Arrow Table de matières
5038033

Chapitre troisième ANALYSE ECONOMETRIQUE DU TAUX DE CHANGE REEL EN RDC

Après avoir présenté la méthodologie, et les variables utilisées dans le cadre ce travail au deuxième chapitre, à travers ce chapitre nous voulons trouver une estimation des déterminants du taux de change en R.D. Congo.

Il est donc question dans ce chapitre d’analyser les données des variables macroéconomiques  de la RDC et de trouver la fonction estimée des déterminants du taux de change.

De manière sommaire, nous allons commencer par la formulation du modèle à tester (III.1) puis va suivre le test de stationnarité qui est  même la condition sine qua none pour que l’application de la méthode des moindres carrés ordinaires soit effective (III.2), ensuite nous passerons à l’estimation et à l’application des différents tests (III.3) et enfin nous nous appesantirons sur l’interprétation des résultats (III.4).

III.1.  Formulation du modèle à tester

Nous suivons la méthode développée par Clark et Macdonald  (1997) qui propose un modèle composite dit « modèle de taux de change comportemental d’équilibre », BEER (Behavioural  Equilibrium Exchange Rate). Ce modèle a pour objet d’expliquer empiriquement l’évolution du taux de change. Il ne s’attache point à en trouver les soubassements théoriques. Son explication reste en effet pratique et expiatoire. C’est pour cette raison que nous avons jugé bon de l’appliquer aux cas des pays en développement telle la République Démocratique du Congo. L’approche consiste à retenir un ensemble de variables fondamentales (de l’économie réelle) et financières pouvant influencer le taux de change.

Ce modèle s’écrit comme suit :

LTCR = β0 + β1LTEch + β2LIPC + β3LRESchange+ β4LM2 + β5LDETTEexte + β6LTi +

Avec :

  • LTC : désigne le logarithme décimal du taux de change,
  • LTEch : désigne le logarithme décimal du terme de l’échange mesuré le rapport de l’indice des importations et l’indice des exportations,
  • LIPC ; est le logarithme décimal de l’indice des prix à la consommation,
  • LRESchange désigne le logarithme décimal des réserves de change, 
  • LM2 désigne le logarithme décimal de la masse monétaire au sens large,
  • LDETTEexte désigne le logarithme décimal de la dette extérieure,
  • LTi : désigne le logarithme décimal du taux d’intérêt
  • désigne le terme d’erreur
  1. Description des variables

Deux types de variables vont être utilisés dans le cadre de ce travail : des variables financières telles le taux de change,  le taux d’intérêt  et les variables réelles telles que les termes de l’échange (rapports de l’indice de prix à l’importations et de  l’indice des prix à l‘exportation), les dettes envers l’étranger, le total des réserves de change, l’indice des prix  à la consommation, et la masse monétaire au  sens  large.

Les séries utilisées dans le cadre de cette étude consistent en des variations annuelles. Les sources principales sont essentiellement la Banque Centrale du Congo dans ses rapports annuels, la Banque Mondiale et le Fonds Monétaire International. Cette étude couvre une période allant de 1975 à 2010.

Toutes les séries originales sont transformées en logarithmes naturels  pour vérifier les caractéristiques des élasticités partielles à court terme et à long terme de l’équation du taux de change en RDC.

Le tableau suivant présente les séries utilisées sur une échelle annuelle : 1975 jusqu’à 2010. Les données sont celles de fin période.

Tableau 2. Présentation des variables

Série

Période d’étude

Nombre d’observation

LTC

1975 à 2010

36

LTEch

1975 à 2010

36

IPC

1975 à 2010

36

LM2

1975 à 2010

36

LDETTEexte

1975 à 2010

36

LRESchange

1975 à 2010

36

TI

1975 à 2010

36

III.2. TEST ECONOMETRIQUES

Partager ce travail sur :