Arrow Table de matières
6866431

CHAPITRE III. MATERIEL ET METHODES

II.1. CADRE  D’ETUDE

  • Situation géographique.

Nos recherches sont effectuées à l’HGR de PANZI.                 

L’HGRP  est un hôpital de la RD Congo situé en province du sud- Kivu dans la ville de BUKAVU, commune d’IBANDA, Quartier PANZI,  dans l’avenue MUSHUNUNU à 1500km d’altitude, son climat est celui de montagne avec une température moyenne de 15ºC  pendant la saison de pluie et 25ºC pendant la saison sèche.

Il se trouve entre la rivière RUZIZI  et la route principale reliant la ville de BUKAVU à celle d’UVIRA (Nationale Nº5).

Est limité:

Au Nord: par la ville de Bukavu et la cellule de Kaza-roho

Au Sud : Par la chefferie de Buhozi/Kabare et la collectivité rurale de Nyangezi.

A L’Est : Par la vallée de la rivière de Ruzizi et le Rwanda

A l’Ouest : Par la ville de Muku vers la route reliant Ngweshe et Bukavu.

L’HGRP est situé dans la zone de santé de Bukavu, Commune d’Ibanda secteur privé de la 8ème CEPAC et fonctionne depuis 18ans.

  • Brève Historique

L’HGRP a vue le jour en 1999 pendant la période la plus difficile vécu par la population Bukavienne suite à la guerre qui avait débutée en 1996 et entrainant beaucoup de déplacement interne autour de la ville de Bukavu.

En concertation avec l’UNICEF, il était question de monter un Hôpital-maternité-tente à Panzi en 1998pour soulager les femmes enceintes du sud de la ville de Bukavu où la mortalité maternelle était élevée suite à une distance d’environ 8Km pour atteindre l’hôpital général de référence de Bukavu situé au Nord de la ville.

Pendant cette période d’insécurité  la distance à pied avec un malade sur un brancard devenait difficile, l’arrivée à l’Hôpital était souvent tardive pour le nouveau-né , mais aussi pour la gestante. Ayant obtenue l’accord de l’UNICEF de commencer ce projet, l’organisation <<AUSTRIA>> offrait à l’UNICEF un hôpital mobile .celui-ci fut pillé à la 2ème guerre mondiale. Tout était remis en cause mais il eut persistance avec l’idée de venir en aide à toute la population déplacée malgré la perte subit par l’UNICEF de ces maternels.

Au même moment, des contacts avec PMU Inter life, une organisation suédoine dans le sens de venir en aide à cette population avait commencé.

Ces contacts ont mis sur le pied le projet de construction de l’hôpital d’abord en utilisant après réhabilitation  de 2 vieux bâtiments appartement à l’Etat Congolais et se trouvant dans la concession donnée à la 8ème CEPAC  par l’Etat pour cette fin. Progressivement la construction des bâtiments   a commencé.

En 2002, l’hôpital fut inauguré. Le jour de l’inauguration, 10 femmes avaient accouché mais aussi la première patiente opérée était une femme victime de violence sexuelle avec traumatisme par balle au niveau des membres inferieures.

Depuis ce jour, les femmes avec des lésions diverses post viol ne cessaient de se présenter à l’hôpital comme le montre les statistiques de l’hôpital.

Aujourd’hui, cette activité a pris la grande partie des activités de l’hôpital à tel point que sur le nombre des malades en hospitalisation:60% sont des femmes victimes des violences sexuelles en attente ou en cours de soins.

C’est ainsi que l’hôpital de Panzi est devenu la référence pour les victimes des violences sexuelles pour toute la province du Sud-Kivu et le Nord Katanga.

L’HGRP est construit dans le style pavillonnaire et fonctionne depuis 18 ans déjà.

  • Structures ou organisation des services.

Quatre services y sont organisés, à savoir:

  • Le service de la Médecine interne.
  • Service de gynéco-obstétrique
  • Service de Pédiatrie
  • Service de chirurgie 
  • Le service de gynéco-obstétrique compte 3 bâtiments:
  • Un pour l’accouchement
  • Deux pour la gynécologie.

En plus de ces 4 services on y trouve d’autres services comme :

  • Les services medicotechniques :
  • Laboratoire
  • Radio+ mammographie
  • Endoscopie
  • Ophtalmologie
  • Dentisterie
  • Echographie
  • Pharmacie
  • Les services Médicaux :
  • Service externe
  • Chirurgie + orthopédies
  • Anesthésie + Réanimation
  • Soins intensifs
  • Les services annexes :
  • Nutrition : CNS/CNT
  • Naissance désirable
  • Prise en charge des femmes et des filles victimes des violences sexuelles
  • centre de formation de traitement de la fistule
  • ITM Panzi
  • Clinique juridique

Sa capacité d’accueil aujourd’hui  est de 450 lits.

II.2. TYPE  D’ETUDE

Il  s’agit d’une étude rétrospective et documentaire à visée descriptive et analytique évaluant le profil clinique, épidémiologique et thérapeutique de  l’infection par le VIH chez les enfants de moins de 5 ans

II.3. PERIODE  D’ETUDE  

Notre étude a été faite sur une période de 4 ans allant du 1er janvier 2013 au 31 décembre 2016

II.4.POPULATION  D’ETUDE

Sur un total de 4298 d’ enfants hospitalisés à l’HGRP en service de pédiatrie pendant notre période d’étude, nous avons eu un échantillon de 43 enfants  infectés   par le VIH/SIDA.

  • Critères d’inclusion :
  • avoir moins de 5 ans
  • avoir un test virologique positif après 18 mois
  • présence d’infection opportuniste
  • Critères de non inclusion :
  • être âgé de plus de 5 ans
  • avoir au moins un test virologique négatif après 18 mois
  • Absence d’infection opportuniste

II.5.PARAMETRES  D’ETUDE

Variables intéressant les  mères séropositives  des enfants recrutés :

  • Age
  • Etat civil
  • Parité
  • Nombre de CPN
  • PTME
  • Profession
  • Voie d’accouchement

Variables intéressants les enfants recrutés :

  • Age
  • Sexe
  • Poids
  • Manifestations cliniques
  • Catégories
  • Examens para cliniques
  • Traitement préventif et palliatif
  • Complication
  • Évolution

II.6.RECCUEIL  DES  DONNEES  ET  ANALYSE  STATISTIQUE

Pour effectuer la récolte des données nous nous sommes servis de : stylo, papiers duplicateurs, registres des malades, rapport annuel des fiches, les dossiers des malades hospitalisés dans le service de pédiatrie.  Les résultats sont présentés sous forme de tableau et figure.

Les données ont été saisies sur Word, excell et analysées et/ou calculées sur une machine à calcul de BLAISE PASCAL. Pour l’interprétation des résultats ns avons fait appel aux  pourcentages (%) selon la formule P=Fx100/N. avec :

P=pourcentage              F= Fréquence                N= taille de l’échantillon

  II.7DIFFICULTES RENCONTREES

Dans la réalisation de ce travail nous nous sommes butés à quelques difficultés :

  • Perte de certaines fiches des malades, pourtant enregistrées dans le registre des malades.
  • Absence de plusieurs éléments dans les dossiers des malades.
  • Difficulté de bien exploiter les dossiers des malades à cause de la petitesse de la salle des archives de l’hôpital suffisamment sollicité.

Partager ce travail sur :