Arrow Table de matières
5974375

CHAP.II : PRESENTATION, ANALYSE ET INTERPRETATION DES RESULTATS D’ENQUETE

 

II.1. INTRODUCTION

En tenant compte de la nature de notre sujet de recherche, il nous a semblé impérieux de recourir à la méthode d’enquête sur terrain, celle-ci reposent sur la collecte des opinions des sujets à enquêter et d’assister à certaines leçons dans des écoles.

Ce chapitre nous permet d’évaluer et d’analyser les résultats de l’enquête faite sur terrain.

L’enquête se faire  dans deux manières ci-après :

  • Premièrement, nous utiliserons la méthode d’enquête avec questionnaire, l’élaboration d’un questionnaire d’enquête est une nécessite dans cette partie et notre questionnaire est constitué des questions à reposes fermées et d’autres à réponses ouvertes ;
  • Deuxièmes, nous utiliserons la méthode d’enquête sur terrain, c'est-à-dire nous allons faire une descente sur terrain pour voir comment les enseignants dispensent ce cours de statistique.

II.2. NOTIONS DE BASE

II.2.1. Population

Notre population est constituée par les enseignants de Mathématiques de la première et deuxième années secondaires des écoles de la commune de Kadutu. Selon les statistiques 2011 tirées dans les mains de MIRISHO NDOWEDJA Gervais, inspecteur chef de pool communal de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel, la commune de Kadutu comprend 42 écoles secondaires reparties selon les régimes de gestion comme suit :

Tableau V. Nombre des écoles suivants leur régimes de gestion

Gestions

CATHOLIQUE

PROTESTANTE

NON-CONVENTIONNEE

PRIVEE AGREE

TOTAL

Nombres d’écoles

7

6

4

25

42

Notre population est infinie car le nombre d’individus (enseignants) n’est pas bien déterminé.

Remarque :

  • Selon l’inspecteur, il ya d’autres écoles qui sont fonctionnelles, mais ne sont pas encore recensée ;
  • Selon les statistiques, la commune de Kadutu n’a pas d’écoles dans d’autres gestions comme : KIMBAGUISTE, MUSUMANE…

I.2.2. Echantillon

Il nous a été impossible de contacter et d’aborder tous les enseignants de Mathématiques de toutes les écoles de la commune de Kadutu, nous avons procédé à la technique d’échantillonnage.

En effet, notre échantillon est constitué des enseignants et des écoles avec des classes de première et deuxième année secondaire. Il est de 1/3 des écoles de la commune de Kadutu, soit 33,3%, 14 écoles avec 39 enseignants qui  donnent les Mathématiques en premières et deuxièmes années.

Les contacts direct avec les écoles nous a facilités de trouver l’échantillon.

Nous avons utilisé la méthode de l’une qui consiste à :

  • Ecrire les noms de toutes les écoles sur des petites feuilles ;
  • Plier ces feuilles de manière à faire les boules ;
  • Grouper ces boules sur la table par régime de gestion ;
  • Faire appel à deux petits enfants de l’école primaire pour faire tirage ;
  • Ecrire le non de l’école, chaque fois qu’un enfant tire la boule et l’autre lit ;
  • Retirer le nombre jusqu’à atteindre la taille des écoles choisies (14 écoles).

Sur ce, les écoles sélectionnées se repartissent de la manière suivante selon les régimes de gestion :

Tableau VI. Répartition des échantillons selon leurs régimes de gestion

Gestions

Ecoles

Nombres d’enseignements de 1ère et 2ème

Total

CATHOLIQUE

1

COMPLEXE SCOLAIRE ASTERIA URAFIKI

2

15

2

COMPLEXE SCOLAIRE LYCEE WIMA

5

3

INSTITUT MONSEIGNEUR MULINDWA

3

4

INSTITUT TECHNIQUE FUNDI MAENDELEO

5

PROTESTANTE

1

INSTITUT FADHILI

4

8

2

INSTITUT KANONZI

2

3

INSTITUT PLATEAU MEDICAL

2

NON CONVENTIONNEE

1

INSTITUT DE KADUTU

2

7

2

INSTITUT NYAKALIBA

2

3

INSTITUT TECHNIQUE COMMERCIAL DE BUKAVU (ITCB)

4

PRIVEE AGREEE

1

COMPLEXE SCOLAIRE HORIZON

4

9

2

COMPLEXE SCOLAIRE ODA

1

3

COMPLEXE SCOLAIRE TUPENDANCE

2

4

INSTITUT DANI

2

Ce tableau peut se résumer de la manière suivante :

Tableau VIII. Régimes de gestions d’appartenance des écoles

Gestions

TOTAL

Nombres d’écoles

CATHOLIQUE

PROTESTANTE

NON-CONVEN

PRIVEE AGREE

14

4

3

3

4

Enseignants

15

8

7

9

39

Ce tableau montre que :

  • Dans la gestion catholique : sur 4 écoles enquêtées, 15 professeurs, soit 38,46% du total de notre échantillon donnent cours de Mathématique en première et deuxième années secondaires. Par conséquent cette gestion possède un nombre élevé des professeurs des Mathématique dans la commune de Kadutu ;
  • Dans la gestion protestantes : sur 3 écoles enquêtées, 8 professeurs, soit 20,5% du nombre total de notre échantillon donnent cours de Mathématiques en première et deuxième ;
  • Dans la gestion non-conventionnée, sur 3 écoles enquêtées, 7 professeurs, soit 17,9% du nombre de notre échantillon donnent cours de Mathématique en première et deuxième ;
  • Dans la gestion privée agrée, sur 4 écoles enquêtées, 9 professeurs, soit 23,1% du nombre total de notre échantillon, donnent cours de Mathématiques en première et deuxième années.

NB : le nombre élevé des professeurs de Mathématiques dans la gestion Catholique et Privée agrée, nous a poussés de prendre 4 écoles dans chacune de ces gestions.

II.3. RESULTATS DE L’ENQUETE PAR QUESTIONNAIRE

II.3.1. ELABORATION DU QUESTIONNAIRE

II.3.1.1. Avant l’enquête

Avant d’élaborer un questionnaire d’enquête, nous avons procédé à une pré-enquête. Une question a été posée, les réponses y apporter par 6 enseignants de différentes écoles de la commune de Kadutu, nous ont permis d’élaborer ce questionnaire. 

  1. depuis l’introduction du nouveau programme de Mathématique en 2005, la statistique est entrain d’être enseignée réellement en premières et deuxième ? Sur 6 enseignants, 4 ont répondu par oui et 2 ont répondu par non.

II.3.1.2. Questionnaire proprement dit

  1. Introduction

Chers professeurs,

Voudriez-vous nous aider à répondre à ce questionnaire en vue de dégager les causes de la non-exécution ou la mauvaise exécution du programme officiel de statistique dans la ville de Bukavu, précisément dans la commune de Kadutu.

Nous vous garantissons la discrétion et que nous exploiterons vos réponses uniquement en vue d’améliorer la qualité de l’enseignement de statistique dans nos écoles.

  1. CONSIGNES
  • Ce questionnaire ne concerne que les professeurs de Mathématique des premières et deuxièmes années secondaires ;
  • Répondre par oui ou non en encerclant la lettre oui correspond à la réponse de votre choix.
  1. IDENTIFICATION
  • Régime de gestion :
  1. Catholique Protestante  c. Non conventionné   d. Privée agréé
  • Qualification de l’enseignant :
  1. D6N b Math-physique        G3 autres que les maths  d. Math   e. LA autres
  • Ancienneté………………….
  • Classes : a. 1ère 2ème
  1. QUESTIONNAIRE
  2. Avez-vous un jour enseigné la statistique ?
  3. Oui Non
  4. Si oui, combien d’année………….

Si non, pourquoi ?..........................

  1. Pour cette année, avez-vous déjà introduit la statistique ?
  2. Oui Non
  3. Quels manuels utilisez-vous ?......................................
  4. Parvenez-vous à terminer le programme de statistique ?
  5. Oui Non                         Si non pourquoi ?
  6. Les professeurs manquent des méthodes appropriées à l’enseignement de la statistique
  7. Oui    Non
  8. Beaucoup d’enseignants de Mathématiques n’ont pas de bagages suffisants en matière de statistique
  9. Oui Non
  10. Le programme officiel en vigueur est trop surchargé pour enseigner aussi la statistique
  11. Oui Non
  12. Le programme officiel de statistique n’est pas adapté au niveau des écoles à l’écoles secondaire
  13. Oui Non
  14. Une mauvaise élaboration des prévisions de matière fixe l’enseignement de la statistique de la statistique à la fin de l’année
  15. Oui Non
  16. Les autorités scolaires ne font pas de suivi de l’application du programme officiel de statistique auprès des enseignants
  17. Oui Non
  18. L’école n’organise pas de leçons didactiques et des recyclages pour l’enseignement de la statistique
  19. Oui Non

II.3.2. ADMINISTRATION DU QUESTIONNAIRE

Pour atteindre nos enquêtés, nous avons effectué plus de deux causes dans des écoles, ceci pour nous permettre de dénombre l’effectif d’enseignants de Mathématique de la première et deuxième année secondaires, ainsi que le nombre de classe de chaque école.

La première cause était de partir laisser à chaque enseignant un questionnaire pour éviter l’influence quelconque de l’enquêteur que nous sommes. D’autres causes concernaient à récolter les résultats de notre enquête et de vérifier les prévisions de matières des enseignants.

II.3.3. DEPOUILLEMENT DE RESULTATS

Le dépouillement des données est l’opération qui permet au chercheur de résumer, de synthétiser et de classer les données récoltées à l’issu d’une enquête[1].

II.3.3.1. La classe

Une classe peut être définie comme étant une répartition des élèves dans les établissements scolaires, un lieu où on réunit les écoles[2].

Pour notre échantillon, on remarque que le nombre total de classes dépasse le nombre d’enseignants par le fait qu’il existe des enseignants qui donnent cours en première et deuxième dans une même école.

Tableau VIII. Nombre de classes (1ère et 2ème) par régime de gestion

                    Gestions

Classes

CATHOLIQUE

PROTESTANTE

NON-CONVETIONNEE

PRIVEE AGREEE

TOTAL

1ère

19

10

7

9

45

2ème

17

8

7

8

40

Total

36

18

14

17

85

Il ressort de ce tableau que c’est la gestion catholique qui possède beaucoup de salles de classes que les autres gestions.

Les premières années regroupent 45 salles, soit 52,9% de salles de classe enquêtée dans toute la commune.

II.3.3.2. Qualification des enseignants

  • Un enseignant est dit qualifié dans un domaine lorsqu’il détient un diplôme d’enseignant supérieur en pédagogie appliquée ou d’agrégation dans ce domaine ;

A titre illustratif : les qualifiés dans l’enseignement des Mathématique sont des gradués ou des licencies en pédagogies appliquée, option Mathématique-physique ou Math-informatique ;

  • Un enseignant est dit sous qualifié dans un domaine s’il détient un titre universitaire en agrégation ou en pédagogie appliquée dans un domaine précis qui ne lui permet pas d’enseigner dans certaines classes précises ;
  • Un enseignant est dit non qualifié dans un domaine lorsqu’il n’y est pas qualifié.

Remarque : signalons que les gradués sont qualifiés et sont fait pour donner cours en 1ère, 2ème et 3ème, tandis que les licenciés doivent donner cours en 4ème, 5ème et 6ème secondaires.

Tableaux IX. Nombre d’enseignants selon leurs qualifications

Qualifiés

Sous-qualifiés et non-qualifiés

Total

LA MATH

G3 MATH-PHYS

D6N

G3 autres domaines

LA autres

39

Nombre

5

7

6

15

6

Pourcentage

12,82

17,95

15,38

38,46

15,38

100

Il ressort de ce tableau que :

5 enseignants soit 12,82% de la population qui forme notre échantillon sont licenciés en pédagogie appliquée en Mathématique, 7 enseignants soit 17, 95% sont des gradués en pédagogie appliquée en Mathémtique-physique, 6 enseignants, soit 38,46% sont des gradués dans d’autres domaines autres que les Mathématiques et 6 enseignants soit 15,38% sont licenciés dans d’autres domaines autres que les Mathématiques.

D’où, la population qui forme notre échantillon est constituée majoritairement  de sous-qualifiés et des non qualifiés (27 sur 39 enseignants, soit 69,23%).

NB : Dans la constitution de ce tableau, nous avons considéré les enseignants qualifiés seulement les gradués en Mathématique-physique et licenciés en Mathématique, les autres ne ont pas qualifiés.

II.3.3.3. Ancienneté des enseignants

L’ancienneté est définie comme un temps passé dans une fonction, un emploi, à compter du jour de la nomination[3].

Tableau X. Nombre d’enseignants selon leurs anciennetés

Ancienneté

1 à 5

6 à 10

11 à 15

16 à 20

21 à 25

26 à 30

31 et plus

Total

Nombre

15

9

4

4

2

1

4

39

Pourcentage

38,46

23,08

10,26

10,26

5,12

2,56

10,26

100

Ce tableau stipule que 15 enseignants, soit 38,46% de la population qui forme notre échantillon ont une ancienneté de 1 à 5 ans, par conséquent ils occupent un pourcentage

Ce tableau stipule que 15 enseignants, soit 38,46% de la population qui forme un pourcentage élevé que d’autres catégories citées

II.3.4. PRESENATION DES RESULTATS PAR QUESTION

Question :

1 Avez-vous un jour enseigné la statistique ?

28 professeurs sur 39 soit 71,79% ont répondu par oui

11 professeurs sur 3 soit 28,21% ont répondu par non

D’où pour cette question, l’enquête relève que la statistique est entrain d’être enseignée par le ¾ des enseignants.

Question 2 :

  1. Si oui combien d’années ?
  2. Si non pourquoi ?
  3. Pour les 28 sujets qui ont répondu par oui voici le nombre d’années

Tableau XI

Années

1 an

2 ans

3 ans

4 ans

5 ans

6 ans

7 ans

8 ans

Total

Nombres

4

10

4

6

1

1

1

1

28

Pourcentage

14,29

35,71

14,29

21,57

3,57

3,57

3,57

3,57

100

D’où pour cette question, l’enquête relève que la statistique est une matière récente chez les élèves de 1ère années ;

  1. b) pour les 11 sujets qui ont répondu par non, voici les résultats

3 enseignants, soit 27,27% ont avancés les raisons de surchargèrent du programme, 3 enseignants soit 27,27% ont avancés les raisons de mauvaise prévision de cette matière, à la fin de l’année et 5 enseignants  soit 45,46%  ont avancés les raisons mauvaise structure de cette matière.

Question3 : Pour cette année, avez-vous déjà introduit la statistique?

18 enseignants, sur 39, soit 46,2% ont répondu par oui 21 enseignants sur 39 soit 53,8 ont répondu par non

D’où pour cette question, l’enquête relève que la statistique est enseignée soit à la fin de l’année, soit elle n’est pas enseignée

Question 4 : Quel manuel utilisez-vous ?

28 enseignants sur 39 soit 71,79% ont répondu qu’ils utilisent le manuel « initiation à la statistique 1ère et 2ème année secondaire »

Tandis que 11 enseignants, soit 28,21% qui s’enseignant par ce cours se sont abstenu

D’où les réponses à cette question montrent que la statistique en première et deuxième année secondaire possède un manuel spécifique.

Question 5 :Parvenez-vous à terminer le programme de statistique ?

17 enseignants sur 39 soit 43,6% ont répondu par oui,

22 enseignants sur 39 soit 56,4% ont répondu par non

D’où le programme de statistique n’est pas toujours respecté par le plus part des enseignants de Mathématique en première et deuxième années secondaire. Beaucoup d’enseignants ne parviennent pas à terminer le programme de statistique.

Question 6 : Les professeurs manquent des méthodes appropriées à l’enseignement de statistique ?

17 professeurs sur 39 soit 43,6% ont répondu par oui c'est-à-dire  pour eux les enseignants, manquent des Mathématique appropriées ;

22 professeurs ont des méthodes appropriées pour l’enseignant de ce cours.

D’où pour cette question, l’enquête relève que les professeurs ne manquent pas de méthodes appropriées, mais ils n’ont pas une bonne volonté

Question 7 : Beaucoup d’enseignants de Mathématique n’ont pas des bagages suffisants en matière de statistique

24 professeurs sur 39 soit 61,5% ont répondu par oui c'est-à-dire pour eux les enseignants n’ont pas des bagages suffisants en matière de statistique ;

15 professeurs sur 39 soit 38,5% ont répondu par non c'est-à-dire pour eux les professeurs ont des bagages suffisant, car tout le monde qui a passé à l’université doit connaitre la statistique

D’où les réponses de cette question relèvement le bagage des enseignants est toujours insuffisant pour enseigner la statistique sur tout les qualifiés et les non qualifiés.

Question 8 : Le programme officiel de Mathématique est trop surchargé pour aussi enseigner la statistique

20 professeurs sur 39 soit 51,3% ont répondu par oui, c'est-à-dire pour eux le programme de Mathématique est trop surchargé

19 professeurs sur 43,7% ont répondu par non, c'est-à-dire pour eux le programme n’est pas surchargé

D’où les réponses à cette question relèvent que le programme est trop surchargé par rapport aux nombres d’heures prévues. Il faut dire augmenter les heurs sur l’horaire

Question 9 : Le programme officiel de statistique, n’est pas adapté au niveau des élèves de l’école, secondaire

9 professeurs sur 39, soit 23,1% ont répondu par oui ;

29 professeurs sur 39, soit 74,3% ont répondu par non

1 professeur sur 39, soit 2,6% s’est abstenu

D’où les réponses à cette question montrent que le programme de statistique est bien adapté aux élèves. C'est-à-dire la matière de statistique n’est pas difficile chez les élèves.

Question 10 : Une mauvaise élaboration des prévisions des matières fixant l’enseignement de la statistique à la fin de l’année

27 professeurs sur 39, soit 69,2% ont répondu par oui c'est-à-dire pour eux les enseignants prévoient toujours la statistique à la fin de l’année (vers le mois de moi)

12 professeurs sur 39 soit 30,8% ont répondu par non, c'est-à-dire pour eux, les enseignants fixent la statistique au temps opportun.

Partant des résultats de cette question, nous constatons qu’avec une mauvaise élaboration des prévisions de matières des enseignants, la statistique n’est pas bien enseignée en première et deuxième années et quelques fois elle n’est pas enseignée.

Remarque : Après vérification des prévisions des matières des enseignants, voici les résultats trouvés sur terrain

Tableau XII : Résultats de l’enquête sur les prévisions des matières

Mois prévus

Sept-oct

Nov-déc

Janv-fév

Mais-avril

Mai-juin

TOTAL

Nombre d’enseignants

0

0

2

7

30

39

Pourcentage

0

0

5,1

17,9

76,9

100

De ce tableau, il est remarqué que  la matière de statistique est prévue par la plus part des enseignants au mois de Mai, et par conséquent elle court des risques de ne pas être enseignée

Question 11 : Les autorités scolaire, ne font pas de suivi de l’application du programme de statistique au près des enseignants

16 professeurs sur 39, soit 41,03% ont répondu par oui, c'est-à-dire pour eux les autorités ne font pas suivies du programme de statistique,

23 professeurs sur 39, soit 58,97% ont répondu par non, c'est-à-dire pour eux les autorités font suivi.

D’où de ces résultats, il est remarqué que les autorités scolaire se forcent à faire suivi auprès des enseignants, mais ce sont les enseignants eux-mêmes qui manquent de bonne volonté pour mieux enseigner ce cours.

Question 12 : L’école n’organise pas des leçon didactiques et des recyclages pour l’enseignement de la statistique

25 professeurs sur 39, soit 64,1% ont répondu par oui, c'est-à-dire pour eux, l’école n’organise pas des leçons didactiques ;

14 professeurs sur 39, soit 35,9% ont répondu par non, c'est-à-dire pour eux, l’école organise les leçons didactiques.

D’où  de ces résultats, il est constaté que les autorités scolaires n’aident pas aussi les enseignants à bien exécuter le programme de statistique, car ils ne sont pas recyclés et pas même des leçons didactique.

II.4. RESULTATS DE L’ENQUETE SUR LES LEÇONS VISITEES

Nous avons assisté à deux leçons de statistique dans deux écoles différentes, pour se rassurer réellement si ce cours est enseigné et comment il est enseigné. Voici les résultats de cette enquête

II.4.1. PREMIERE LEÇON ASSISTEE

Date : Jeudi, 16/05/2013

Heure : 7h30’-8h20

Effectif : 47 élèves présents

Sujet de révision : organisation et gestion de données

Sujet de la leçon : résolution des exercices sur l’organisation et gestion de données

Référence (utilisé par l’enseignant) un ancien cahier

Qualification de l’enseignant : G3 et l’ISR

Ancienneté de l’enseignant : 4 ans

  1. REVISION

L’enseignant à fait une petite révision concernant quelques notions de statistique il a posé la question suivante : « a quoi consiste la notion de statistique » ?

Réponse de l’élève : la statistique consiste à rassembler, groupes et organiser les données.

  1. DEVELOPPEMENT

L’enseignant à mis au tableau un exercice que les élèves possédaient dans leurs cahiers. Voici l’exercice. On a relevé durant 30 jours les températures extérieures à 8h30’ du matin (température en degré) représentées dans le tableau brut suivant :

12        10        11        13        15        14        16        22        21        23

13        17        14        18        19        17        15        18        19        21

15        18        16        21        22        18        19        21        22        16

  1. Dresser le tableau ordonné
  2. Calculer l’effectif et l’étendue
  3. Calculer la répétition cumulée
  4. Calculer la fréquence cumulée
  5. Dresser le tableau récence

Résolution : Le professeur a fait passer les élèves tour à tour pour résoudre ces questions

Tableau

Degré

Dépouillement

Répétition

10

/

1

11

/

1

12

/     /

1

13

//

2

14

///

2

15

///

2

16

///

3

17

//

3

18

////

2

19

///

4

21

///

3

22

///

4

23

/

1

  1. Effectif N=30 on a relevé durant 30 jours, c'est-à-dire il ya 30 températures

L’étendu est la différence entre le plus grand nombre du tableau et le petit nombre de ce même tableau

L’étendu : 23-10=13

  1. c) Rc= R1+R2+R3+R4+…. +R13

         = 1+1+1+2+2+3+3+2+4+3+4+3+1

         = 30

  1. fc=

=

=1

  1. L’enseignant lui-même passe pour faire le tableau recensé et voici les résultats

Xi

Ri

Rcc

Red

Fi

Fi%

Fcc

Fed

Fcc%

Fcd%

10

1

1

30

11

1

21

28

12

1

3

25

13

2

5

20

14

2

7

13

15

4

11

13

16

3

14

17

1

15

18

1

19

19

3

22

21

4

26

22

3

29

23

1

30

Observations à cette leçon

A cette leçon, il s’est remarqué ceux qui suivent :

  1. L’enseignant n’avait jamais enseigné aux élèves le table recensé et comment on le trace ;
  2. L’enseignant lui-même ne maitrise pas très bien ce tableau et comment les opérations se font dans celui-ci ;
  3. L’enseignant n’a pas préparé très bien cette leçon et ceci a conduit à l’inachèvement de ce tableau car il s’est bloqué ;
  4. Après que ce tableau est resté inachevé, l’enseignant a dit aux élèves qu’on a mal choisi l’exemple « les températures ne conviennent pas, dit l’enseignant » ;
  5. L’enseignant a passé un autre exercice sans terminer le premier, l’heure s’est terminée et il n’est pas parvenu à terminer un exercice parmi ces deux.

Conseils

Après la leçon, nous avons pris un peu de temps pour discuter avec l’enseignant. Nous lui avons montré pourquoi ce tableau est resté inachevé

Nous avons construit de nouveau ce tableau et ensemble avec l’enseignant nous nous sommes convenu qu’il va partir encore pour rectifier avec les élèves ce tableau

Voici les résultats de ce tableau après concertation avec l’enseignant

Xi

Ri

Rcc

Red

Fi

Fi%

Fcc

Fed

Fcc%

Fcd%

10

1

1

30

0,003

3,3

0,033

3,3

0,998

99,8

11

1

21

28

0,003

3,3

0,066

6,6

0,965

96,5

12

1

3

25

0,003

3,3

0,099

9,9

0,965

93,5

13

2

5

20

0,067

6,7

0,166

16,6

0,865

86,5

14

2

7

13

0,067

6,7

0,233

23,3

0,798

79,8

15

4

11

13

0,133

13,3

0,366

36,6

0,665

66,5

16

3

14

17

0,1

10

0,466

46,6

0,565

56,5

17

1

15

16

0,033

3,3

0,499

49,9

0,532

53,2

18

1

19

12

0,133

13,3

0,632

63,2

0,399

39,9

19

3

22

9

0,1

10

0,732

73,2

0,299

29,9

21

4

26

5

0,133

13,3

0,865

86,5

0,166

16,6

22

3

29

2

0,1

10

0,965

96,5

0,066

6,6

23

1

30

1

0,033

3,3

0,998

99,8

0,033

3,3

Remarque :

  • fi=
  • Rc =
  • fc =

II.4.2. DEUXIEME LEÇON ASSISTEE

Date : mardi, 21/05/2013

Heure : 9h10 à 10h°°

Classe : 1ère SG

Effectif : 35 élèves

Sujet de révision : rassembler les données

Sujet de la leçon : le caractère

Références utilisés par l’enseignant : initiative à la statistique (1ère et 2ème )

Qualification de l’enseignant : LA autres/ ULPGL

Ancienneté : 5 ans

  1. REVISION

L’enseignant à rappelé quelques notions vues précédemment

Il a posé les questions suivantes :

Question 1 : Qu’est ce que nous avons étudié la fois passé en statistique ?

R1 : nous avons étudié le rassemblement des données

Question 2 : On avait donné un exemple du préfet d’une école qui voulait savoir l’âge de 40 élèves, comment a-t-on appelé l’ensemble de ces élèves.

R2 : L’ensemble de ces élèves, était appelé « population, et chaque élève, l’individu »

  1. DEVELOPPEMENT

 L’enseignant lui-même a introduit sa leçon en disant « aujourd’hui nous allons étudier le caractère

L’enseignant partait des exemples pour définir chaque caractère il a cité le caractère

Il a cité le caractère qualitatif et quantitatif en donnant des exemples

  1. APPLICATION

L’enseignant a donné une question pour l’application

60 supporteurs interrogés au hasard dans une rue de Bukavu, répondant à la question « quelle couleur choisirais-tu pour le maillot de l’équipe nationale de foot Ball ? » pour cette enquête, on peut dire que :

  1. La population est formée de…. sa effectif est………
  2. Le caractère étudié est représenté par : ………………,sa nature est………….
  3. Les supporteurs interrogés constituent…, sa taille est………………………..

Réponses des élèves

  1. La population est formée de supporteurs, son effectif est 60
  2. Le caractère étudié est représentée par la couleur, sa nature est qualitative
  3. Les supporteurs interrogés constituent l’échantillon, sa taille est 60

Observation à cette leçon

Il s’est remarqué ceux qui suivent pour cette leçon :

  • La matière était insuffisante, seulement pour le caractère qualitatif et quantitatif, on ne peut pas faire 50 minutes, car à un certain moment l’enseignant manquant quoi faire ;
  • Les enseignants dispensés étaient livresque, c'est-à-dire l’enseignant n’a pas prépare cette matière, faute de quoi, il a accepté une mauvaise réponse donnée par l’élève à la 1ère sous questions disant que l’effectif de supporteurs est 60

Conseils

Après la leçon, nous avons pris un petit temps pour discuter avec l’enseignant et lui montrer que des petites erreurs qu’il a commises en appréciant des mauvaises réponses, il m’a rassuré que le lendemain il ira corriger.

II.5. Observations générales

En analysant très bien les résultats de ces enquêtes, nous constatons ceux qui suivent :

  • La statistique est entrain d’être enseignée en première et deuxième années secondaires (voir les réponses aux questions 1,6 et 9) ;
  • Elle a un manuel approprié pour ces classes (voir question 4) sur le point négatif, nous constatons que cette branche de la Mathématique possède beaucoup de problèmes dans son enseignement à cause de :
  • De la non qualification et la sous qualification des enseignants (voir le tableau IX) ;
  • D’une mauvaise élaboration des prévisions des matières fixant la statistique à la fin de l’année (voir question 10, tableau XII) ;
  • D’une mauvaise préparation des leçons de statistique ;
  • Des bagages insuffisants de beaucoup d’enseignants dans cette matière ;
  • D’une mauvaise répartition de cette matière en leçon (voir les résultats de l’enquête à la 2ème assistée) ;

Ici, on remarque que la statistique pouvait être bien enseignée, mais à cause de la négligence des enseignants ce cours ne s’enseigne pas convenablement.

[1] NDEBENDE IRENGE, Cité par BIZAZA (mémoire, Inédit, 2009, P.22)

[2]  BERNARD HANYUKWA SENGO, cité par BIZAZI MUZUKA (enseignement de la statistique dans la ville de Bukavu mémoire inédit ISP, 2009, P.21

[3] www. Larousse.fr(…) 3335. Ou dictionnaire petit Larousse, P.16

Partager ce travail sur :