Arrow Table de matières
6513312

CONCLUSION GENERALE

Nous voici au terme de cette investigation qui, portait sur l’analyse des opinions des enseignants du primaire de Bukavu au regard de la formation en PAP.

Pour recueillir ces opinions, la question directrice ou question de départ a été la suivante : la formation des enseignants du primaire en PAP au cours de leur carrière enseignante développe-t-elle leurs compétences professionnelles d’une manière efficace et efficiente ?

A cet effet, l’objectif poursuivi par cette étude consistait à analyser les opinions des ces enseignants au regard de leur prestation après qu’ils aient suivis la formation relative à la

PAP.

Pour atteindre cet objectif, nous avons administré un questionnaire d’enquête à un échantillon de 55 enseignants du primaire. Ainsi pour dire que la technique d’enquête par questionnaire et l’analyse documentaire sont deux techniques qui nous ont aidées à récolter

les données du présent travail. En plus, pour ce qui est du prélèvement de ces 55 enseignants qui ont constitués notre échantillon, disons que c’est la technique aléatoire en grappes ou en faisceaux qui nous aider pour ces fins.

Après que ces données soit récoltées, les calculs d’indice de pourcentage nous a permis d’analyser ces dernières. Etant effectués, ces calculs nous ont donné le résultat suivant :

  • Pour le premier thème : les opinions positives étaient de 82,7% contre 15% des opinions négatives, 0,9% des opinions neutres (oui et non) et 1,4% d’abstention ;
  • Pour le deuxième thème : les opinions positives sont de 87,9% contre 8,2% d’opinions négatives, 1,5% d’opinions neutres et 2,4% de sans opinions.

En somme, le résultat global est de 86% des opinions positives contre 11% des opinions négatives, 1% des opinions neutres et enfin 2% de sans opinions.

Eu égard à ce qui précède, nous suggérons en renforçant les suggestions de ces enseignants en disant :

  • Que le gouvernement congolais veille à l’instauration de la PAP partout dans le pays, dans toutes les institutions éducatives en général et plus particulièrement celles qui s’occupent d’enseignement ;
  • Que les autorités académiques de l’USK/Bukavu s’y impliquent également en faveur des étudiants inscrits au département des Sciences de l’éducation comme c’est le cas à l’ULPGL Goma ;
  • Que les enseignants formés appliquent cette méthodologie dans leurs séquences

didactiques.

Ainsi, disons que la formation de la PAP est à la base du développement de leurs compétences professionnelles sur le plan méthodologie (didactique), psychopédagogique, du style de communication pédagogique, du savoir, savoir-faire et savoir-être. En d’autres termes, la formation des enseignants du primaire en PAP capitalise leur formation initiale sur tous les aspects psychopédagogiques.

Bien que nous sommes arrivés à cette conclusion, il sied de signaler que la méthode qui nous a conduit jusqu’à trouver un tel résultat à quelques inconvénients et aussi il y a eu une faiblesse de la part de notre échantillon ; et cela nous renvoie à inviter cependant d’autres chercheurs afin d’approfondir davantage cette étude en relevant les défis liés à la méthode de recherche, à la taille de l’échantillon, etc. Ils peuvent examiner les facteurs qui poussent ces enseignants à accepter que cette formation pour eux est si bénéfique.

Partager ce travail sur :