Arrow Table de matières
9129738

CONCLUSION GENERALE

Nous somme au terme de notre travail du premier cycle en sciences économiques de gestion. Dans ce travail intitulé « la politique de recouvrement  et son impact sur la mobilisation des recettes dans une entreprise paraétatique : cas de la REGIDESO/Bukavu », le souci était d’analyser l’impact de la politique de recouvrement sur la mobilisation des recettes dans une entreprise publique, évaluer le niveau des recettes de la REGIDESO/Bukavu et évaluer l’efficacité de la politique de recouvrement de la REGIDESO/Bukavu.A part l’introduction et la conclusion, notre travail a porté sur trois chapitres notamment le premier chapitre qui porte sur les généralités du sujet, le deuxième chapitre porte sur la politique de recouvrement de la REGIDESO/Bukavu et le troisième chapitre traite l’impact de la politique de recouvrement sur la mobilisation de recettes de la REGIDESO/Bukavu.

Départ les problèmes que connait la RDC dans l’approvisionnement de l’eau potable par la REGIDESO en générale et la ville de Bukavu en particulier pour la mobilisation de recettes par rapport au politique de recouvrement fixée au sein de cette institution nous nous sommes posés des questions suivantes :

  • Quelle est l’incidence de la politique de recouvrement sur la mobilisation de recettes au sein de la REGIDESO/Bukavu?
  • La politique de recouvrement de la REGIDESO/ est-elle efficace ?

Pour atteindre le but poursuivi par cette étude et exploiter toute la problématique soulevée, nous avons formulé les hypothèses suivantes :

  • La politique de recouvrement de la REGIDESO/Sud-Kivu pourrait avoir une incidence négative sur la mobilisation de recettes au cours des années étudiées ; car ne permettrait pas une mobilisation raisonnable des recettes au sein de la REGIDESO pour couvrir différentes charges et soutenir sa pérennité suite aux plusieurs menaces de faillites que subit la REGIDESO/Bukavu à cause des factures impayées et différentes réalités qui sont liées aux problèmes d’approvisionnement en eau potable;
  • Cette politique ne serait pas efficace ; du fait que par cette politique, la REGIDESO/Bukavu n’arriverait pas à recouvrer toutes les créances auprès de clients.

Pour atteindre les résultats  et vérifier les hypothèses émises pour cette fin, nous avons utilisé la méthodedescriptive, la méthode statistique et la méthode comparative. Celles-ci ont été soutenues par la techniqued’interview et la technique documentaire.

Nous sommes aboutis aux résultats suivants :

  • La politique de recouvrement a un impact négatif sur la mobilisation de recettes dans la ville de Bukavu au cours des années étudiées car elle ne permet pas une mobilisation des recettes voulue par cette institution qui est toujours inférieure à la moyenne de 50% pour toutes les années étudiées c’est-dire de 2011 à 2015 pour les factures livrées et tendance de recettes encaissées qui diminuent de 1,09% tandis que les recettes non-encaissées diminuent aussi de 0,99% par mois pour cinq étudiées malgré la politique de recouvrement pronnée par cette entreprise publique; à ce niveau notre première hypothèse a été confirmée.
  • Cette politique de recouvrement n’est pas efficace du fait que par cette politique la REGIDESO/Bukavu n’arrive pas à recouvrer toutes les créances auprès des abonnés ; avec ces résultats notre deuxième hypothèse a été vérifiée et confirmée.

Toutefois, nous n’avons pas la prétention d’avoir effectué un travail parfait ni d’avoir effectué toutes les analyses nécessaires à sa réalisation et de manière exhaustive. C’est pourquoi nous restons ouverts à toutes les critiques tant positives que négatives des autres chercheurs qui voudront approfondir  et par faire ce sujet.

Partager ce travail sur :