et NPK) SUR LA PRODUCTION DU HARICOT DANS LES CONDITIONS EDAPHOCLIMATIQUES DU GROUPEMENT DE NYANGEZI
Auteurs : MUKANIRWA RUSONGEKA Faustin ([email protected]); BASHAGALUKE BIGABWA Janvier et WALANGULULU MASAMBA Jean.
Le phosphore constitue l’un des problèmes majeurs pour le développement et les rendements des cultures dans les milieux tropicaux suite au niveau d’acidité des sols pouvant rendre celui-ci indisponible aux plantes. Les études précédentes menées par IFDC CATALIST, ont montré que le sol de Nyangezi est déficient en P, d’où la nécessité d’un apport en phosphore pour répondre aux besoins alimentaires des cultures et assurer une bonne croissance et un rendement élevé. Une autre étude menée à Kalehe par MWATSI a montré que l’application du P au jour de semis n’a eu aucune influence sur tous les paramètres végétatifs et du rendement. Compte tenu des problèmes de solubilité du phosphore, il est important de déterminer le moment efficace d’application des engrais phosphatés, moment permettant sa disponibilité et sa mise à la disposition des plantes. C’est ainsi qu’une étude de l’effet du moment d’application des engrais phosphates (TSP, DAP et NPK) sur la production du haricot dans les conditions édapho-climatiques du groupement de Nyangezi a été menée pour évaluer le moment le plus efficace d’application des engrais phosphatés sur la culture de haricot, moment permettant d’améliorer le rendement et par la suite augmenter le revenu agricole. A cet effet, il a été procédé à une expérimentation à Nyangezi dans le territoire de Walungu ; le dispositif expérimental adopté était celui des parcelles divisées « Split plot » avec deux facteurs. Le moment d’application des engrais constitué le facteur principal et les types d’engrais constituaient le facteur secondaire, l’application était faite trois, deux, une semaine avant semis et au jour de semis. La croissance, le rendement, l’efficience agronomique et la rentabilité ont été évalués. Les résultats ont montré que l’utilisation du phosphore à une dose de 50Kg/ha soit respectivement 668,4 Kg/ha de NPK (17% de P2O5), 252,5 Kg/ha de DAP (46% de P2O5), 247 Kg/ha de TSP (45% de P2O5) a influencé les paramètres végétatifs et ceux du rendement lorsqu’ils étaient appliqués trois semaines avant semis. En plus cette application de trois semaines avant semis a montré une rentabilité économique la plus élevée, une efficience agronomique la plus élevée.


Mots clés : Moment d’application, engrais phosphatés, haricot, Nyangezi.

Partager ce travail sur :