Arrow Table de matières
2434050

CONCLUSION GENERALE

Nous voici au terme de ce présent travail qui traitait sur « Etat des lieux sur l’utilisation de réseaux sociaux dans la ville de Bukavu » sujet par lequel l’utilisation abusive constitue le point de départ pour cette étude qui comprend quatre  principales questions de recherche à savoir:

  • Qui utilisent les réseaux sociaux à Bukavu ?
  • Pour quoi les utilisent- ils ?
  • Quels risques courent- ils en les utilisant ?
  • Peuvent – ils éviter ces risques ?

Au vue de  ces questions, nous avons émis les hypothèses selon lesquelles :

  • Toutes les couches de la population de Bukavu utilisent les réseaux sociaux 
  • Elles les utilisent pour raison de divertissement et de communication
  • Les utilisateurs courent les risques d’y consacrer trop de temps ils n’en font ainsi que celui d’appliquer ce qu’ils voient
  • Pour contrer ces risques, il faut mettre en place des mécanismes  pour contraindre les     risques liés à l’utilisation abusive des réseaux sociaux.

Partant de ces hypothèses, les objectifs de cette étude ont été d’Identifier la catégorie des personnes qui utilisent  les réseaux sociaux, Déterminer  les causes de l’utilisation des réseaux sociaux, Analyser   les risques de l’utilisation abusive des réseaux sociaux, Proposer une stratégie pour l’utilisation saine et rationnelle des réseaux sociaux. Départ de ces objectifs ci haut cités,  l’objet d’analyse de notre part  est d’analyser les risques de l’utilisation abusive des réseaux sociaux que courent les usagers.

Pour parvenir à avoir toutes les informations nécessaires, nous avons recouru à l’analyse documentaire, à l’élaboration des protocoles de recherche ou d’enquête, à la détermination de la taille de l’échantillon, à l’interview ou l’entretien.

Les  résultats obtenus ont permis d’affirmer  toutes les hypothèses et dire que les réseaux sociaux sont devenus des outils  nécessaires à la communication qui battent leurs records aujourd’hui  et qui permettent les contacts  facile et abordable  qui ont faites le monde trop petit à l’avantage de l’homme mais les jeunes sont les plus souvent utilisateurs et aussi victimes de ses impacts négatifs. Ce constat est présenté par les figures n° 3, 4, 5, 6

Les causes de l’utilisation des réseaux sociaux sont entre autre divertissement ; la communication ainsi que avoir les informations. Ce  résultat est illustré par les figures n° 10

Les risques que courent les usagers dans leurs utilisations abusives sont  d’y consacrer trop de temps ils n’en font ainsi que celui d’appliquer ce qu’ils voient par contre consacrer trop des temps sur les réseaux sociaux a des conséquences entre autre l’insomnie, le trouble neuro psychologique, fatigue intense et empiètement des autres activités quotidiennes. Ce résultat est aussi mentionné par les figures n° 11, 12, 13, 14, 15 et 16

Les mécanismes à mettre en place pour contraindre les risques les usagers en  les utilisant abusivement ont été adoptés par les enquêtés qui sont d’éduquer les jeunes par la voie médiatique d’utilisation saine et rationnelle, sensibiliser les jeunes et créer un centre de réflexion, d’échange et de formation sur l’utilisation des réseaux sociaux ( CREFUR )  ce résultat est illustré par la figure N0 17

Précisons que ce quatrième  résultat a fait l’objet de la stratégie du travail qui comprend les grandes lignes d’orientations suivantes : Objectif, Activités, Acteurs et activités d’intervention, Durée des activités, Niveau d’interaction entre les acteurs, Acteurs et leurs rôles

Toutefois, nous estimons n’avoir pas abordé toutes les matières liées à ce sujet, nous ouvrons une brèche pour d’autres chercheurs qui pourront abordés  la problématique  de santé liée à l’utilisation abusive des réseaux sociaux.

Partager ce travail sur :