Arrow Table de matières
5059805

CONCLUSION GENERALE

Memoire Online - Analyse de l'efficacité sociale des IMF au Bénin - Kazesse Amouzou

Le secteur de la microfinance constitue sans nul doute l'un des axes de développement d'une économie, surtout dans les pays du tiers monde. Ce secteur a contribué à la réduction de la pauvreté sous d'autres cieux ; donc se veut le socle de développement des économies les moins avancées. Et tout ceci à cause de sa noble mission et des objectifs sociaux qu'il incarne. Mais pour plusieurs raisons, ces objectifs semblent être laissés de coté de nos jours pour laisser place à une recherche effrénée de la rentabilité financière.

Pour cela, il nous a semblé opportun de marquer une pause pour nous intéresser à la performance sociale des IMF béninoises de nos jours. Raison pour laquelle notre étude a focalisé son attention sur l'analyse de l'efficacité sociale des IMF au Bénin. Par ailleurs, les outils de mesure de performance sociale demeurent toujours assez peu développés.

L'utilisation des scores d'efficacité pour mesurer cette performance n'est pas forcément la meilleure manière de faire. Il peut s'écouler un temps relativement long avant d'obtenir un consensus sur la démarche. Mais il est temps que les autorités monétaires réfléchissent sur la question. Si les IMF ont été emballées comme outils de lutte contre la pauvreté, on ne peut leur reprocher de ne pas toujours mettre en priorité cet objectif qu'elles ne peuvent en réalité atteindre qu'après s'être assuré une viabilité financière. (Acclassato, 2006)

Au terme de cette analyse, il a été possible de mesurer l'efficacité des IMF béninoises par la méthode DEA (Data Envelopment Analysis) sur un échantillon de 9 IMF regroupant plus de 95% de l'épargne collectée dans le secteur sur l'année 2008. L'analyse a permis d'aboutir à des conclusions pouvant se regrouper en deux points. D'abord, les IMF béninoises ont perdu de vue leur mission originelle pour se concentrer sur la recherche de leur profit.

Parmi les neuf IMF étudiées, une seule institution à savoir la FIDEVIE a été capable de concilier performance financière et performance sociale. Il a été également montré que les IMF socialement efficaces sont celles qui poursuivent un réel objectif social en octroyant des crédits aux femmes qui dans la société, constituent des agents économiques particuliers

Partager ce travail sur :