Arrow Table de matières
6221317

CHAPITRE III: ANALYSE ET INTERPRETATION DES RESULTATS

Nous présentons ici, les différentes réponses aux questions posées à nos enquêtés pour nous permettre de vérifier nos hypothèses de départ.

  • Question relative à l’identification des enquêtés.

Tableau 3 : Variation de la population de leur sexe leur niveau d’étude.

      SEXE

Niveau

Masculin

Féminin

Effectif

Total

Pourcentage

Pas d’études

     6

   6

   12

   12 ,5 %

Primaire

   11

   8

   19

    19,8%

Secondaire

   22

   13

   35

    36,5%

Universitaire

  24

   6

   30

    31, 3%

Effectif total

  63

  33

  96

    100%

Pourcentage

  65,6%

  34 ,4%

  100%

Source : Nos enquêtes sur le terrain

Ce tableau fait ressortir que sur la totalité des personnes  enquêtés ; soit 34,4%  d’entre elles sont des femmes et 63 soit 65,6% sont des hommes. Il s’ensuit également que d’une manière globale sur 96 personnes enquêtées, 30 soit 31,3% de la population ont un niveau universitaire ; 35 soit 36,5% ont un niveau du secondaire ; 19 soit 19,8% ont un niveau primaire et 12 soit 12,5% qui n’ont aucun niveau d’étude.

Tableau 4   : Variation de la population en fonction de l’âge et de leur état civil.

          Etat civil      

Ages

Célibataires

Marié(es)

Effectif

Total

 Pourcentage

18 – 25 ans

  36

  14

  50

  52

26 – 35 ans

  8

  17

  25

  26

36 –45 ans

  -

  12

  12

  13

46 – 60 ans

  -

  6

  6

  6

Plus de 60 ans

  -

  3

  3

  3

Effectif total

  44

   52

  96

  100%

Pourcentage

  46

  54

  100%

           

Source : Nos enquêtes sur le terrain.

Au regard de ce tableau, sur 96 personnes enquêtées, 44 soit  46% de la population sont célibataire et, 52 soit 54% sont marié (es). Par ailleurs, par apport à l’âge des enquêtés, 50 enquêtés soit 52% ont l’âge compris entre 18 à 25 ans ; 25  enquêtés soit 26%  des personnes enquêtes âgées de 26 à 35 ans ; 12 enquêtés 12 soit 12% des personnes enquêtes ont l’âge compris entre 36 à 45 ans ; 6 enquêtés soit 6% des personnes enquêtés sont âgées de 46 à 60 ans et 3 enquêtés soit 3% des personnes enquêtés ont plus de 60 ans.

  • Questions relatives aux quartiers les plus concernés par le problème de la pénurie d’eau potable à Kadutu.

Tableau 5 : Confrontation au problème de la pénurie d’eau potable à Kadutu.

Réponse

Effectifs

Pourcentage

1

Oui

  80

  83

2

Non

  16

  17

TOTAL GENERAL

  96

  100

Source : Nos enquêtes sur le terrain.

Ce tableau montre que la commune de Kadutu est confrontée au problème de la pénurie d’eau potable étant donné que la majorité de ses quartiers sont concernés par cette situation. Ceci est témoigné à 83% par nos enquêtés.

Tableau 6 : Le nombre des fois par semaine dont l’eau arrive dans les ménages.

Réponse

Effectifs

Pourcentages

 Une fois

   28

   29

 Deux fois

   58

   61

 Trois fois

   10

   10

  Total général

   96

   100

Source : Nos enquêtes sur le terrain.

Ce tableau précise que dans beaucoup de ménage des quartiers concernés par la pénurie d’eau potable l’eau arrive deux fois par semaine (chaque lundi et vendredi). 58 personnes soit 61% le précisent. Dans d’autres ménages, elle arrive une fois par semaine et quelque fois 3 fois par semaine dans certains ménages. Ceci montre que les populations se trouvant dans les quartiers où cette situation est remarquable éprouvent des difficultés à subvenir aux besoins en eau.

Tableau 7 : Les quartiers les plus concernés par la pénurie d’eau potable à Kadutu.

Réponses

 Effectifs

 Pourcentages

 Kajangu

22

23

 Nyakaliba

28

29

 Cimpunda

36

38

 Nkafu

10

10

 Total Général

96

100

Source : Nos enquêtes sur le terrain.

En observant ce tableau, il y ressort que les quartiers les plus concernés par le problème de la pénurie d’eau potable sont Cimpunda, Nyakaliba, Kajangu, et Nkafu. Ceci est révélé respectivement par 38%, 29%, 23% et 10% des enquêtés.

Tableau 8 : Les causes de ce problème dans la commune de kadutu.

Réponses

 Effectifs

 Pourcentages

La désorganisation et l’incompétence des services ayant la distribution d’eau dans leurs attributions.

  68

  71

L’effondrement des tuyaux de propagation des eaux par les constructions anarchiques.

  28

29

Total général 

  96

100

Source : Nos enquêtes sur le terrain

A la lumière de ce tableau, il y ressort que la majorité des enquêtés  68 soit 71% des personnes enquêtés soulèvent la désorganisation et l’incompétence des services ayant la distribution d’eau dans leurs attributions comme cause de la pénurie d’eau potable dans la commune de Kadutu. D’autre, 28 personnes soit 29% en dégagent l’effondrement des tuyaux d’écoulement des eaux de la REGIDESO.

Tableau 9 : La durée d’eau aussitôt arrivée dans les ménages.

Réponses proposée

Effectifs

Pourcentage

1 heure à 1 heure 30’

   45

   47

2 heures à 2 heures 30’

   33

   34

3 heures

   18

   19

Total général

   96

   100

Source : Nos enquêtes sur le terrain.

Au regard de ce tableau, il y ressort que 45 personnes enquêtés soit 47% précisent que l’eau dure une heure à une heure 30 minutes aussitôt arrivée dans leurs ménages ; 33 personnes soit 34% avancent qu’elle dure 2 heures voir 2 heures et 30 minutes à son arrivée dans les ménages et en fin 18 personnes soit 19% précisent qu’elle dure 3 heures à son arrivée dans les ménages. L’analyse de ces résultats montre que la quasi-totalité des ménages touchés par la pénurie d’eau potable sont coincés de pouvoir puiser une quantité suffisante d’eau pour leur servir pour toute la semaine.

Tableau 10 : La quantité d’eau consommée par jour et par semaine dans les ménages pour subvenir aux besoins en eau.

Réponses

Effectifs

Pourcentages

1 à 5 bidons

   46

   48

6 à 10 bidons

   36

   38

11 à 15 bidons

   14

   14

Total  général

   96

   100

Source : Nos enquêtes sur le terrain

Ce tableau montre que la majorité des personnes enquêtées 46 soit 48% consomment  une quantité comprise entre 1 et 5 bidons d’eau par semaine dans leurs ménages, 36 personnes enquêtés soit 38% en consomment 6 à 10 bidons d’eau par semaine et 14 enquêtés 14% en consomment 11 à 15 bidons par semaine pour les besoin en eau. Ces différentes quantités d’eau consommée par semaine à travers les ménages ne peuvent pas garantir leurs besoins en eau pour toute la semaine car elles paraissent insuffisantes.

Tableau 11 : Endroit de procuration de l’eau pour subvenir aux travaux ménagers en cas de carence.

Réponses proposées

Effectifs

Pourcentages

A la source FUNU

  39

   40

A la source KADURHU

  42

   44

Aux petites sources du quartier.

  15

   16

Total  Général

  96

   100

Source : Nos enquêtes sur le terrain.

En observant ce tableau, il y ressort que 39 personnes enquêtées soit 40% se procurent de l’eau à la source  Funu en cas de carence, 42 enquêtées des personnes enquêtées s’en  procurent à la source Kadurhu et 15 enquêtées soit 16% s’en procurent aux petites sources que l’on retrouve dans les quartiers pour subvenir aux travaux ménager.

  • Question relative à la qualité d’eau utilisée et conséquences sur la santé

Tableau 12 : l’eau dont on se sert dans les ménages en cas du manque d’eau propre

Réponses

 Effectifs

Pourcentages

 L’eau des sources

   76

   79

 L’eau des pluies

   20

   21

Total Général

   96

  100

Source : Nos enquêtes sur le terrain

Ce tableau précise que la majorité des personnes enquêtées 76 soit 79% se servent de l’eau de sources et d’autres, 20 soit 21% se servent de d’eau des pluies aussitôt qu’il pleuve en cas du manque d’eau potable (propre) dans leurs ménages pour satisfaire leurs besoins en eau.

Tableau 13 : Les conséquences sur la santé.

Réponses proposées

Effectifs

Pourcentages

Ça occasionne plusieurs maladies hydriques.

  69

  72

Ça entraine des perturbations sanitaires.

  21

   22

Perte en vies humaines

  6

   6

Total  Général

  96

  100

Source : Nos enquêtes sur le terrain.

A la lumière de ce tableau, il y ressort que 100% des personnes enquêtées précisent que l’eau des sources utilisées dans leur commune en cas du manque d’eau propre paraisse sale. Car elle détient plusieurs microbes. Par ailleurs sur les 96 personnes enquêtées, 69 personnes soit 72% ont révélé les maladies d’origine hydrique, 21 personnes soit 22% ont dégagé les perturbations des conditions sanitaires et 6 personnes soit 6% de notre échantillon ont soulevé les pertes en vies humaines comme conséquences de  l’utilisation d’une eau sale ou malsaine sur la santé.

  • Question relatives aux stratégies

Tableau 14: Proposition pour surmonter ce problème de la pénurie d’eau potable à kadutu.

Réponses

Effectifs

Pourcentage

Faire une nouvelle adduction d’eau potable à kadutu et purifier les sources d’eau.

        72

    75

Augmenter la pression d’eau à Murhundu ou la REGIDESO fait le captage.

        10

    11

Combattre les constructions anarchiques pour éviter l’effondrement des tuyaux.

        5

     5

Réorganiser les services ayant la distribution d’eau dans leurs attributions et les doter d’un personnel qualifié.

        9

      9

Total   GENERAL

       96

     100

Source : Nos enquêtes sur le terrain.

Ce tableau montre que 72 personnes enquêtées, soit 75% de notre échantillon proposent l’i

installation d’une nouvelle adduction d’eau potable à kadutu, 10 personnes enquêtées soit 11% proposent l’augmentation de la pression d’eau à Murhundu ou la REGIDESO fait le captage ;5 personne enquêtés soit 5% proposent la lutte contre les constructions anarchiques pour éviter l’effondrement des tuyaux d’écoulement des eaux et 9 personnes enquêtées soit 9% proposent la réorganisation les services ayant la distribution d’eau  dans leurs attributions et les doter d’un personnel qualifié pour surmonter le problème de la pénurie d’eau potable à kadutu.

CONCLUSION PARTIELLE

A L’issu de nos recherches sur terrain sur « la problématique de pénurie d’eau potable dans la ville de Bukavu : cas spécifique de la commune de kadutu » Il ressort les grands résultats qui montrent les difficultés auxquelles se heurtent les habitants de la commune de kadutu pour leurs besoins en eau et les conséquences sanitaires relatives à cette situation dans ce milieu. Ces résultats se présentent comme suit :

1°. -38%, 29%, 23% et 10% des enquêtés ont précisé que les quartiers Cimpunda, Kajangu, Nyakaliba et Nkafu comme les plus concernés par le problème de pénurie d’eau potable.

2°. - 100% des personnes enquêtées précisent que l’eau  dont ils utilisent dans leur commune en cas du manque d’eau propre paraisse sale. Car elle détient plusieurs microbes. Par ailleurs sur les 96 personnes enquêtées, 69 personnes soit 72% ont révélé les maladies d’origine hydrique, 21 personnes soit 22% ont dégagé les perturbations des conditions sanitaires et 6 personnes soit 6% de notre échantillon ont soulevé les pertes en vies humaines comme conséquences de  l’utilisation  d’une eau sale ou malsaine sur la santé.

3°. - Il sied de signaler qu’à l’issu de ces résultats 72 personnes enquêtées, soit 75% de notre échantillon proposent l’installation d’une nouvelle adduction d’eau potable à kadutu, 10 personnes enquêtées soit 11% proposent l’augmentation de la pression d’eau à Murhundu ou la REGIDESO fait le captage ;5 personne enquêtés soit 5% proposent  la lutte contre les constructions anarchiques pour éviter l’effondrement des tuyaux d’écoulement des eaux et 9 personnes enquêtées soit 9% proposent la réorganisation les services ayant la distribution d’eau  dans leurs attributions et les doter d’un personnel qualifié pour surmonter le problème de la pénurie d’eau potable à kadutu.

Partager ce travail sur :