Arrow Table de matières
1273206

CONCLUSION GENERALE

 

Nous voici au terme de notre travail portant sur «  l’enseignement de la statistique en première et deuxièmes années secondaires de la ville de Bukavu, commune de Kadutu »

Nos objectifs étaient de vérifier si la statistique est réellement enseignée en première et deuxième année secondaires dans la commune de Kadutu ; de répartir toutes les matières de statistique de ces classes en leçons et d’établir les fiches de préparations détaillées de leçons de première année, pour parvenir à réaliser ces objectifs, nous avons développé trois chapitres comme suit :

  • En premier lieu « les généralités ». Ici sont présentés le programme officiel de Mathématique précisément de la statistique en première et deuxième années et des notions de statistique (définitions, historique et importance) ;
  • En deuxième lieu, nous avons analysé les résultats des enquêtes faites dans les écoles sur base du questionnaire et des visites à quelques leçons ;
  • Troisième lieu enfin, nous avons reparti toutes les matières de statistique de ces deux classes en leçons, proposé des fiches de préparation détaillées des leçons de première année et expérimenté certaines fiches dans les écoles pour voir la réaction des élèves.

Après analyse et interprétation des résultats obtenus lors de nos enquêtes sur terrain, nous arrivons aux résultats et conclusions suivants :

  • La statistique est enseignée en première et deuxième années secondaires de la commune de Kadutu (voir les résultats de l’enquête au chap.II.3.4. question N°1) qui confirme que 28, 21% n’ont jamais enseigné la statistique ;
  • Les enseignants de Mathématique en première et deuxième années secondaires ne sont pas qualifiés (voir chap.II.3.2, tableau IX) qui montre que 12 enseignants soit 30,77% de l’effectif total de notre échantillon sont qualifiés et 27 enseignants soit 69,23% ne sont pas qualifiés.

La non qualification des enseignants conduit aux multiples problèmes dans l’enseignement de la statistique, dont voici quelques uns :

  • Le programme de la statistique n’est pas toujours respecté par la plupart des enseignants (voir chap II.3.4 question N°5) ;
  • Beaucoup d’enseignants ont des insuffisances en matière de la statistique (voir chap.II.3.4 question N°7) ;
  • Les enseignants prévoient toujours la statistique à la fin de l’année (voir chap.II.3.4 question N°10) ;
  • La statistique est enseignée avec une grande légèreté, sans maîtrise ni préparation de sa matière par l’enseignants (voir les résultats des leçons visitées chap.II.4.1) ;
  • Le problème de l’enseignement de statistique est lié aussi aux surchargements du programme officiel de la Mathématique et au manque des recyclages et des leçons didactiques aux enseignants.

En faisant allusion à ces quelques points soulevés, il se remarque que la statistique pouvait bien s’enseigner, mais par négligence des enseignants sous qualifiés, cet enseignement pose beaucoup de problèmes à l’école secondaire. D’où nous confirmons les hypothèses que nous nous sommes assignées au départ.

Sur ce, nous suggérons les recommandations suivantes :

  • Au Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel :
  • De revoir les heures prestées de Mathématique par semaines sur le programme national, car elles sont insuffisantes par rapport aux matières prévues ;
  • D’organiser beaucoup de recyclages pour les enseignants de Mathématique première et deuxième années secondaires.
  • Aux Chefs de Division des Ecoles ou Coordinateurs

D’engager les enseignants qualifiés pour ces deux classes qui constituent la base de l’école secondaire.

  • Aux Chefs d’Etablissement

De multiplier les leçons didactiques en statistique pour aider à améliorer la qualité de cet enseignement.

  • Aux Enseignants
  • De ne pas prévoir la statistique à la fin de l’année ;
  • De préparer chaque jour leurs leçons et les maîtriser avant d’enseigner.
  • Aux Chercheurs Ultérieurs

De mener des recherches pour l’enseignement de la statistique en première et deuxième année dans les autres communes de Bukavu, notamment BAGIRA et IBANDA.

Tout en étant très conscient que ce travail n’est qu’une œuvre humaine certes non parfait, vos remarques et suggestions pour faire mieux seront toujours les bien venues.

Partager ce travail sur :