Arrow Table de matières
3486048

CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS

CONCLUSION

                          Nous voici à la fin de notre travail sur les aspects clinique, épidémiologique, et thérapeutique de l’infection à VIH/SIDA chez les enfants de moins de 5ans. Au début nous nous sommes fixés  les objectifs, et quelques hypothèses ont été émises :

Les objectifs :

Objectif Général : est d’analyser  les données en fonction de l’épidémiologie, la Clinique, thérapeutique, et l’évolution de l’enfant vivant avec le VIH/SIDA.                     

 Les objectifs spécifiques sont :

  • Déterminer la prévalence des infections à VIH SIDA dans le service de pédiatrie de l’HGRP
  • Déterminer les principaux motifs de consultation ainsi que les IO couramment associées au VIH SIDA chez les enfants
  • Déterminer la prise en charge globale des enfants infectés par le VIH SIDA
  • Chercher les différentes causes de mortalité et de morbidité chez les enfants infectés par le VIH SIDA.

Les hypothèses :                   

  • Les primipares séropositives seraient plus nombreuses
  • Le mode d’accouchement le plus fréquent serait réalisé par voie basse
  • Les enfants de sexe masculin seraient le plus nombreux
  • L’évolution des enfants sous traitement antirétroviraux serait bonne

Au terme de cette étude nous pouvons conclure que, du 1ère janvier 2014 au 31 Décembre 2016 ,43enfants ont été enregistrés. L’analyse de différents paramètres nous a                            permis d’obtenir les résultats suivants :

Paramètres maternels :

  • la tranche d’âge majoritaire est située entre 24 et 29 ans (67,4%)
  • la majorité est faite des mariées (55,8%)
  • nombreuse sont multipares (41,8%)
  • nombreuse n’ont suivies qu’une seule séance de CPN (46,5%)
  • Dans 88,3% des cas, la PTME n’a pas été faite
  • 58,1% sont ménagères
  • 79% ont accouchées par voie basse

Paramètres  infantile:

  • 65,1% ont un poids situé entre 15 et 20 kilo
  • 58,1% sont de sexe féminin
  • 51,1% sont situés dans la tranche d’âge de 4 à 5ans
  • 32,5% ont présentés des diarrhées non fébriles
  • 69,7% sont dans la catégorie II de l’OMS
  • le taux de CD4 a été cherché chez tous les enfants recrutés.
  • 69,7% sont dans un état d’immunodéficience modéré
  • les diarrhées infectieuses ont été plus diagnostiquées (44,1%)
  • 72% ont évolués

RECOMMANDATIONS

  • Compte tenue de la progression rapide de l’infection à VIH, et du taux élevé de morbidité et de mortalité chez les nourrissons et enfants par le VIH en période périnatale, il  est particulièrement urgent d’identifier ces enfants et de les inclure dans les programmes de soins pour obtenir les meilleurs résultats.
  • Un effort de sensibilisation des pédiatres et généralistes à la pratique du dépistage chez l’enfant est donc souhaitable.  Les enfants séropositifs doivent avoir accès aux ARV.  Afin de garantir cette  inclusion et ce maintien, il est essentiel de disposer  d’un système permettant d’identifier ces enfants, de surveiller leurs états de santé de façon continue et de réaliser des interventions appropriée en fonction du stade de la maladie.
  • Il faudra investir le maximum d’effort dans la planification des soins de longue durée chez un entant infecté par le VIH. Cette planification se faira avec la participation de l’enfant (s’il est suffisamment âgé) ainsi que celle de la famille.car la famille joue normalement un rôle essentiel dans la réalisation des plans de soin destinés à l’enfant.
  • Bien que le diagnostic du VIH chez l’enfant soit techniquement complexe et cliniquement peu fiable, l’absence d’un diagnostic biologique ne devra en aucun cas nous décourager ( ni servir d’excuse) de dispenser les soins disponibles aux enfants et à leurs familles.
  • Les recommandations nutritionnelles chez les enfants malades s’appliquent également avec quelques modifications pour limiter la transmission du VIH par le lait maternel chez les nourrissons des mères infectées.

Soins pour les enfants en bonne santés.

  • Immunisation
  • Monitorage de la croissance et du développement
  • Diagnostic du VIH
  • Prophylaxie
  • Traitement des maladies intercurrentes

Soins pour les enfants malades.      

  • Traitement des IO
  • Prophylaxie
  • Soins nutritionnels
  • Traitement ARV

Enfants en phase terminale.

  • Soulagement des symptômes
  • Communication/ conseils
  • Soins nutritionnels
  • Soins infirmiers de base
  • Prise en charge du chagrin
  • Préparation à la mort.

Partager ce travail sur :