Arrow Table de matières
4830627

INTRODUCTION

    • Problématique

L’avenir heureux et prospère planétaire ainsi que toute l’humanité dépend de la façon dont la jeunesse est prise en considération, cette dernière constitue généralement des futurs cadres de demain, dirigeants et bon producteurs des biens et services sur touts les niveaux (international, continental, régional, national ainsi que local).

Dans nombreux pays du monde, surtout ceux envoie de développement, la consommation des boissons fortement alcoolisées par les jeunes entraine une impact très négatif dans les communautés modernes, freinant ainsi le développement normal des pays à vocations progressistes.

Le développement est donc un processus multidimensionnel et multisectoriel impliquant ainsi plusieurs acteurs à la fois et plus principalement la jeunesse. D’où la jeunesse dans la communauté est considérée comme une force consistante, dans plusieurs familles vivantes, pour ainsi dire » au lieu qu’un jeune meurt dans un milieu, mieux vont qu’il se déplace à un autre endroit ».

Au niveau international, les conséquences liées à la consommation des boissons fortement alcoolisées sont multiformes. Entraine 2,5 million de décès chaque année, dont 32.000 jeunes âgés de 15 à 29 ans meurent à cause de l’alcool. Cette consommation d’alcool dans différents pays par les jeunes générations et buveurs modérés présente 14% de décès liés à l’alcool surtout dans les pays en voie de développement ([1])

Au niveau continental, les jeunes noirs Africains sont le plus souvent victimes de la consommation des boissons alcoolisées et de façon irrationnelle. Quoi qu’il soit, il parait clairement que la dépendance et les différents méfaits qui découlent de la consommation excessive des boissons alcoolisées, constituent un frein non seulement à l’économie, mais aussi à l’épanouissement social et sanitaire sans toutes ses formes.

Malgré tout cela, en Afrique par exemple, on reconnait l’importance de la jeunesse dans le processus du développement et se propose de l’intégrer dans tous les aspects de la vie, en améliorant les possibilités de participer pleinement et efficacement au développement de la société globante, à l’accélération et au processus du développement socio-économique et sanitaire de tous les pays africains.[2]

          En république Démocratique du Congo, cette consommation est accompagnée d’un accroissement inquiétant des différents indices des nocivités mais aussi la fréquence des maladies graves de productivité mais aussi la fréquence des maladies graves des cas des divorces pour les mariages précoces, des accidents de l’irresponsabilité des quelques parents face aux besoins de leurs enfants, la délinquance juvénile, l’hypothèques de l’avenir pour ne citer que cela.

La présence des boissons fondement alcoolisées dans les milieux et principalement aux urbains, détruit cependant l’environnement a sur tous les plans, et cela par des conditions naturelles de vie plus subjective, telles que : les établissements insalubres et incommodes olfactive, détruisant ainsi la santé humaine et végétale[3]

          Au Sud-Kivu en général et la commune de Kadutu en particulier (précisément le quartier Nkafu), la consommation des boissons fortement alcoolisées y bat son plein, présentant par ailleurs des sérieux problèmes qui laissent à désirer.

Ces dangers s’observent à tous les niveaux, notamment le manque de comportement par la jeunesse, l’immoralité continue, la perte de connaissance, le banditisme, le viol à mains armées, les jeunes sans avenir, entrainant ainsi la pauvreté de plusieurs familles, les maladies chroniques ainsi que  la meurt précoce des jeunes.

Pour ainsi dire, le milieu moderne expose la jeunesse à certains dangers et retient des difficultés éducatives qui lui sont propres.

De l’avis de BURNAUX, « les difficultés éducatives de notre temps pourraient se résumer en une phrase : le monde moderne contribue à créer une fausse maturité, ayant accédé trop tôt aux idées et sentiments des adultes ; certains adolescents se trouvent chargés des vagabondages inutiles dans les rues pour s’enivrer des boissons fortement alcoolisées et de l’escroquerie[4]

          Résumant notre problématique, deux questions de fond seront guide de notre curiosité scientifique tout au long de nos investigations sur terrain :

  • La population du quartier Nkafu est-elle consciente de la situation dans laquelle est plongée leur jeunesse, avenir de demain ?
  • Connait-elle les différentes conséquences liées à la consommation des boissons fortement alcoolisées dans leur milieu ?
  • Il y a-t-il des alternatives raisonnées pour juguler cette crise qui gangrène la jeunesse, avenir de demain ?
    • Hypothèse du travail

Pour MADELEINE, l’hypothèse est une proposition de réponse aux questions que l’on se pose à propos de l’objet de la recherche reformulée de manière que l’observation et l’analyse aboutissent à la réponse[5]

Partant de cette définition, notre hypothèse se présente de la manière suivante :

  • L’application de l’ordonnance-loi du 189 Novembre 1913 en son article 5 serait un atout pour interdire toute vente et distillerie des boissons alcoolisées dans la ville de Bukavu et réduirait ainsi sur les conséquences issues des boissons alcoolisées dans le quartier Nkafu.

0.3. Objectifs du travail

          Globalement, cette étude cherche à analyser les conséquences culturelles issues des boissons alcoolisées dans la commune de Kadutu en général et le quartier Nkafu en particulier.

          D’une manière spécifique, ce travail s’assigne les objectifs ci-après :

  • Connaitre et analyser les conséquences liées à la consommation des boissons alcoolisées dans le quartier Nkafu ;
  • Identifier les catégories de personnes victimes de ces pratiques meurtrières dans ce milieu ;
  • Proposer une alternative visant à interdire la vente et la distillerie de boissons alcoolisées dans le milieu bien précis.

0.4. Choix et intérêt du sujet

          Le choix du présent sujet est valablement justifié par plusieurs raisons : D’abord, la désapprobation de la conduite malsaine des jeunes parfois tributaire de la consommation des boissons alcoolisées pendant, non seulement les heures du travail mais aussi les heures de pointe voir même les heures tardives.

Cependant, en tant que témoin, résidant dans ce milieu, la situation nous a beaucoup aigaillé et suscitant en nous un sens de curiosité scientifique.

C’est ainsi que nous avons voulu analyser et traiter les problèmes des jeunes devenus alcooliques dans le quartier Nkafu, afin d’y apporter notre contribution modeste.

L’intérêt vise à faire comprendre à la jeunesse en particulier et à toute la population de quartier Nkafu en général qu’une menace amère pèse sur leur avenir et mérite d’être jugulée le plus tot possible.

          Par ailleurs, une fois que ce travail réalisé, servira comme pistes des solutions aux problèmes issus de la consommation des boissons alcoolisées, afin d’améliorer des conditions socio-sanitaires de toute la population de la commune de Kadutu en général et la jeunesse du quartier Nkafu  en particulier.

0.5. Méthodologie du travail

          La méthodologie est un ensemble de méthodes et de techniques appliquées à un domaine particulier de la science, de la recherche.

Pour réaliser ce travail, nous avons fait recours aux méthodes et techniques suivantes :

0.5.1. Méthodes utilisées

          Selon M. GRAWITZ, la méthode est un ensemble d’opérations intellectuelles par les quelles une discipline cherche à atteindre des vérités qu’elle poursuit, les démontre et les vérifie[6]

Les méthodes suivantes ont été utilisées :

0.5.1.1. Méthode descriptive

          Cette méthode nous a permis de décrire notre champ d’investigation sous tous ses aspects, notamment : géographique, historique, économique, social, culturel et démographique.

0.5.1.2. Méthode statistique

          Elle nous a permis de récolter les données quantifiées et les interpréter lors de notre enquête.

Elle nous a aidé de grouper les données chiffrées pour relever les fréquences de situations des réponses relatives aux méfaits ou conséquences liées à la consommation des boissons alcoolisées.

0.5.1.3. Méthode analytique

          Elle nous a aidé à analyser les faits, les données en choisissant l’essentiel et en rejetant l’accessoire. C’est à travers cette méthode que nous sommes parvenus à rédiger ce travail surtout en nous basant sur les réalités observées sur terrain.

0.5.2. Techniques utilisées

          Les techniques sont des outils mis à la disposition de la recherche te organisées par la méthode dans le but de la recherche. Les techniques suivantes ont été à notre disposition :

0.5.2.1. L’interview

          Cette technique nous a aidé à nous entretenir avec les jeunes et la population sur l’impact de la consommation des boissons alcoolisées dans leur milieu.

Cette technique nous a facilité la compréhension et les opinions de nos acteurs face à ce phénomène.

0.5.2.2. Observation participante

          Ayant été en contact avec les sujets qui sont nos enquêtés, lors de nos descentes sur terrain, nous avons eu l’occasion d’observer  nos enquêtés qui sont les alcooliques et avons cependant tranché une idée globalisante sur le reste de leur vie.

0.5.2.3. Analyse documentaire

          L’utilisation des documents relatifs à notre sujet a fait preuve de connaissance sur les faits étudiés. Nous avons consulté les mémoires de licence, TFC, les cours en rapport avec notre objet d’étude, les ouvrages et bien d’autres.

0.5.2.4. L’échantillonnage

          Vu que c’est difficile d’atteindre toute la population du quartier Nkafu, cette technique nous a aidé à prélever un échantillon aléatoire et surtout représentatif de 100 personnes dont 40 buveurs et 60 personnes prises au hasard.

0.6. Délimitation du sujet

0.6.1. Délimitation spatiale

          Notre champ d’investigation le quartier Nkafu en commune de Kadutu, ville de Bukavu, province du Sud-Kivu en République Démocratique du Congo.

0.6.2. Délimitation temporelle

          Les recherches pour la rédaction de ce travail vont de 2011 à 2013 ; période pendant laquelle nous avions commencé à observer avec objectivité les conséquences liées à la consommation des boissons alcoolisées. Cependant, nous avions entamé des enquêtes préliminaires concernant notre objet d’étude.

0.7. Présentation sommaire du travail

          A l’instar de l’introduction générale et la conclusion générale, notre travail est subdivisé en quatre chapitres, notamment :

  • Le premier chapitre traite de la présentation de notre champ d’investigation qui est le quartier Nkafu ;
  • Le deuxième concerne les généralités sur les boissons alcoolisées ;
  • Le troisième concerne l’analyse et l’interprétation des résultats de l’enquête ;
  • Le quatrième enfin est l’objet d’un projet de développement afin de rendre palpable notre étude (recherche).

0.8. Difficultés rencontrées

[1] OMS, les jeunes intellectuels, quel avenir ? Kinshasa,  2006

[2] OMS, Op Cite

[3] Code foncier de la république du Congo : Droit commercial et économique, 2003 : P. 28

[4] BUURNAUX, Importation et Exportation des boissons alcoolisées dans les régions à forte température, Paris, 1989, P.66

[5] MADELEINE, Cours de Méthodes de Recherche, cité par NTABAZA, ISTD, G3

[6] M. GRAWITZ, Op.cit.

Partager ce travail sur :