Arrow Table de matières
1446829

CHAPITRE I : GENERALITES SUR LE PONT

  • .1. DEFINITION

Un pont est un ouvrage destiné à mettre en communication deux points séparés par un obstacle ou permettant le passage sans croisement à niveau de deux courants de circulation. En technique, nous disons qu’un pont est un ouvrage lancé ou jeté pour permettre le franchissement d’un obstacle naturel ou artificiel : vallée, rivière, canal de navigation, canal d’irrigation, une dépression, une zone d’inondation, une zone marécageuse, un lac, un bras de mer et d’autres voies de communication.

I.2. UNE BREVE HISTORIQUES DE PONT

                    Les premiers ponts se limitent probablement à un arbre, à des rondins placés en travers d’un cours d’eau, à des lianes ou des cordes tendues au travers d’une étroite.

                    L’historique des ponts peut se résumer en différentes périodes cidessous :

  1. Période empirique : celle de la construction des ponts voute, en maçonnerie par les romains avant 1500.
  2. Période de grand savant : newton, Galilée, Hooke cette période se détermine par naissance de l’acier (de 1500 à1800).
  3. Période, de 1800à 1900 : c’est le début de l’industrialisation d’où le début du chemin de fer et de la construction de 1er pont métallique pour chemin de fer. Il ya aussi naissance du béton armé.
  4. Période de 1900 à 1950 :
    • Apparition des voitures d’où des ouvrages d’art routiers.
    • Apparition du béton précontraint.
  5. Période de 1900 à 1975 :

Développement de l’autoroute. A partir de 1975 à cause de la crise pétrolière, et de l’apparition des écologistes, on assiste à un frein dans la construction des routes et des ponts.

  1. Les grandes lignes de l’évolution de la construction des ponts ces dernières années sont les suivantes :
    • Evolution du trafic en flèche : le trafic à évoluer qualitativement et quantitativement.
    • Evolution des techniques de constructions : les techniques mettent à la disposition des ingénieurs, des moyens les plus en plus sûrs ;
      • Du point de vue matériaux
      • Du point de vue calculs
      • Du point de vue exécutions

I .3. CLASSIFICATION

Les ponts sont classifiés des plusieurs manières et les critères permettant de classer les ponts sont :

  • Selon les matériaux constitutifs
    • Ponts en bois
    • Ponts en métal
    • Ponts en béton
    • Ponts en béton armée
    • Ponts en béton précontraint
    • Ponts en maçonnerie (de moellon, de briques)
    • Ponts mixtes à pré dalle (poutrelles et dalle en béton armé)
  • Selon la portée
    • Ponceaux (dalots) : L < 8 m
    • Pont à faibles portées :0< L ≤ 30 m
    • Pont à portées moyennes :30m≤L≤60m
    • Pont à grande portées : 150m<L<300m
    • Pont suspendu : L>300m
  • Selon le type de charge
    • Pont rail : pour un chemin de fer - Pont route : pour un automobile
    • Passerelle : pont pour piétons
    • Pont canal : pour canal de navigation d’irrigation
    • Aqueduc
    • Oléoduc
  • Selon le niveau de la circulation
    • Pont à tablier inférieur
    • Pont à tablier supérieur
    • Pont à tablier suspendu
  • Selon les niveaux des berges
    • Pont horizontal
    • Pont incliné longitudinalement
  • Selon la mobilité : un pont dont le tablier est mobile sur une partie ou sur la totalité de la portée pour permettre le passage pour des raisons de sécurité ou pour donner passage à un autre trafic.
    • Pont fixe
    • Pont flottant
    • Pont levant verticalement : un pont dont le tablier subit une translation verticale tout en restant horizontal.
    • Pont tournant autour d’un axe vertical
    • Pont roulant horizontal
    • Pont démontable
    • Pont basculant
  • Selon l’orientation du pont à la voie
    • Pont droit (normal à la voie ou perpendiculaire)
    • Pont oblique par rapport à la voie (pont biais)
  • Selon le fonctionnement mécanique (RDM)
    • Pont isostatique : pont dont les éléments de réduction peuvent être obtenus en utilisant les trois équations d’équilibre. Parmi ces ponts on peut citer :
      • Les ponts en console
      • Les ponts cantilevers
      • Les ponts à travées indépendantes
      • Les arcs à trois rotules ou à trois articulations
    • Pont hyperstatique : pont dont les éléments de réduction seront déterminés en faisant intervenir les déformations pour avoir les équations supplémentaires. Parmi ces ponts on peut citer :
      • Les ponts cadres
      • Les ponts à travées continues
      • Les ponts à béquilles
      • Les ponts bow-strings
      • Les arcs encastrés aux deux extrémités
      • Arcs à deux articulations
    • Selon la forme des poutres
      • Poutre caisson
      • Poutre à âme plein
      • Poutre en treillis
      • Poutre à hauteur constante ou variable
      • Poutre dalle
    • Selon durée de vie envisagée
      • Ponts provisoires
      • Ponts définitifs
    • Selon la configuration générale
      • Ponts voutes, en forme de courbe avec la concavité tourné vers le bas, à tablier inférieur, à tablier intermédiaire ou à tablier supérieur.
      • Ponts à poutres, à poutres sous chaussées et à tablier inférieur (les poutres de rives se désignent aussi par les poutres parapets)
      • Ponts dalles
      • Ponts suspendus
      • Ponts à béquilles
      • Ponts cantilevers
      • Ponts bow-strings, arc à tablier inférieur qui sert de tirant.

I .4. TERMINOLOGIE DU PONT

  • Tablier : C’est le platelage (dalle) ou circulent les véhicules ;
  • Poutres principales (maîtresse) : Ce sont les poutres de pont dans le sens de la circulation ;
  • Entretoises : Ce sont des poutres transversales d’un pont, c’est à dire perpendiculaires aux poutres principales et ont pour rôle d’éviter le basculement ;
  • Longrines ou longerons : Ce sont des poutres longitudinales qui s’appuient sur l’entretoise ;
  • Contreventements : Ce sont des poutres diagonales servant à reprendre les efforts verticaux dus à la charge permanente, au train de charge et les efforts horizontaux dus au freinage, à la variation de la température et les transmettent à la fondation ;
  • Culées : Appuis extrêmes du pont dont le rôle est de retenir les terres et de transmettre les charges à la semelle dans le bon sol ;
  • Piles : Appuis intermédiaire du pont ;
  • Appuis : Ce sont les supports sur lesquels repose le tablier ;
  • Appareils d’appuis : Ce sont des éléments du pont placés entre le tablier et les appuis, dont le rôle est de transmettre les actions verticales dues à la charge permanente et aux charges d’exploitations, routières ou ferroviaires, et de permettre des mouvements de rotation ou de translation ;
  • Joint de dilatation : Ouverture (espace) servant à la dilatation de la structure ;
  • Dos d’âne : Bosse en béton armé permettant la diminution de la vitesse du véhicule ; - Glissière de sécurité :
  • Trottoirs :
  • Dalle flottante : C’est une dalle de transition construite avant d’accéder sur le pont pour éviter les affaissements devant le pont ;
  • Travée : C’est la partie du pont située entre deux appuis successifs

;

  • Portée : C’est la distance entre axe de deux appuis successifs ;
  • Ouverture : C’est la distance entre nu de deux appuis ;
  • Gabarit : C’est la section géométrique nécessaire pour le passage qu’il faut laisser au-dessus et en dessous du pont. Elle est de 5 m ;
  • Voûte : Pont en maçonnerie en forme d’un arc ;
  • Lit mineur : Largeur du niveau des plus basses des eaux (P.B.E), le niveau le plus connu ;
  • Affouillement : C’est l’érosion sous-marine ;
  • Pieux : Colonne en béton ou en métal servant à reporter les efforts du pont sur le bon sol ;
  • Couche de revêtement : La dernière couche posée sur notre pontroute ;
  • Garde –corps : C’est un dispositif de sécurité bordant les ouvrages (ponts) sur sa longueur essentiellement pour assurer la sécurité des circulations.

Partager ce travail sur :