Arrow Table de matières
3605726

CHAPITRE III: ANALYSE ET INTERPRETATION DES RESULTATS

III.1. Présentation et traitement des résultats

Notre enquête a concerné 5 écoles, et 5 individus enquêtés. Pour analyser et traiter les données recueillies, nous avons utilisé le logiciel sphinx.

III.2. Résultats obtenus

Question  no 1 : Annoncez-vous les objectifs au début de la leçon ?

Tableau no 04 : Annonce des objectifs de la leçon

Commentaire : Ce tableau renseigne que 5 enseignants, soit 100% de nos enquêtés annoncent les objectifs  au début de la leçon. Dans ce tableau, il se dégage que tous les enseignants annoncent les objectifs au début de la leçon.

Question  no 2 : Avez- vous un laboratoire informatique ?

Tableau no 05 : Existence du laboratoire

Commentaire : Ce tableau nous montre que parmi les 5 écoles enquêtées, 4 soit 80% ont des laboratoires et des machines dont le nombre varie de  1 à 5 et une autre n’a pas de machine ni de laboratoire, ils utilisent des téléphones.

Question  no 3 : Organisez-vous des séances pratiques ?

Tableau no 06 : organisation des séances pratiques.

Commentaire : Les résultats contenus dans ce tableau montrent que 5 enseignants  essaient d’organiser les séances pratiques, soit 100% dont deux enseignants, soit 40%  les organisent une fois par semaine, deux autres enseignants, soit 40% les organisent deux fois par semaine.  Et une autre,  soit 20% organise les séances pratiques quand elle  dispose du carburant.

Question  no 4 : A quel moment sont  organisées les séances pratiques ? 

Tableau no 07 : évaluation du moment de pratique.

Commentaire : Ce tableau montre que trois de nos enquêtés font des pratiques lorsqu’ils disposent du carburant, soit 60%. Ce sont les instituts  Mulangaliro, Kabwika et Neema ; 2 de nos enquêtés, soit 40% combinent la théorie et la pratique au cours de la leçon. Ce sont les institutions Itara et Maniema. Aucun de nos enquêtés fait des pratiques quand il y a de l’électricité et immédiatement après les leçons théoriques comme il est vu dans le tableau ci-haut.

Il est à noter que pour les instituts Mulangaliro, Kabwika et Neema, les enseignants avait tenté de faire la pratique un jour, mais cela n’était pas possible par manque d’ordinateurs. Par ailleurs, la préfecture ne se soucie pas de l’achat du carburant. Et pour Itara et Maniema, ayant un lap top, le préfet charge la machine tous les jours afin que l’enseignant titulaire du cours d’informatique l’utilise à tout moment qu’il en a besoin. La charge se fait  le plus souvent sur panneau solaire.

Question no5 : Combien d’élèves se rangent devant un ordinateur quand il y a pratique ?

Tableau no 08 : nombre d’élèves devant l’ordinateur   

Commentaire : Les résultats contenus dans  ce tableau renseignent que dans les écoles enquêtées, dans 3 d’entre elles le nombre d’élèves par ordinateur varie entre 3à 5, soit 60%. Une école range  4 à 10 élèves par ordinateur, soit 20%  or. Par contre, une école  range plus de 10 élèves par ordinateur,  soit 20%. Devant cette situation, l’enseignant a dû abandonner les séances pratiques. Aucune des écoles ne dispose un élève par ordinateur par . Certains de nos enquêtés accusent toujours ce rangement en disant qu’il n’arrange pas les séances de pratique en ce sens que certains des élèves n’arrivent pas à appliquer les théories à la pratique, à toucher la machine à cause de l’insuffisance des machines, et qu’une seule machine ne suffira pas ou ne permettra pas l’atteinte des objectifs de la leçon.

Question  no 6 : Arrivez-vous à vous conformer au programme national ?

Tableau no 09 : respect du programme national

Commentaire : Les résultats repris dans  ce tableau montrent que 2 de nos 5 enquêtés  se conforment ou utilisent le programme national, soit 40%. Par contre, 3 de nos 5 enquêtés ne se conforment ou n’utilisent pas le programme national, soit 60%.

Au vu de ces résultats, nous constatons que le nombre de fréquences de nos enquêtés se conformant au programme national est inférieur (40%) au nombre des fréquences de nos enquêtés ne se conformant pas au programme national (60%). Ceci veut dire que 40% seulement de nos enquêtes se référent au programme national.

Question  no7 : Si Non, pourquoi ?

A la question de savoir pourquoi ils ne se conforment ou n’utilisent pas le programme national, ils ont donné les réponses suivantes :

  1. Parce qu’on n’a pas le programme national de ce cours
  2. Parce que nous ne sommes pas obligés de l’utiliser
  3. Nous ne disposons pas de manuels, mais pour enseigner nous nous basons sur le programme national.

Question  no 8 : Ou tirez-vous la documentation pour enseigner votre cours d’informatique ?

 Tableau no 10 : source de la documentation pour l’enseignement du cours d’informatique

Commentaire : Les résultats présentés dans  ce tableau sont interprétés de la manière suivante : 3 de nos 5 enseignants enquêtés se documentent à l’internet soit 60%,  2 de ce 5 enseignants enquêtés utilisent les anticus qu’ils ont eus dans leur centre de formation informatique. Dans ce tableau, il se dégage qu’au moins tous les enseignants se documentent pour le cours d’informatique qu’ils assurent.

Question  no 9 : A quel moment faites- vous l’évaluation ?

 Tableau no 11 : moment de l’évaluation

Commentaire : selon les résultats  dégagés de ce tableau, il résulte que 4 des enseignants enquêtés évaluent à la fin de la leçon, soit 80%, et un des enseignants enquêtés évalue chaque semaine, soit 20%. Ces résultats montrent qu’aucun de ce cinq enseignants enquêtés n’évalue à la fin d’un chapitre ni au  début de la leçon, ni pendant la leçon. Ce qui montre qu’ils n’essaient pas de faire une leçon de synthèse pour chaque chapitre.

Question  no 10 : Quelle  est l’attitude de vos élèves lors d’un enseignement avec ordinateurs ?

 Tableau no 10 : Evaluation de l’attitude des élèves lors d’un enseignement avec ordinateurs

Commentaire : il résulte de ce tableau que 4 des enseignants enquêtés  déclarent que lors d’un enseignement par ordinateurs les élèves sont actifs et motivés, soit 80%, l’un d’entre eux affirme que lors de l’enseignement avec ordinateurs, les élèves sont concentrés, soit 20%, ce qui occasionne le dérangement en ce sens qu’ils ont la curiosité de toucher l’ordinateur. Par contre, aucun de ces enseignants a dit que les élèves ne sont pas actifs, il dérangent, ce qui nous pousse à dire que ce cours intéresserait le plus des élèves si chacun arrivait à manipuler   la machine ou si au moins trois  élèves se rangeaient devant un ordinateur lors des séances pratiques.

Question  no 11 : Dans votre milieu, y a – t – il des centres  de formation et /ou Cybercafés ?

 Tableau no 11 : existence  des centres de formation et/ou des cybercafés

 Commentaire : il ressort de ce tableau que 3 de nos enquêtés ont affirmé que dans leurs milieux il existe un centre de formation et/ou un cybercafé, soit 60%.  Par contre, deux d’entre eux soutiennent que dans leurs milieux il n’ya pas de centre de formation ni de cybercafé, soit 40%.

Question  no 12 : Quelles sont les difficultés que vous éprouvez en enseignant une leçon d’informatique ?

  1. Nous avons des difficultés car nous n’avons pas d’électricité ni de générateur de courant électrique
  2. Nous avons des difficultés car toutes les leçons sont enseignées de manière théorique par manque d’appareils pouvant nous aider à faire des pratiques sur machine ainsi que le manque du carburant
  3. Nous pouvons faire 2 mois sans pratique par manque de carburant parce que les élèves ne payent jamais le carburant(le carburant revient à l’organisation de la direction). Aussi pendant les heures des pratiques, parfois tous les élèves n’arrivent pas à toucher à l’ordinateur car nous avons peu des machines.
  4. L’insuffisance des machines, car il fallait une machine pour chaque élève
  5. L’usage de l’unique ordinateur dans une classe de plus ou moins 30 élèves ; le déplacement de la machine qui gaspille le temps et le risque que court la machine pendant les déplacements.

Il ressort de cette question, que tous nos enquêtés ont des difficultés pendant l’enseignement de ce cours par manque d’ordinateurs et de carburant ; ce qui bloque certains à pouvoir faire la pratique en se limitant à l’enseignement théorique.

Question  no 13 : Quelles stratégies utilisez- vous pour éviter ces difficultés ?

  1. Parfois les élèves s’organisaient pour acheter eux-mêmes du carburant ; en utilisant  un appareil ou un ordinateur d’autrui
  2. Je ne fais que montrer ces difficultés à la préfecture
  3. Nous demandons à la direction de trouver une solution le plus tôt possible
  4. Je me force de demander à un ami la machine, et si je ne trouve pas je montre mes élèves sur téléphones IPAD, en ouvrant la connexion sur Google et comme la technologie évolue jour au jour, je me mets chaque fois dans le site pour voir des innovations et les communique aux élèves.
  5. On n’a pas de stratégie

Question  no 13 : Avez- vous quelque chose à ajouter au sujet de l’enseignement d’informatique que vous assurez ?

  1. Rien à ajouter
  2. Pour l’enseignement de l’informatique dans les écoles secondaires j’aimerai que le gouvernement se charge de la fourniture des manuels (documents), des appareils (ordinateurs) pour donner un enseignement de qualité en faveur de nos élèves et de modèles.
  3. Rien à ajouter
  4. Rien à ajouter
  5. Non

Partager ce travail sur :