Arrow Table de matières
8019084

CHAPITRE II. METHODOLOGIE DU TRAVAIL

 

II.1.MILIEU D’ETUDE

Notre travail a été effectué dans le marché de Mudaka, et son hinterland (Miti, lugendo, Mudaka,Bushwira et la ville de Bukavu).

Sur le plan spatial, le marché de Mudaka se situe au centre groupement de Mudaka en cheferie de Kabare en territoire de Kabare à 200 mètres sur  la Route nationale N°2 (Bukavu-Goma).

Il  est limité :

Nord par :le village de Lurhala ;

Sud par :Village Cinjoma ;

A l’ Est par : village de Kashungurhi ;

A l’ouest par : village de Cinjoma.

Les marche de Mudaka se situe à cheval entre trois localités dont : Lurhala, Cinjoma et Kashunguri. C’est un marché hebdomadaire. Il se tient deux fois par semaine, chaque jeudi et dimanche du fait qu’il s’intéresse plus aux acheteurs à venir d’ailleurs qu’ consommateurs locaux. Les produits vendus dans ce marché viennent en grande quantité de villages périphériques.

Le marché de Mudaka a été créé en 1954. Au début, il était opérationnel à Cinjoma dans un concession privée de BASHIGE. Après 10 ans, le marché a été déplacé à Mulinganya,  toujours dans une concession privée de Cihisi. En 1970, vue l’augmentation du nombre de vendeurs, le vétérinaire ANDRE LOKOLYA introduit une demande de déplacement du Marché a la Chefferie de Kabare va signer un contrat avec l’Archidiocèse de Bukavu pour s’installe, ou il se trouve actuellement.

La statistique (2015) est 443 vendeuses des produits agricoles, c’est marché a une superficie de 5 hectares d’où les produits agricoles occupent 2 hectares.

 

II.2.Procedure de collecte et d’analyse des donnes

1. Méthodes utilisées

  1. a) Méthode comparative

Etant une mise en parallèle destinée à déterminer les ressembles et les dissemblances entre deux ou plusieurs faits, personnes ou choses, elle nous a permis de comparer le rendement des agriculteurs par rapport à son activité, son chiffre d’affaires et aux obligations de son ménage.

  1. b) Méthode descriptive

Elle nous a aidés à décrire le groupement administratif ainsi que la situation des agriculteurs en AGR et son activité.

  1. c) Méthode statistique

Cette méthode nous a aidés à orienter la collecte de données chiffrées faibles en vue de les analyses, les interprété et présenté à l’aide des outils de synthèse (tableaux et graphiques). Il est a signalé que notre travail a été analyse à l’aide d’un logiciels  Excel.

2. Les techniques utilisées

  1. Technique Interview libre

Nous a permis de nous entretenir avec différents paysans , l’appréciation de l’influence du marché sur les produits agricoles, décrire les caractéristiques socio-économiques des petits exploitants agricoles autour du marché de Mudaka et identifier les cultures vivrières exploitées autour du marché de  Mudaka, on fait  l’objet de notre interview.

  1. Technique d’enquête

Ce questionnaire a été un instrument de collecte des données par excellence sur terrain  et nous a permis de recueillir les points de vue de nos enquêtés sur l’influence du marché sur les produits agricoles dans son hinterland dans le groupement de Mudaka. Ainsi notre guide d’interview était constitué des questions fermes et d’autres semi-fermées dont nous nous sommes servis pour accéder aux données utiles de notre travail. Ces ont été regroupées selon les objectifs spécifiques de ce travail.

  1. Echantillonnage

                L’échantillon est un mode représentatif de la population à étudier qui présente les mêmes caractéristiques que celles de la population parente. Par ailleurs la taille de l’échantillon dépend de la précision des résultats qu’on veut obtenir et des contraintes en termes de temps et des coûts membres sur une population cible. L’univers de notre enquête est composé par la population cible de cette vivant dans l’hinterland du marché  de Mudaka. Cette échantillon est extrait par un tirage stratifié proportionnel indique à chaque strate.

Ces groupements sont essentiellement hétérogènes et sont composées en grande partie par des Bashi. Avec l’intérêt commercial et économique du marché de Mudaka et suite à l’insécurité de ces 12 dernières années, d’autres populations d’origines diverses cohabitent en paix avec la majorité des Bashi.

Bref, ces quatre groupements sont des milieux hétérogènes et connent une forte croissance de la population qui augmente chaque année. Ce qui explique une forte densité démographique estimée à (123610) don : Bushwira a 44741 habitant, Lugendo a 21441 habitant, Miti a 17 613 habitant, Mudaka a 39815 habitant. Il est à noter que les données démographiques sont recueillies par les autorités administratives car le recensement n’est pas toujours opérationnel dans toutes provinces du pays. Ces groupements comptent au total 123610 habitants.

C’est ainsi que le groupement de Bushwira compte d’une population total de 44741 habitants  dont se trouve la catégorie  d’Hommes, des Femmes, Garçons et Filles dans chaque village, le groupement de Lugendo comprend 21441 ; le groupement de Miti compte 17613 habitants et le groupement de Mudaka comprend 39815. Il  s’observe que le taux d’habitation est élevé à Bushwira par rapport aux autres localités du fait que l’insécurité.

Il s’observe encore que le nombre d’habitants sur l’effectif total de la population du groupement de Bushwira est de 44741personnes compte 19741 hommes, 19000 femmes, 6000 jeunes. La population du groupement de Lugendo est de 21441personnes compte 9741 hommes, 9500 femmes, 2200 jeunes. La population du groupement de Miti est de 17613personnes compte 6871 hommes, 7870 femmes, 2873 jeunes. La population du groupement de Mudaka est de 39815personnes compte 13271 hommes, 15271 femmes, 12272 jeunes.

Tous ces groupements comptent de 123610 personnes parmi  lesquels nous  allons les regrouper en  2 catégories  dont :

  • Les adultes
  • Hommes : 38883 - Les  femmes : 42641    
  • Les jeunes
  • 23345

Notons  cependant  que  nous  n’avons pas fait allusion  à la  catégorie des jeunes. Cette  étude  s’est  intéressée seulement  à la  catégorie adulte, c'est-à-dire 81524  (hommes  et  femmes).  La  taille  de  notre  échantillon est selon la formule de Yamana : n

n= ==263 personnes

Bwishwira: 44741 habitants

 =36%  → 

Lugendo :    %→   = 45personnes

Miti :=       = 14% →     = 37 personnes

Mudaka := = 32% →     = 84 personnes

Total        100%                   

Avec        n =  263           

n ≤  263     

Le  seuil  de  confiance  e = 0,05.

n: population à enquêter

n’ : population cible

N : population total

  1. Questionnaire d’enquête

Ce questionnaire a été un instrument de collecte des données par excellence sur terrain  et nous a permis de recueillir les points de vue de nos enquêtés RRT . Ainsi notre guide d’interview était constitué des questions fermes et d’autres semi-fermées dont nous nous sommes servis pour accéder aux données utiles de notre travail. Ces ont été regroupées selon les objectifs spécifiques de ce travail.

  • Tableau 3 : Caractéristiques des personnes enquêtées

Effectif

%

Bushwira

95

36

Lugendo

45

17

Miti

37

14

Mudaka

84

32

Total

263

100

Il ressort de ce tableau que, la majeure partie de personnes enquêtées sont issues du groupement de Bushwira représentant à lui seul 36%, suivi de Mudaka avec 32% et les groupements de Lugendo et Miti représentent respectivement 17% et 14% de l’effectif de nos enquêtés.     

Caractéristiques des personnes enquêtes

Tableau 3 : Sexe

Effectif

%

Masculin

98

37,2

Féminin

165

62,7

Total

263

100,0

Au regard de ce tableau n°03,  sur l’ensemble des groupements de Bushwira, Mudaka, Lugendo et de Miti, 263 personnes interviewées, il y a 165 hommes soit 62,7% et 98 femmes soit 37,2%. Le taux moins élevé en pourcentage d’hommes interviewés s’explique par le fait qu’ils ont été moins ouverts envers nous par rapport aux femmes car, elles  ont fait preuve d’un esprit d’attentisme avant de se confier à nous.

Tableau 4: Age par groupement

Effectif

%

20-30 ans

30

11,4

21-40ans

68

26

41-50 ans

95

36,1

51-60 ans

40

15,2

61 et plus

30

11,4

Total

263

100

De ce tableau 4, il y ressort que la tranche d’âge de 41 à 50 ans occupe la 1ere place des personnes enquêtées avec 36,1%, suivi de la catégorie 20-40 ans avec 26%. La 3ème position est occupée par la tranche d’âge allant de 51 à 60 ans représentant ainsi 15,2% et la tranche d’âge de 61 ans et plus et celle de 20 à 30, représentent chacun 11,4%. Le taux  élevé de la tranche allant de 41 à 50 ans est lié au fait que, elle s’est confiée à nous.

Tableau 5 : Niveau scolaire

Effectif

%

Sans instruction

96

37

Primaire

69

26,2

Secondaire

98

37,2

Total

263

100,0

S’agissant du niveau de scolarité des personnes interviewées, 98 personnes ont un niveau secondaire soit 37,2%, par contre 37% soit 96 personnes de nos enquêtées n’ont aucun niveau d’instruction et 26,2%  de nos enquêtés ont un niveau primaire.

Tableau 6 : L’état-civil

Effectif

%

Marié(e)

106

40,3

Célibataire

48

18,2

Veuf/ve

63

24

Divorcé(e)/séparé(e)

46

17,4

Total

263

100,0

Il ressort de ce tableau n° 6 que sur 100% des personnes enquêtées, nous constatons que ce sont les mariés qui ont répondu plus avec une proportion de 40,3%, puis suivi des veuf (ve)s avec 24%. Les célibataires représentent environ 23,5% et les divorcés 17,4%.

Partager ce travail sur :