Arrow Table de matières
8005923

CHAP III RESULTATS

III.1 La liste floristique

Au terme de notre étude, nous avons au total inventorié 87 espèces de plantes. Ces dernières sont reprises dans le tableau n°1. Elles sont présentées dans leurs familles et genres suivant l’ordre alphabétique. Ainsi, nous avons précisé pour chaque espèce, son type morphologique, son type biologique et son type de biotope.

Tableau n°1. Liste floristique des espèces inventoriées

  • M : Type morphologique
  • B : Type biologique
  • B : Type de biotope

Espèces

TM

TB

BIOTOPE

1

ACANTHANCEAE

1

Acanthuspubescens (OLIVER) ENGL

S-Arb

McPh

Rud

2

Asystasia gangetica (L.) T. ANDERSON

Hvi

Chher

Rud

3

Asystasiaschimperi T.ANDERSON

Hvi

Chher

Rud

4

Dyschoriste radicans T.ANDERSON

Hvi

Chher

Rud

2

AMARANTHACEAE

5

Achyranthes asperaL.

Hvi

Chher

Rud

3

APIACEAE

6

Centela asiatica L.URBAU

Ha

Chpr

Rud

4

ASPARAGACEAE

7

Agava americanaL.

Hvi

Phsuc

Cult

8

Asparagus asparagoidensL.

Ha

Chher

Cult

5

ASTERACEAE

9

Ageratum conyzoidesL.

Ha

Tsc

Rud

10

Aspillia africana

Ha

Tsc

Ja- herb

11

Aspillia mozambiensisSCHNEINF

Ha

Tsc

Rud

12

Bidens pilosaL.

Ha

Tsc

Rud

13

Blumea crispata (VAHL) DC

Ha

Tsc

Rud

14

Conyza sumantrensis (R et Z) CH. WALKER

Ha

Chher

Rud

15

Crassocephalum montuozum (S. MOORE) MILN. REHEAD

Ha

Tsc

Rud

16

Guizottia scabra (VIS) CHIOV.

Hvi

Chher

Ja-herb

17

Microglossa pyrifolia(LAM)O.KUNTZE

Lian

phgr

Ja-Arb

18

Tagetes minuta L.

Ha

Tsc

Rud

19

Tithonia diversifolia (HOM.) A. CRAY

S-Arb

NaPh

Ja-Arb

6

BIGNONIACEAE

20

Jacaranda mimosifoliaDODON

A

MgPh

Cult

7

BORAGINACEAE

21

Cynoglossum lanceolatumFORSK

Ha

Chher

Rud

8

CELASTRACEAE

22

Maytenus arguta (LOES) R.WILCZEK

Lian

Phgr

Ja-Arb

9

COLCHICACEAE

23

Gloriosa superbaL.

Hvi

Gtu

Ja- herb

10

COMMELINACEAE

24

Commelina africana L.

Hvi

Chsuc

Ja- herb

25

Commelina diffusa BRUM.F

Hvi

Chsuc

Rud

11

CONVOLVULACEAE

26

Dichondra repens J. G. et R-FORST

Hvi

Chher

Rud

27

Ipomoea caerica (L.) SWEET

Ha

Chher

Rud

28

Ipomoea moritianum

Hvi

Chher

cult

12

CYPERACEAE

29

Kylingabulbosa P. BEAUV

Hvi

Grh

Rud

30

Mariscus flabeliformis KUNTH

Hvi

Grh

Rud

13

EUPHORBIACEAE

31

Acalypha brachystagia HARNEM

Ha

Tsc

Rud

32

Euphorbia thymifolia L.

Ha

Trp

Rud

14

FABACEAE

sous-famille Faboideae

33

Crotalaria incana L.

Ha

Tsc

Rud

34

Desmodium adscendens (SW) D.C

Hvi

Chpr

Rud

35

Desmodium repandum (VAHL) DC.

Hvi

Chpr

Rud

36

Glycine wigtii (WIGHTetARN) VERDC.

Hvi

Chgr

Rud

37

Indigofera arrectaHOCHSTExA.RICH

S-Arb

NaPh

Rud

38

Stylosanthes erecta BEAUV

Hvi

Chpr

Ja-Arb

39

Tephrosia vogeliiHOOK F.

S-Arb

NaPh

Rud

40

Trifolium pursegloveiGILLET

Hvi

Chher

Rud

41

Vigna vexilata (L.)A. RICH.

HVi

Chgr

Ja-Arb

Sous-Famille des Mimosoideae

42

Albizia lebbeck(L.)BENTH.

A

MsPh

Rud

Sous-Famille Mimosoideae

43

Cassia hirsute L.

S-Arb

NaPh

Rud

15

LAMIACEAE

44

Leonotis nepetaifoliaR.BR

Ha

Tsc

Ja- herb

45

Ossimum grantissimumL.

S-Arb

Chsuf

Ja- herb

46

PlenctratusbarbatusANDREWS

S-Arb

NaPh

Cult-sp

47

Tetradenia riparia (HOSCHT) BENTH

S-Arb

NaPh

Cult-sp

16

MALVACEAE

48

Hibiscus aponeurusSPRAGUEet HUB

S-Arb

Tsc

Ja-Arb

49

Hibiscus sabdarifaL.

Ha

Tsc

Cult

50

Hibiscus sp

Ha

Chpr

Ja- herb

51

Sida acutaBRUM. F

S-Arb

Chsuf

Rud

52

Sida rombifolia L.

S-Arb

Chsuf

Rud

53

Triumfetta cordifoliaGUILLet PERR

S-Arb

NaPh

Ja-Arb

54

TriumfettaromboideaJACQ

S-Arb

Chher

Ja-Arb

55

Urena lobata L.

S-Arb

Chher

Ja- herb

17

MENISPERMACEAE

56

Cissampelos mucronataA.RICH. In GUILL et PERR

Hvi

Tvol

Ja- herb

17

MORACEAE

57

Ficus glumosaDEL

A

MgPh

Cult-sp

58

Ficus ovataVAHL

A

MsPh

Cult

18

MYRTACEAE

59

Eucalyptus globulusLABILL

A

MgPh

Cult

60

Psidium guajavaL.

A

McPh

Cult

19

OXALIDACEAE

61

Biophytum petersianumKLOTZSCH

Ha

Tsc

Ja- herb

62

Oxalis corymbosaDC.

Ha

Tsc

Rud

20

PHYLANTHACEAE

63

Phylantus nimilariformisPOIR.

S-Arb

NaPh

Ja-Arb

64

Phylantus niruri L.

Ha

Tsc

Rud

21

PHYTOLACACEAE

65

Phytolaca dodecandraL'HERIT

S-Arb

NaPh

Ja- herb

22

POACEAE

66

Cynodon plectostachys (K. SCHUM) PILGER

Hvi

Gbu

Rud

67

Digitaria vestidaDENOT

Hvi

Hsc

Rud

68

Hyparrhenia lecomtii (FRANCH) STAPF

Hvi

Chher

Ja- herb

69

Hyparrhenia cymbaria (L.) STAPF

Hvi

Chher

Ja- herb

70

Paspalum notatum FLUEGGE

Hvi

Hces

Rud

71

Pennisetum polystachyon(L.) SCHULT

Hvi

Hces

Ja- herb

72

Rhynchelytrum repens C. EHUBBARD

Ha

Tsc

Rud

73

Setaria barbata (CHAM) KUNTH

Hvi

Hces

Rud

74

Sporobolus pyramidalisP.BEAUV

Hvi

Hces

Ja- herb

23

PROTEACEAE

75

Grevillea robusta A.CUNN

A

MgPh

Cult

24

RUBIACEAE

76

Paveta intermediaBRENCH

S-Arb

NaPh

Ja-Arb

77

Pentas zanzibaricaKLOTSH

Hvi

Chher

Rud

78

Rubia cordifoliaL.

Ha

Tsc

Rud

79

Tarenna pavettoides  (HARVEY) SIM

S-Arb

NaPh

Ja-Arb

25

RUTACEAE

80

Citrus limoniaOBSECK

Arb

McPh

Cult

26

SAPINDACEAE

81

PaulinapinnataL.

Lian

Phgr

Forêt-sec

82

Allophylus kivuensisGILG

Arb

NaPh

Ja-Arb

27

SOLANACEAE

83

Solanum angustispinosumDE WILD

Arb

McPh

Rud

28

VERBENACEAE

84

Lantana camaraL.

S-Arb

NaPh

Ja-Arb

85

Lantana trifolia L.

S-Arb

NaPh

Ja-Arb

29

VITACEAE

86

Cissus adenocaule STEUD

Hvi

Chher

Ja-Arb

87

Cissus quadrangularis L.

Hvi

Chher

Ja-Arb

III.2 ANALYSE TAXONOMIQUE

Cette analyse est faite suivant la classification APG  III (2009)

Tableau n°2 : Classification taxonomique de la flore étudiée

Embranchement

Sous-embranchement

classes

Sous-classes

Ordres

Familles

Nombre de genres

Nombre d’espèces

Magnoliophyta

Magnoliophytina

Liliopsida

Lilideae

Asparagales

Asparagaceae

2

2

Liliales

Colchicaceae

1

1

Commenilidae

Commelinales

Commelinaceae

1

2

Poales

Cyperaceae

2

2

Poaceae

8

9

Rosophytina

Ranunculopsida

Ranunculales

Menispermaceae

1

1

Proteaceae

1

1

Vitaceae

1

2

Rosopsida

Caryophylidae

Caryophylales

Amaranthaceae

1

1

Phytolacaceae

1

1

Rosidae

Prerosidae

Myrtales

Myrtaceae

2

2

Eurosidae I

Celastrales

Celastraceae

1

1

Fabales

Fabaceae

10

11

Rosales

Moraceae

1

2

Malpighiales

Euphorbiaceae

2

2

Phyllanthanceae

1

2

Oxalidales

Oxalidaceae

2

2

Eurosidae II

Malvales

Malvaceae

4

8

Sapindales

Rutaceae

1

1

Sapindaceae

2

2

Asteropsida

Asteridae

Euasteridae I

Gentianales

Rubiaceae

4

4

Solanales

Convolvulaceae

2

3

Solanaceae

1

1

Lamiales

Acanthaceae

3

4

Bignoniaceae

1

1

Boraginaceae

1

1

Lamiaceae

4

4

Verbenaceae

1

2

Euasteridae II

Apiales

Apiaceae

1

1

Asterales

Asteraceae

10

11

Total 1

2

4

5

19

30

73

87

Il ressort du tableau n°2 que  les 87 espèces inventoriées sont toutes des Angiospermes. Elles sont reparties dans 73 genres, 29 familles, 19 ordres, 5 sous-classes,  4 classes, 2 sous-embranchements et 1 embranchement.

Les familles des Asteraceae et des Fabaceae sont les mieux représentées avec  12 espèces (soit 12,64%) chacune, réparties dans 10 genres (soit, 10,96%) ; suivies de la famille des Poaceae avec 9 espèces (soit, 10,34%) ; et de la famille des Malvaceae avec 8 espèces (soit, 9,20%).

III.3 Flore condensée du sous-bois

Embranchement

Sous-embranchements

classes

Ordres

Familles

Genres

Espèces

Taux en %

Magnoliophyta

Magnoliophytina

Liliopsida

4

5

14

16

18,39

Rosophytina

Ranunculopsida

1

3

3

4

4,60

Rosopsida

9

12

28

35

40,23

Asteropsida

5

10

28

32

36,78

Total  1

2

4

19

30

73

87

100

Tableau n°3: Synthèse floristique

En se penchant sur le tableau n°3, on remarque que l’ensemble de nos 87 espèces étudiées appartiennent à l’embranchement de Magnoliophyta (soit 100%). Le sous-embranchement des Rosophytina domine largement sur le sous-embranchement de Magnoliophytina, avec 71 espèces (soit 81,61%), contre16 espèces (soit 18,39%). A ce qui concerne les classes, on remarque clairement que les Rosopsida sont les plus nombreuses avec 35 espèces (soit, 40,23%), suivies des Asteropsida avec 32 espèces (soit, 36,78%) ; viennent ensuite les Liliopsida avec 16 espèces (soit, 18,39%), et enfin nous avons les Ranunculopsida avec 4 espèces (soit, 4,60%).

III.4 Quantification des types morphologiques, biologiques et biotopes

III.4.1 Types morphologiques des espèces inventoriées

Tableau n°4: Types morphologiques

Types morphologiques

Nombre d'espèces

Pourcentage %

Plantes ligneuses

33

37,93

arbres (A)

7

8,05

Arbustes (Arb)

3

3,45

Sous-Arbustes (S-Arb)

20

22,99

liane (Lian)

3

3,45

plantes herbacées

54

62,07

Herbes annuelles

23

26,44

Herbes vivaces

31

35,63

Total

87

100,00

En se penchant sur le tableau n°4, il en ressort que les plantes herbacées sont les plus représentées dans le sous-bois de la plantation à Eucalyptus spp de Mr MANU BIRATO à KALAMBO avec 54 espèces (soit, 62,07%) par rapport aux plantes ligneuses avec 33 espèces (Soit, 37,93%). Les herbes vivaces dominent tous les autres types morphologiques avec 31 espèces (soit, 35,63%) et par conséquent sur les herbes annuelles avec 23 espèces (soit, 26,44%). Les sous-arbustes priment sur toutes les espèces ligneuses avec 20 espèces (soit, 22,99%).

III.4.2 Types Biologiques des espèces inventoriées

Tableau n°5: Types biologiques

Types biologiques

Nombre d'espèces

pourcentage %

Phanérophytes

28

32,18

Chaméphytes

31

35,63

Hémicryptophytes

5

5,75

Géophytes

4

4,60

Thérophytes

19

21,84

Total

87

100,00

Dans le tableau n°5, nous remarquons que les Chaméphytes sont les plus nombreux avec 31 espèces (soit, 35,63%), viennent ensuite les Phanérophytes avec 28 espèces (soit, 32,18%), puis les Thérophytes avec 19 espèces (soit, 21,84%), les Hemicryptophytes avec 5 espèces (soit, 5,75%), et enfin les Géophytes avec 4 espèces (soit, 4,60%).

III.4.3 Types de biotopes des espèces inventoriées

Tableau n° 6 : spectre des types de biotopes

Type des biotopes

nombre d'espèces

pourcentage %

Rudérales (Rud)

42

48,28

Jachère arbustive (Ja-Arb)

16

18,39

Jachère herbacées (Ja- herb)

15

17,24

Cultivée (Cult)

10

11,49

Cultivée spontanées (Cult-sp)

3

3,45

Forêt secondaire (Forêt Sec)

1

1,15

Total

87

100,00

Le tableau  n°6 montre une dominance très nette des plantes rudérales (49,43%) sur tous les autres types de biotopes. Les plantes de jachère arbustives viennent en deuxième position (18,39%), nous avons les plantes de jachères herbacées en troisième position (16,09%) ; en quatrième position, nous avons les plantes cultivées (11,49%), nous avons en cinquième position les plantes cultivées spontanées (3,45%) ; et enfin, en sixième position, nous avons les plantes de forêt secondaire (1,15%).

III.5. Description morphologique des espèces

Nous avons choisi 5 espèces appartement à des familles différentes pour faire une description morphologique des certaines espèces de sous-bois.

  1. Guizotia scabra (VIS) CHIOV

Famille Asteraceae

Description morphologique:

Nos observations de Guizotia scabra, nous ont permis de le décrire comme étant une herbe vivace à tige érigée, moyennement ramifiée, atteignant jusqu’à 1m de haut. Feuilles : opposées, simples, sessiles ; limbe étroitement lancéolé  de 25 à 30 cm de longueur et de 5 à 9 cm de largeur, bord denté en scie.

Inflorescence : capitule en coupe, de 9- 11 cm de diamètre avec 11 à 13 feuilles involucrales femelles ; fleurs du disque 35-90, bisexuées. Fruit: akène.

  1. Urena lobata

Famille:Malvaceae

Description morphologique

Nos observations sur terrain de quelques individus d’Urena lobata nous ont permis de le décrire comme étant une espèce sous-arbustive, à tige ramifiée, à écorce fibreuse, au port dressé, à aspect buissonnant, d’environ 1m de hauteur.

Feuilles : simples alternes, portées par un pétiole pubescent. Limbe gris vert subcirculaire, avec 3 à 5 lobes anguleux à base cordée, et marge irrégulièrement dentée couvert de poils étoilés. Feuilles supérieures ovales ou oblongues non lobées.

Fleurs : axillaire, solitaires, courtement pédonculées.

Le fruit est une capsule globuleuse hérissé de poils.

  1. Indigofera arrecta HOCHSTExA.RICH

Famille: Fabaceae

Description morphologique :

Selon nos observations sur terrain Indigofera arrecta est un sous-arbrisseau pouvant atteindre 2 à 3 m de hauteur ; Tige érigée, abondamment ramifiée, légèrement cannelée, couverte des poils bifides apprimés, blanchâtres. Feuilles disposées en spirale, imparipennées de 25 à 30 mm, stipelles subulées ; pétioles d’environ 1mm de long ; folioles 10 à 15 mm de long et 4 à 6 mm, étroitement oblongues, généralement glabres sur le dessus à poils apprimés à la face inférieure. Inflorescence : grappe axillaire de 16cm  portant des nombreuses fleurs; bractées lancéolés, caduques. Fruit : gousse linéaire, droite, légèrement tétragonale, brune à maturité de 11 à 17 mm contenant 3 à 6 graines courtement oblongues.

  1. Setaria barbata(LAM.) KUNTH

Famille: Poaceae

Description morphologique

D’après nos observations sur terrain, Setaria barbata est une herbe en touffe diffuse, mesurant de 30 cm à plus d’un mètre de haut.

Son système racinaire est fasciculé. Tige : chaume comprimé, grêle de 2 à 3 mm de diamètre. Il est glabre ou parsemé de poils réfléchis. Les nœuds sont comprimés et pubescents.

Les feuilles sont simples, à phyllotaxie alternes, à gaine comprimée, carénée et pourvue des poils réfléchis. Le limbe est plissé de 50 à 75mm de long, à sommet atténué en coin aigu et à base rétrécie.

L’inflorescence est une panicule dressée de forme pyramidale.

La graine est oblongue.

  1. Grevilea robusta CUNN ex R.BR.

Famille: Proteaceae

Description morphologique

Nos observations de Grevillea robusta, nous ont permis de le décrire comme étant un arbre atteignant 6 à 10 mètres de hauteur. Tige à port  érigé, élancé au jeune âge devenant par la suite plus ou moins conique. Son tronc droit d’un diamètre de 15 à 27 cm possède une écorce brun grisâtre, assez épaisse et présentant des fissures longitudinales.

Les feuilles sont  persistantes, à phyllotaxie alternes profondément découpées, pennées, face supérieure est grise mais d’aspect argenté sur les revers, le dessous de la feuille est soyeux avec des poils blanchâtres ou couleur cendre.

Les fleurs de couleur jaune à orange sont regroupées en grappes. Chaque fleur est hermaphrodite. Les fruits sont des capsules vertes.

III.5. Similarité et diversité des parcelles étudiées

  1. Ressemblance des parcelles étudiées

Tel que décrit dans la méthodologie, la similarité des parcelles tenant compte de la présence ou de l’absence des espèces  exprime le degré de leur ressemblance et de leur dissemblance.

. Nous avons effectué 10 parcelles dont nous avons vérifié la similarité telle qu’illustrée à la figure n°2.

Figure n°2 : Similarité entre les parcelles du site

L’évidence de la figure 2 montre que globalement les parcelles expriment une estimation de 35 à 68% de similarité. Les parcelles P7 et P9 ont un taux de ressemblance le plus élevé au sein de ce site estimé à 68%, les parcelles P6 et p8, P4 et P10, sont moyennement proches alors que dans l’ensemble, ces parcelles présentent une ressemblance très faible au voisinage de 35%.

  1. Calcul des indices de diversités

Tableau n° 7   Calculs des indices de diversités

0

P1

P2

P3

P4

P5

P6

P7

P8

P9

P10

Taxa_S

15

17

15

14

13

14

15

17

14

19

Individuals

323

830

653

614

402

386

377

401

482

601

Simpson_1-D

0,63

0,68

0,56

0,55

0,7

0,73

0,76

0,86

0,64

0,83

Shannon_H

1,45

1,64

1,19

1,27

1,65

1,74

1,9

2,29

1,55

2,13

Equitability_J

0,53

0,58

0,44

0,48

0,64

0,66

0,7

0,81

0,59

0,72

Fisher_alpha

3,26

3,03

2,74

2,55

2,57

2,85

3,12

3,6

2,7

3,74

Le tableau n° 7 présente la diversité à l’intérieur de nos parcelles étudiées. L’analyse de ce tableau présente P10 comme ayant  le plus grand nombre d’espèces, donc la richesse spécifique la plus élevée ; P3 a la plus faible richesse spécifique. En analysant le nombre d’individus, on se rend compte que P2 a le plus grand nombre d’individus, c'est-à-dire que ses espèces sont les mieux représentées en termes d’individus. Les espèces de P1 sont les moins représentées

L’analyse de l’indice 1 - D de Simpson, montre que toutes nos parcelles ont une diversité plus ou moins élevée car les valeurs de diversité se rapprochent de 1 dans chacune des parcelles. P8 est la plus diversifiée, suivie de P10. P4 et P3 sont les moins diversifiées.

En analysant l’indice d’équitabilité de piélou, nous remarquons que la diversité de la plus part de ces parcelles est élevée avec des valeurs de diversité proche de 1. P3 et P4 ont cependant une valeur inférieure de diversité. P8 et P10 ont les valeurs de diversité les plus élevées avec respectivement 0,86 et 0,83

Sur bases de ces 4 indices, P8 et P10 sont les plus diversifiées, tandis que P4 et P3 sont les moins diversifiées.

Partager ce travail sur :