Arrow Table de matières
2314096

CHAPITRE I : BREVE ETUDE MONOGRAPHIQUE DU QUARTIER NKAFU

 

I.2.1. de la création

Le quartier Nkafu est l’un des quartiers constituants la commune de Kadutu et a été crée par le décret loi du 13 Octobre 1986 de Monsieur le commissaire de région du Kivu dans le temps.

I.2.2. de l’aspect géographique

Le quartier Nkafu délimite par l’arrêté N° 0045/86/1986 est délimité de la manière suivante :

  • Au nord : par le Tchimpunda
  • A l’Est : par le Lac Kivu
  • A l’Ouest : par SOS
  • Au Sud : par la rivière Kahuha qui l’isole de la commune d’Ibanda.

La superficie du quartier Nkafu est de 5 Kilomètres de la route dégoudronnée.

  • Type de climat

La quartier Nkafu a un relief effectivement montagneux dont le point culminant est sommet de la colline Camp TV.

Son attitude est de 1500 mètres sur son plus haut point situé à Camp TV passant par le quartier NYAKALIBA. Du point de vue alternance de raison, le quartier Nkafu n’est pas épargné de deux raisons que connait la ville de Bukavu tout au long de l’année.

La saison sèche va de la mi-mai au début septembre et la saison des pluies caractérisées souvent d’une succession intempestive, va de Septembre à mi-mai.

La température moyenne y est de 25°C avec une pluviométrie moyenne est estimée à 9000ml.

I.2.3. de l’aspect démographique

Le quartier Nkafu est communément appelé quartier mère en raison de son effectif suffisamment gonflé de sa population. La population de quartier Nkafu est majoritairement des tribus BASHI et BAHAVU qui se trouve parmi les six principaux quartiers composant l’entité telle que l’illustre le tableau ci-après :

Tableau n° 1 Subdivision Administrative du quartier Nkafu

Quartier

Cellules

Avenues

NKAFU

01

Clinique

01

Bugabo 2, 3

02

ISDR

03

Lycée Wima

02

KAWA

01

Camp Zaire

02

Inga

03

Bugabo Ier

04

Nyarwizimya

Source : commune de Kadutu

Tableau N° 2 : population répartie par sexe du quartier Nkafu

Population

Hommes

Femmes

garçons

Filles

Total

Nationaux

2737

3960

6164

6805

19661

Etrangères

837

1960

1231

680

4408

Total

3569

5620

7395

7485

24.069

Source : commune de Kadutu

I.2.4. de l’aspect économique

La tendance économique du quartier Nkafu a connu une baisse totale par rapport aux années antérieures, suite à différences engendrées par les guerres à répétitions. Aujourd’hui l’embargo sur les matières premières constitue un frein à l’exposition totale des activités économiques plusieurs activités commerciales par lesquelles l’autorité administrative du quartier prélevait les taxes pour alimenter la caisse du trésor public sont arretées au suspendues.

  • Le commerce :

Essentiellement basé sur le petit commerce il est pratiqué principalement dans le marché du Beach Muhanzi et dans beaucoup de maisons de ventes comme dans des boutiques, les petites alimentations, les petit magasins et autres forte est de signaler que la grande partie de commerce se fait dans l’informel et concerne essentiellement les ventes des produits vivrières, les vêtements, les marchandises et biens manufacturés importes des pays étrangers sans oublier les dernières importations des produits importations de produits alimentaires.

  • L’agriculture

Le sol du quartier Nkafu est argilo sablonneux ; c’est un sol donc favorable à l’agriculture. Celle-ci est pratiquée dans les parcelles des habitations à cause du manque d’espaces libres. L’on y culturee les haricots mais la patate douce et le soja, il s’agit d’une agriculture de substance.

  • L’élevage

Il s’agit de la pratique du petit élevage comme l’agriculture, la culture, l’élevage des chèvres, des moutons et les procs, comme l’agriculture, l’élevage n’est très développé dans le quartier Nkafu.

  • L’artisanat

Le quartier Nkafu comprend plusieurs ateliers familiaux. Il s’agit des ateliers des menuiseries et des coupes coutures. Dans les ateliers des menuiseries, ou fabriques des chaises des fauteuils des tabourets, des armoires, des bancs et des escabeaux , en ce qui concerne les ateliers, le coupe couture, l’on ya confectionne des habits pour homme, femme et enfants. Il y en lieu de noter la présence des certains artisans isolés au marché de Beach Muhanzi marché de Brasserie qui fabriquent des meubles, des étagères, celles-ci sont achetés facilement par des jeunes gens et des jeunes filles avant leur mariage en vue d’y déposer leurs effets ménagers.

S’agissant des boulangeries artisanales, nous en recevons en nombre important dans le quartier de la commune de KADUTU mais surtout la boulangerie et la biscuiterie du centre OLAME sont à souligner particulièrement.

Elles ravitaillent une bonne partie de la ville de Bukavu en pain et biscuits (Masoso) c'est-à-dire des biscuits à base du mais, du sorgho et du Soja.

  • L’habitat

La population du quartier NKAFU pratique des modèles des constructions des différentes :

Les gens construisent de manière diversifiée telles que des maisons en matériaux durables, d’autres en planches avec une multitude (prolifération) des maisons pisées.

En plus, nous trouvons de construction anarchique avec beaucoup des dégâts, certains sont construites sur des tuyaux de l REGIDESO, d’autre au dessous des canaux sur des câbles.

  • Transport et communication

Jadis, le transport était assuré par les services publics mais depuis le temps, le transport est effectué essentiellement par de particulière qu’en ont les moyens.

Le transport reste l’un des problèmes majeur de la population de cette commune notamment le quartier Nkafu où nous ménons nos recherches tout comme la ville de Bukavu.

Le problème ne cesse de s’accentuer à cause :

  • D’autres mauvais état des routes
  • De la dépréciation de la monnaie qui affecte le prix à la course. Le quartier Nkafu est assuré par la présence des réseaux de communication dans toute la république démocratique du Congo (Airtel, Vodacom, CCT, Togo, et Supercelle). Nous remarquons sans doute l’évolution progressive pour la communication étant un facteur de développement intégral qu’il faut maintenir à tout prix, car cette dernière est associé par la présence de Cinq réseaux ci-haut cités ou la population du quartier s’approprie et se prend en charge pour survivre.
  • L’industrie

Oubliée au abandonnée, l’industrie de notre quartier dans la commune subsiste actuellement à travers l’usine de fabrication de boire et autres coissons de la  BRALIMA/BUKAVU. A ce la s’ajoute la biscuiterie, œuvre du centre OLAME, la pharmacie diocésaine par des divers médicaments, Shenimed, la Bralima, l’Economat général,…

1.2.5. Quelque mesure à prendre pour lutter contre l’alcoolisme

Pour lutter contre l’alcoolisme, il doit y avoir l’intervention de chaque personne qui se sont concerné par ce fléaux et aussi sans oublier l’intervention des institutions étatiques que non étatiques.

1.2.6. L’intervention de l’Etat

L’Etat doit :

  • Créer de l’emploi et lutter contre le chômage ;
  • Réglementer le service de la vente d’alcool ;
  • Faire un travail de sensibilisation et organiser le service de lutte contre l’alcoolisme.

I.2.7. L’intervention des Eglises

  • Multiplier les thèmes concernant l’alcoolisme
  • Organiser des ateliers de formation, des conférences, campagne au même des services spécialisés pour lutter contre l’alcoolisme que les Eglises investissent dans un programme de lutte contre l’alcoolisme comme elle fait pour le Sida,
  • Que les Eglises investissent dans un pgrogramme de lutte contre l’alcoolisme comme elle fait pour le SIDA,
  • Que les Eglises organisent les seminaires de luttes contre l’alcoolisme.

I.2.8. L’intervention de l’ONG

Les ONGs peuvent Intervenir en :

  • Faisant un programme de lutte contre l’alcoolisme
  • Collaboration avec l’Etat pour l’encadrement des alcoolismes

I.2.8. L’intervention de l’ONG

Les ONGs peuvent Intervenir en :

  • Faisant un programme de lutte contre l’alcoolisme
  • Collaboration avec l’Etat pour l’encadrement des alcooliques

I.2.9. de la santé publique et institution sanitaires

  • Santé publique

Les endémies les plus déclarées dans le quartier NKAFU sont principalement le paludisme, le Choléra, la fièvre typhoïde, les maladies respiratoires et les parasitaires.

Les actions menées sont telles que les applications de la stratégie nationale de la prise en charge par la distribution des moustiquaires imprégnées d’insecticides. La sensibilisation de la population, l’assainissement du milieu et l’approvisionnement d’eau potable.

  • Institution sanitaires

Sur toute l’étendu du quartier, on enregistre pas mal des centres de santé et Hôpitaux de l’Etat soit 2 hôpitaux de l’Etat, de centre de santé et de poste de santé.

Le nombre des hôpitaux  et de centre de santé se trouvant au quartier Nkafu.

Tableau N°

Nombre

Chiffres

Institutions

1.    

Hôpital Provinciale de référence de Bukavu

Etat

2.    

Hôpital Universitaire de Bukavu

Etat

3.    

Centre de santé SOS

Privé

4.    

Centre de santé Maria

Privé

5.    

Centre SOSAME

Privé

5 dont 2 hôpitaux plus 3 centre de santé

I.3. Aspect socioculturel

I.3.1. L’éducation

En bref, le quartier Nkafu compte 12 écoles primaires, 12 écoles secondaires et 4 institutions supérieures universitaires reparties dans ces tableaux.

Tableau N° …. Des écoles primaires

Ecole

Garçons

Filles

1.    

EP ISDR

260

249

2.    

EP KATALIKO

560

391

3.    

EP  MAKEDONIA

331

308

4.    

EP KARONZI

508

538

5.    

Camp Mweze

342

316

6.    

EP TEKAO

148

165

7.    

EP MULEZI

319

231

8.    

EP NYARWIZIMYA

368

332

9.    

EP Lycée WIMA

-

951

10.                 

EP SALEM

65

054

11.                 

EP RUVUMBA

203

177

12.                 

EP ERHAHAMOBA

300

312

13.                 

Total

3404

4024

Source : commune de Kadutu enseignement Primaire et secondaires, statistique scolaire 2012.

De part ce tableau, il ressort que le quartier héberge 12 écoles primaires qui contribuent à l’éducation des jeunes enfants avec un membre de 3404 élèves et garçon et 4024 élèves filles qui suivent la formation dans diverses écoles de la place.

Tableau N° : les écoles secondaires

Ecoles

Garçons

170Filles

1.    

Groupe scolaire Karhale

145

170

2.    

Institut la Gloire

107

072

3.    

Lycée Wima

-

1333

4.    

Groupe scolaire Emmanuel

078

066

5.    

Institut Technique Commercial de Bukavu

547

430

6.    

Institut technique de Bugabo

300

158

7.    

Institut technique Fundi Maendeleo

391

085

8.    

Institut Plateau Médical

035

060

9.    

Institut Kanonzi 

096

055

10.                 

Institut la Promesse

099

115

11.                 

Institut la charité

127

109

12.                 

Institut Mbegu Bora

035

025

13.                 

Total

2016

2678

Source : commune de Kadutu, EPSP, statistique scolaire 2011-2012. De ce tableau, nous constatons que dans ce quartier Nkafu, 12 écoles sécondaires qui encadrent 4838 jeunes éleves dont 2160 Garçons et 2678 filles.

Tableau : N° : les instituts supérieurs et universitaires

Instituts

Cellules

Gestion Universitaires

01. 

ISDR

Bugabo III

Officiel

02. 

ISTM

Karhale

Privée

03. 

UCB

Bugabo III

Privée

04. 

UOB

Karhale

Officiel

Source : service de la jeunesse du Quartier Nkafu 2013, malgré la présence de toutes ces écoles primaires, secondaires et Universitaires, un grand nombre d’enfants travaillent encore dans les rues du quartier faute des fraies des études étant donné que beaucoup de parents manquent l’argent pour le payement de la prime des enseignants. En effet les écoles fonctionnent grâce à la contribution des parents.

I.4. les centres sociaux

Dans la commune de Kadutu, nous avons plusieurs centre sociaux d’encadrement, mais nous en sablons 2 qui se trouvent dans le quartier Nkafu dans lequel nous travaillons avec plusieurs domaines notamment la menuiserie et la coupe couture etc…

Tableau N° : les centres sociaux du quartier Nkafu

Noms et centres

Domaine

1

Centre de promotion pour l’encadrement de la femme

Social

Bugabo

2

Centre Ek’Abana

Social

Bugabo

Source : service de la jeunesse de la commune de Kadutu 2012.

Commentaire : parmi ces centres, un seulement appartient à l’Etat, il s’agit du centre de la promotion sociale pour l’encadrement des femmes. Un autre qui est privées et s’occupe de l’encadrement des œuvres.

I.5. les loisirs

Les loisirs sont très importants dans la vie de l’homme dans le quartier Nkafu, organise certaines activités de la sorte que c’est le cas de :

  • Arts matériaux (Karat », box, Judo….)
  • Rencontres sportives (Foorbal, basket-bal,…)
  • Pièces théâtrales et promo-scolaire…)

Tableau N°   : les terrains de football se trouvant dans le quartier Nkafu

Noms

Localisation

1.    

Terrain de l’ITFM

Camp TV

2.    

Terrain de l’ISTM

Camp TV

3.    

Terrain de l’ISDR

Bugabo

4.    

Terrain de la SNCC

Place

Source : service de la jeunesse de la commune de Kadutu 2012.

Commentaire : tous ces terrains sont gérés par l’institution de l’Etat et ne remplissent pas toutes les normes internationales.

Tableau N° : les terrains de Volly-boll dans le quartier Nkafu

N° NOMS

Localisation

0.   Terrain de Lycée Wima

Lycée Wima

1.   Terrain de l’ISDR

ISDR

Source : service de la jeunesse de la commune de Kadutu 2012.

Commentaire : tous les terrains sont en état de délabrement

I.2. revue de la littérature sur l’analyse de l’alcoolisme sur le développement

L’Abus d’alcool occasionnel ou régulier peut être la source de nombreux problèmes difficultés conjugales, financières débouchés envers le conjoint ainsi que les enfants, il est aujourd’hui considéré comme un mal qui n’est érigé en frein au développement (…) une communauté donnée. Touche n’importe qui en dépit du statut familial, social ou même économique. Les critères de considération restent dans la santé de la vie de la famille et le travail.

I.2.1. Les effets de l’alcool sur la famille

I.2.1.1. l’Alcool et le fœtus

La consommation d’alcool chez la femme peut avoir des conséquences sur les développements du fœtus. L’enfant risque de naitre prématurément d’avoir un poid insuffisant et de connaitre par la suite un retard dans son développement. Par ailleurs l’alcool que consomme la mère qui allaite passe en partie dans le lait qui nourrit son enfant. Dès que la personnalité commence à tisser l’enfant les parents abusaient des boissons alcooliques présentera aussi les risque accru d’en consommer lui-même avec accès.

I.2.1.2. L’alcool et l’enfant

Les vraies leçons que l’enfant écoute, celles qui modèlent sa personnalité, sont les actes que l’adulte accomplit, Eduquer un enfant c’est offrir à lui un exemple. En matière d’alcool souvent les adultes ne fréquentent pas un comportement adéquat des jeunes enfants. Partout à tout instant les adultes boivent et c’est dans le cadre familial que s’effectue l’initiation à l’alcool. L’imitation est l’un des moyens d’apprentissage les plus importants pour l’enfant, celui-ci imite les offres ses parents d’abord, puis les éducateurs et enfin d’autres personnes ce que choisissent de faire ces adultes le meilleur comme le pire-constitue pour lui un exemple, un exemple, un modèle à suivre. C’est ainsi que certains parents offrent des boissons alcoliques à leurs enfants par ignorance ou par inconsciences, ils les laissent finir leur verre de vin ou de la bière.

Certains parents aussi mêlent un peu d’alcool aux besoins de leurs enfants sont non seulement au crées dans leurs mémoires mais aussi il ya risque de ces enfants deviennent des consommateurs d’alcool.

De part tout ceci, nous voyons que le rôle des parents entant qu’un éducateur sera bafoué car il serait difficile au parent d’interdire à un enfant de boire ou bien d’expliquer que toute consommation d’alcool n’est pas bonne pour l’enfant quand lui-même boit à toute occasion.

I.2.1.3. L’alcoolisme une des raisons de la non scolarisation des enfants dans le quartier NKAFU.

L’éducation et l’instrument des enfants deviennent une situation alimentaire. Non nombre d’enfants sont non scolarisés, les raison paraissent multiples mais l’alcoolisme des parents ou des adultes y contribue énormément d’une part, la prise d’alcool par un parent impose des graves restrictions d’ordre matérielles et éducationnelles à la famille. Les enfants sont à la charge des parents et le budget familial organisé de telle façon qu’une partie du revenu familial est affecté aux besoins d’alimentation et une autre aux instructions. Considérant qu’une partie du revenu familial soit affectée aux besoins de boire du parent alcoolique, qu’il soit buveur occasionnel au régulier, nous remarquerons que l’un de boissons fondamentaux, voir tous les 2 sont compromis, les enfants ont droit à l’éducation à l’affectation à l’alimentation etc… se retrouvant lésés dans leur droit sur les effets de l’alcool sur la santé.

Si l’alcoolisme constitue pour les pays industrialisés la troisième cause la mortalité, qu’en sera-t-il des pays en voie de développement ou on vit par substance et lorsqu’on trouve quelque chose à manger on ne soucie pas de savoir si c’est bon pour la santé au non. C’est ainsi que dans le quartier Nkafu, l’acoolisme constitue le 1er diagnostic d’hospitalisation dans les centres des santés et hopituax du milieu. Les cas de maladies que ces institutions arrivent à enregistrés sont pour la plus par des hommes souffrant de Cyrose de foie, de Cœur, d’hypertension, etc… de plus la consommation d’alcool et son abus aggrave l’évolution et le pronostic de nombreuse autres maladies et alentissement la guérison ou bien augmentent la morbidité et la mortalité

II.2.3. l’Alcool et le travail

Le milieu professionnel sera ausssi affecté les habitudes d’un alcoolique pour l’idée de sa profession mais aussi il contribue à la chute de son entreprise : les traits suivant expliquent mieux l’Etat d’un alcoolique au travail.

  • L’ Absentéisme, les retards et les absences sont les plus fréquent chez les individus alcooliques que chez les individus non alcooliques. L’abus d’alcool peut faire en sorte qu’une personne soit physiquement présent mais essentiellement, inutile, la personne peut être présenté l’avant midi et ne peut l’être l’après midi. Toutes les absences, la personne les appliques sous des prétextes invraisemblables.
  • Le rejet de ses collègues : à mesure que son attrait à l’alcool devient anormal, l’alcool devient anormal, l’alcoolique et ses collègues s’évitent mutuellement quand bien même ils ont : commencé à boire ensemble, l’alcoolique et ses collègues s’évitent mutuellement quand bien même ils ont, commencé à boire ensemble l’alcoolique termine toujours seul. Ainsi il préfère les personnes qui boivent à sa manière
  • La façon de travailler : l’alcoolique accomplit son travail d’une manière irrégulière, les mains tremblantes la fatigue agaçante ne le laissent pas travailler à la vitesse primale ; la façon : la façon de travailler à la vitesse primale, la façon : la façon de travailler d’un alcoolique diminue son rendement.

CONCLUSION PARTIELLE

En conclusion, l’analyse de l’alcoolisme sur le développement est perçu négativement d’autant plus la consommation des boissons alcooliques, celui-ci détruit progressivement la santé de la population surtout des jeunes gens qui constituent pour un pays l’Espoir de demain.

Ce fait, la main d’œuvre provenant d’une population alcoolique sera moins abondantes, maladroite et maladive, le revenu familial sera orienté à d’autres fins qu’à l’éducation et à la formation des membres de la famille (population non instruite)

Partager ce travail sur :