Arrow Table de matières
1344369

Chapitre premier : CATEGORIE DE PERSONNES QUI UTILISENT LES RESEAUX SOCIAUX A BUKAVU

Dans ce chapitre, nous allons identifier la catégorie de personnes qui sont souvent trop penchées sur l’utilisation   des réseaux sociaux, il sera question de présenter essentiellement les éléments de l’enquête que nous avons menée sur le terrain.

 Connaissance des réseaux sociaux

De cette question il est à noter que  les  réseaux sociaux  ce sont certainement ceux qui ont connu la croissance la plus rapide en 2008 et depuis ce temps il ya eu l’accroissement de ce dernier dans la ville de Bukavu de ces derniers où tout le monde s’y retrouve,   notre enquête  nous l’affirme que sur 60 jeunes enquêtés, les  60 jeunes connaissent certains réseaux sociaux soit 100 % ; ceci est à la base de la modernité et de la nouvelle technologie. 

Figure N0  3 : les  personnes utilisant plus les réseaux sociaux

Au vu de ce graphique nous constatons que le bon nombre de la population utilise les réseaux sociaux à Bukavu et cela dépend de l’objectif de chaque usager. Sur 60 personnes enquêtées, 10 enquêtés  soit 14% sont des papas,  13 enquêtés soit 19% sont des mamans, 17 enquêtés soit 24% sont des filles, et 20 enquêtés soit 43% sont des garçons. En analysant les résultats de ce graphique nous avons vu que la jeunesse est la catégorie la plus  touchées pour cette question de l’utilisation des réseaux sociaux à Bukavu.

Figure N0 4 : réseaux sociaux sont- ils utilisés pour les mêmes raisons par les usagers ?

Nous remarquons en lisant ce graphique que, sur 60 personnes enquêtés 25 soit 42% enquêtés affirment que les réseaux sociaux sont utilisés pour les mêmes raisons tandis que 35 enquêtés sur 60 soit 58% nient cette affirmation, ce qui montre que chacun à sa raison qui lui pousse à utiliser les réseaux sociaux à Bukavu. 

Figure N° 5 : utilisations habituelles des réseaux sociaux

De cette figure, il est constaté que, sur 60  enquêtés, 47 utilisent habituellement les réseaux sociaux soit 67 % et 23 enquêtés  n’utilisent pas habituellement les réseaux sociaux, soit 33 %, ceci s’explique par le fait que la majorité des jeunes de notre échantillon  s’intéressent beaucoup plus à l’utilisation des réseaux sociaux surtout au soir soit de 19heures à 23h

Figure N° 6 : Moment  habituel  de se connecter  

De cette figure il ressort que sur  le total de notre échantillon 38 jeunes soit 63,3 % se connectent au soir, 13 jeunes soit 21,7 % se connectent les après-midi  et 9 jeunes soit 15%  se connectent les avant  midi ; ceci s’explique par le fait que la plus part des jeunes trouvent le grand temps le soir.

CONCLUSION PARTIELLE  DU CHAPITRE I

Ce chapitre a été consacré sur  l’identification de la catégorie de la population et âpres analyse de nos enquêtes sur terrain, constatons que toutes les couches de la population utilisent les réseaux sociaux mais pas au même seuil, les jeunes ont été identifiés comme les grand usagers des réseaux sociaux dans  la ville de Bukavu,   les jeunes sont des internautes comme les autres catégories sociales qui ont une vie active sur Internet. Ce qui est différent pour eux est qu'ils se construisent une identité, avec bien plus de contraintes, et qu'ils recherchent une liberté qu'ils doivent conquérir face à plusieurs représentants de l'autorité, à la différence des adultes qui l'ont déjà obtenue. Ils utilisent pour ça d'une manière très inventive les outils numériques à leur disposition. Les adultes qui doivent subir des contraintes dans leur vie de tous les jours le font de la même manière.

Bref aperçu sur la jeunesse et la mondialisation 

Dans le monde d’aujourd’hui, on ne grandit plus comme avant. Les jeunes d’aujourd’hui vivent maintes expériences dans les domaines de l’éducation, de la famille, de l’emploi et de la santé qui sont bien différentes de celles des jeunes d’il y a une ou deux générations. La différence entre ces expériences peut être attribuée aux effets de la mondialisation, aux progrès technologiques et à la généralisation du développement économique.

Le concept de « jeune » peut être défini comme incluant tous les membres d’un groupe d’âge donné, ou bien reflétant un état physique, voire même un état d’esprit. Nous définissons les jeunes comme les personnes âgées de 10 à 24 ans. Ceci couvre toute une gamme d’expériences et de transitions comprenant une phase précoce (de 10 à 14 ans), une phase intermédiaire (de 15 à 20 ans) et une phase tardive (de 21 à 24 ans).

Les jeunes de ces trois groupes d’âge sont tous confrontés à des évènements majeurs qui ont un impact sur leur bien-être à venir. Au niveau de la phase précoce, les jeunes sont encore des enfants à bien des égards. Lorsqu’ils atteignent la phase intermédiaire, les jeunes passent de la puberté à la maturité. Les membres de ce groupe peuvent être considérés comme des adolescents. Lorsqu’une personne arrive à la fin de cette phase de son existence, elle a lancé nombre d’initiatives qui détermineront son avenir. Enfin, les jeunes de 21 à 24 ans sont également de jeunes adultes. Ils continuent à découvrir leurs talents et leurs intérêts et prennent des engagements  aux plans professionnels, maritaux et souvent parentaux.

Ensemble, ces phases représentent l’expérience de la jeunesse. Le présent dossier examine la jeunesse de manière globale dans certaines sections, tout en précisant que l’expérience des jeunes varie de manière considérable d’un groupe d’âge à l’autre. (Rachel N, 2006)

Partager ce travail sur :