Arrow Table de matières
5508213

CHAPITRE III. MATERIEL ET METHODES

III.1. Types d’études :

L’étude que nous avons menée dans notre travail c’est une étude descriptive transversale.

III.2. Présentation du milieu de recherche

Notre milieu de recherche s’appelle CENTRE HOSPITALIER 8e CEPAC CHAHI ; est une institution sanitaire initiale et locale de la 8e CEPAC CHAHI, ce CH compte parmi les 35 structures sanitaires qui composent la zone de santé urbaine d’Ibanda ; signalons que le CH CHAHI reçoit les malades en provenance de 5 avenues de son aire de santé dont :

  • Camp Regie ;
  • Kabuye
  • Mukonzi ;
  • Major Vangu
  • Bizimana.

Pour ce qui concerne la situation géographique de ce centre hospitalier signalons que c’est un centre hospitalier situé dans la localité de KASHA, en commune de BAGIRA, à 4 Km de l’HGR de PANZI et à 7 Km de l’HPGR de Bukavu dans la ville de Bukavu en province du Sud-Kivu en RDC.

Il est situé :

  • Au Nord par l’HGR de KADUTU ;
  • Au Sud par l’HGR de PANZI ;
  • A l’Est par le C.S CIDASA ;
  • A l’Ouest par le C.S IGOI.

III.3. Echantillonnage

Pour faire partie de notre échantillon, il fallait être aussi enceinte et présente en CPN. Comme techniques d’échantillonnage, nous  avons enquêté toutes les femmes gestantes qui étaient présentes en CPN durant notre période de recherche. En outre, les femmes qui étaient retenues dans notre échantillon sont de divers âges et provenant des différentes avenues d’une Zone de rayonnement CH 8e CEPAC CHAHI et parmi elles il y a des primipares et des multipares. Leur totalité était au nombre de 150 femmes enceintes.

III.4. Paramètres ou variables de l’étude

Les différentes variables qui nous ont permis de bien mener notre recherche sur les infections uro-génitales sont les suivantes :

  • Paramètres socio-démographiques ;
  • La connaissance des femmes enceintes sur les IUG ;
  • L’hygiène intime pendant la grossesse ;
  • Fréquence des IUG antérieures chez les femmes gestantes.

III.5. Collecte et analyse des données.

Au lieu d’analyser les effectifs absolus, nous avons jugé bon de regrouper nos données dans des tableaux pour nous permettre de bien comparer les pourcentages.

Et pour mieux  réaliser notre travail scientifique nous nous sommes servis des matériels suivants :

  • Les questionnaires d’enquêtes adressés aux femmes enceintes en CPN pour récolter des données auprès d’elles.
  • Les rapports des activités du CH 8e CEPAC CHAHI.
  • La machine calculatrice pour la réduction des données et nos expressions de résultats en pourcentages.
  • L’ordinateur marque HP avec logiciel Microsoft Word et l’imprimante pour la saisie et l’impression de la version finale de ce travail.
  • Le dictionnaire médical pour la traduction des mots nouveaux.
  • Un flash disque pour stocker les données obtenues à l’internet et les données déjà corrigés par le Directeur.
  • La photocopieuse (canon PC-D340) pour la multiplication de nos fiches d’enquêtes.
  • Les papiers duplicateurs et stylos pour la copie et réserver les données déjà collectionnées provisoirement.

Et comme technique utilisées ; nous nous sommes surtout appuyés aux techniques suivantes :

  • Enquête par questionnaire d’enquête ;
  • Revues (analyse) documentaires.

III.7. Difficultés rencontrées :

Comme toute œuvre humaine ne peut pas se terminer sans se heurter à une difficulté, notre travail aussi n’a pas fait l’exception. Nous avons trouvé la difficulté de la compréhension de certains termes médicaux de la langue française et c’est pour cette raison que nous avons utilisé un dictionnaire médical pour nous faciliter la compréhension de ces derniers en d’autres termes.

III.8. Impact prévu ou utilisation des résultats (données)

Les résultats de cette étude nous permettront de connaître le degré de connaissance d’hygiène vulvo-vaginale et fréquentant la CPN au CH 8e CEPAC CHAHI qui peuvent susciter ces gestantes d’améliorer leur hygiène et soins pendant la gestation qui pourraient réduire les risques des infections ; car à partir de nos résultats, les femmes enceintes seront informées des facteurs favorisant les IGU et aussi leur risque.

En plus, ces résultats aideront les autorités sanitaires qui œuvrent dans ce domaine de renforcer l’éducation sanitaire sur les infections uro-génitales pendant la grossesse en exploitant des thèmes qui cadrent avec les facteurs favorisant les infections.

 

Partager ce travail sur :