Arrow Table de matières
2993751

Partie : REVUE DE LA LITTERATURE CHAP I: GENERALITES SUR LE GOYAVIER (fruit Goyave)

 

I.1.ORIGINE

            Le goyavier tire son origine de l’Amérique Tropicale (Leroy, 1968).Il tire son nom du mot indien guyaba, sous lequel on le désignait à Saint-Domingue.Il existe à l’état sauvage et à l’état cultivé au Mexique, dans toutes les Antilles, le Guatemala, le Venezuela, les Guyanes, le Pérou et le Brésil oriental (Abeele et Vandenput,1951).

I.2.DESCRIPTION

            Le goyavier appartient au genre Psidium, de la famille de Myrtaceae.

Dans le genre Psidium,il y a quatre espèces à fruits comestibles dont P.guajava est la plus importante dans les régions tropicales. P.Cattleyanum Sabine, le goyavier-fraise, originaire du Brésil, a des fruits plus petits que P.guajava et est plus résistant au froid;sa distribution est très limitée en Afrique tropicale (Baudouin et al, 2001).

La reproduction facile par graine des goyaves a très largement contribué à la diversité variétale actuelle.(Seulement 70% des plants issus d’un semis retransmettent fidèlement les caractéristiques du pied-mère).Afin de garantir les qualités des variétés sélectionnées, la multiplication végétative est donc obligatoire (le bouturage est préféré au greffage) (Anonyme, 2006)

Psidiumguajava est un arbrisseau buissonnant ou un petit arbre au tronc tortueux de 3 à 10m de hauteur. Il a l’écorce lisse se détachant en grandes plaques. Les feuilles de 5 à 15cm X 2 à 8 cm sont opposées et persistantes et courtement pétiolées. Les fleurs hermaphrodites sont solitaires ou groupées par 2 au 3 à l’aisselle des feuilles et sont de couleur blanc rosé. Le fruit est une baie, la goyave, surmontée du calice persistant (Baudouin et al, 2001).

Il existe de nombreuses variétés de goyaves : environ 150 sont dénombrées à travers le monde. Certaines sont piriformes, d’autres plus rondes. Leur peau est généralement de couleur jaune à maturité et la pulpe peut être de couleur blanche, rose, rouge ou jaune clair (Anonyme, 2006).

            Les feuilles et les fruits du goyavier-fraise sont plus petits que ceux du goyavier commun. Les fruits ont un diamètre de 1 à 2cm et comme la goyave ordinaire, ils portent à leur extrémité le calice persistant (Baudouin et al, 2001).Deux variétés de goyave-fraise sont connues ; elles se distinguent par la couleur de leur épiderme ; l’une est rouge, l’autre est jaune (Anonyme, 2006)

I.3.COMPOSITION

            D’après Tindall et al.,1986,la goyave est un fruit à grande valeur nutritionnelle ; très riche en vitamine C(200 à 250mg suivant les cultivars,l’ environnement et les techniques culturales).L’écorce du goyavier est riche en tannin (Van Den Abeele et Vandenput, 1951).

  • Source particulièrement riche en acide ascorbique (Leroy, 1968).

Selon Madame L.Randoin et al,Paris, 1961, la goyave contient :

  • Valeur calorifique : 52
  • Eau : 82g
  • Principes énergétiques (en g)
  • Protides : 0,7
  • Lipides : 0,6
  • Glucides : 11
  • Caroténoïdes actifs : 0,10

I.4.IMPORTANCE ET USAGE

            La goyave est consommée comme fruit frais, mais elle est également mangée cuite (Van Den Abeele&Vandenput, 1951). Elle convient fort bien pour la préparation de marmelade ,gelée, sirop, jus, nectars, confitures,… (Westphal et al, 1985). Consommée verte, elle est astringente et constitue un remède contre la dysenterie. L’infusion des feuilles a les mêmes propriétés (Van Den Abeele&Vandenput, 1951).

I.5.USINAGE DE QUELQUES SOUS-PRODUITS DE LA GOYAVE (Anonyme, Janvier 1984)

  • Nectars de goyave
  • Coupez le fruit en morceaux (s’il est ferme)
  • Broyez
  • Tamisez
  • Ajoutez eau, sucre, acide
  • Conditionnez, pasteurisez

Pour 100 g de purée de goyave, additionnez 50 g de sucre, du jus de citron et 35 g d’eau.

  • Gelées de goyave
  • Faites bouillir les fruits dans l’eau jusqu’à ramollissement total de la chair ;
  • Filtrez et faites cuire à nouveau avec des fruits ;
  • Répétez l’opération plusieurs fois
  • Le liquide recueilli de la 3ème cuisson doit avoir un extrait sec de 8% environ ;
  • Cuisez le jus avec du sucre (1,2kg de sucre pour 1kg de jus) jusqu’à la consistance voulue (67% de teneur en matière sèche) ;
  • Marmelades de goyave
  • Faites bouillir les fruits avec de l’eau jusqu’à ramollissement total de la chair ;
  • Egouttez-les et passezdansune presse-purée ;
  • Cuisez la purée et le sucre (750g de sucre pour 1kg de purée jusqu’à la consistance voulue (67% de teneur en matière sèche)

Partager ce travail sur :