Arrow Table de matières
6292174

CONCLUSION

Le présent travail a porté sur l’étude floristique du sous-bois de la plantation à Eucalyptus spp dans le territoire de KABARE. Un inventaire floristique a été effectué dans cette concession. Cet inventaire floristique a abouti à 87 espèces de plantes réparties à l’embranchement des Magnoliophyta, 2 sous-embranchements, 4 classes, 5 sous-classes, 19 ordres, 29 familles, 73 genres. Parmi toutes ces familles, celles des Asteraceae et des Fabaceae sont les mieux représentées avec toutes deux 12 espèces; suivies de la famille des Poaceae avec 9 espèces ; et de la famille des Malvaceae avec 8 espèces. 

L’analyse des types morphologiques a révélé que la végétation des sous-bois dans ce peuplement à Eucalyptus spp ; est dominée par les plantes herbacées avec une meilleure représentativité des herbes vivaces.

Quant aux types biologiques les Chaméphytes, sont ceux qui s’adaptent mieux dans les sous-bois d’Eucalyptus spp ; suivis des Phanérophytes et des Thérophytes. Les Hémicryptophytes et Geophytes viennent en dernière position.

Concernant les types d’habitats,  les espèces poussant dans des milieux rudéraux dans le territoire de Kabare sont celles qui sont également disséminées et régénérées au niveau de cette catégorie du couvert végétal de Kalambo., viennent ensuite les espèces de jachère arbustive, puis les espèces de jachère herbacée, ensuite viennent les espèces cultivées, puis celles cultivées spontanée et enfin celles de forêt secondaire.

Au terme des observations portées sur la description morphologique des espèces Guizotia scabra (Asteraceae), Urena lobata (Malvaceae), Indigofera arrecta (Fabaceae), Setaria barbata (Poaceae), et Greville arobusta (Proteaceae), nous avons été en mesure de pouvoir apprécier la variabilité des caractères et états de caractères qui existent entre les différents individus au sein de ces cinq  espèces. Les 5 individus étudiés appartenant à cinq espèces, présentent certains caractères et états de caractères semblables. Cependant il y a des individus au sein de ces espèces qui présentent aussi quelques différences au niveau de la longueur des individus, circonférence, base de la tige, longueur et largeur du limbe, etc.… Il s’agit des conséquences logiques de l’adaptation de chaque individu à son milieu de vie.

La similarité entre les différentes parcelles étudiées est de 35 %. En confrontant les parcelles du site, certaines d’entre elles (soit deux à deux, soit en bloc des parcelles) présentent des ressemblances variant entre 40 et 68 %. Une diversité élevée dans l’ensemble des parcelles établies a été observée, il s’agit là d’une réponse d’adaptation de certaines espèces aux conditions allélopathiques du peuplement à Eucalyptus spp.

La végétation constituant les sous-bois des plantations à Eucalyptus spp ; à Kalambo dans le territoire de Kabare n’avait jamais fait objet d’une étude scientifique comme celle que nous venons de réaliser. La biodiversité végétale riche (87 espèces de plantes) inventoriée au cours de nos investigations démontre l’importance d’une telle végétation quoiqu’en majorité herbacée.

Cette étude a tant soit peu, contribué à la connaissance de la flore constituant les sous-bois des plantations à Eucalyptus spp, en amenant son apport dans les études floristiques du territoire de Kabare.

Partager ce travail sur :