Arrow Table de matières
5566477

CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS

La gestion des ressources humaines fait de l’homme un objet de gestion, l’homme étant au centre des préoccupations des organisations. Toute décision en matière de gestion des ressources humaines a donc des implications sur la vie de l’entreprise. Les enjeux de la gestion  des ressources humaines sont très importants de par leur nature et leur complexité. Les ressources humaines sont telles qu’elles ne peuvent être mises sur le même plan que les ressources matérielles et financières.

En effet, notre travail de fin de cycle a porté sur l’analyse de la gestion des ressources humaines dans une coopérative d’épargne et de crédit : cas de la COOPEC CAHI, nous croyons avoir atteint notre objectif à savoir de renseigner le chercheur sur l’organisation des activités des ressources humaines dans une coopérative. Nous nous sommes basés sur quelques aspects de la gestion des ressources humaines notamment le recrutement, la rémunération et la formation.

Pour une meilleure appréhension de l’objet poursuivi, nous avons subdivisé notre travail en trois chapitres outre l’introduction et la conclusion.

  • Le premier chapitre a porté sur l’aperçu théorique de la gestion des ressources humaines. Ce chapitre explique les concepts clés de la théorie de la gestion des ressources humaines.
  • Le deuxième chapitre est consacré à l’étude monographique de la COOPEC CAHI : ce chapitre est surtout basé sur la présentation de la COOPEC CAHI en général, son historique, son champ d’application, son organisation structurelle et l’organisation des activités des ressources humaines en particulier.
  • Le troisième chapitre a porté sur la politique de la gestion des ressources humaines à la COOPEC CAHI : il s’agit de la présentation des résultats de l’enquête et leur interprétation.

Tenant compte de notre analyse, les questions de recherche soulevées dans la problématique sont les suivantes :

  • Existe-il de nouvelles stratégies pour une gestion efficace du personnel à la COOPEC CAHI ?
  • Qu’en est-il de ses stratégies à la COOPEC CAHI ?
  • Peut-elle réellement contribuer à la réalisation performante des activités de cette coopérative ?                          

En d’autre terme l’influence qu’exerce la gestion des ressources humaines à cette coopérative, laquelle nous a conduit à l’hypothèse selon laquelle une bonne gestion des ressources humaines à la COOPEC CAHI lui permettra d’accroitre les activités de cette coopérative.

Face à cette préoccupation et partant de nos observations nous avons émis les hypothèses selon lesquelles :

        La nouvelle stratégie pour une gestion efficace de son personnel nécessite une amélioration des activités des ressources humaines à la COOPEC CAHI et une bonne démarche de ses activités et surtout si les gestionnaires arrivent à modifier la manière dont ils recrutent, forment et aussi rémunèrent son personnel.

      La COOPEC CAHI est une institution de micro finance, elle serait plus performante si ses gestionnaires arrivent à bien satisfaire son personnel, de la manière dont elle recrute, forme, rémunère les salariés sur chaque poste en vue d’améliorer le rendement individuel  et la performance humaine de cette organisation.

       La gestion des ressources humaines à la COOPEC CAHI contribue à la performance des activités de cette entreprise, c’est pour dire que le succès, l’efficacité, la performance d’une entreprise dépendent essentiellement d’une bonne gestion de son personnel. La gestion des ressources humaines demeure un élément important pour accroitre la rentabilité d’une entreprise.

En somme, nos hypothèses ont été fortifiées par des résultats trouvés après nos enquêtes à la COOPEC CAHI. Dans nos analyses sur terrain, nous avons usé de différentes méthodes et techniques de recherche. Nous avons ainsi recouru à la méthode historico-comparative ; la méthode analytique descriptive ; et la méthode structuro- fonctionnelle afin de bien structurer et enrichir notre recherche à travers des entretiens ; des interviews et un questionnaire d’enquête à deux volets : l’un concernant la direction de la COOPEC CAHI et l’autre orienté aux employés. Nous avons utilisé en même temps des questions fermées avec assertions et des questions ouvertes afin de laisser aux répondants le libre choix dans l’appréhension de leurs réponses et de manière relative.

Au terme de notre recherche, nous avons constaté que la majorité des outils de la gestion des ressources humaines ne s’appliquent pas vraiment d’une manière rigoureuse à la COOPEC CAHI. Certains de domaines de la gestion des ressources humaines ne  sont pas respectés à la COOPEC CAHI.

En parlant du recrutement, elle respecte toutes les phases de la politique du recrutement, toutes les conditions prévues dans la nomenclature et la classification générale des emplois. Le recrutement à la COOPEC CAHI, est objectif car il est basé sur un test d’embauche.Le concours reste le procédé le plus répandu et le plus caractéristique, il garantit un pied d’égalité des chances entre les candidats et fait l’objet d’une publicité destinée à susciter la plus large concurrence possible.

Quant à la rémunération, elle est jugée satisfaisante à la COOPEC CAHI, elle est faite d’une manière croissante du fait que les changes salariaux croissent d’une année à une autre et la majorité des employés sont satisfaits de cela. Le salaire que les agents reçoivent leur assure un confort minimum respectable durant le mois. Ils bénéficient également des avantages sociaux qui sont les signes d’espoir.

La COOPEC CAHI a accélérée la formation de ses agents orientée vers des matières conformes aux institutions de micro finances et aux différents postes. Les agents bénéficient de la formation juste après recrutement sans distinction.Tous les agents reçoivent d’une formation juste avant de commencer à travailler, ce qui est une bonne chose pour une institution.

D’où la COOPEC CAHI, maitrise bien son personnel en parlant de la formation, la rémunération, et le recrutement du fait qu’il met en bonne pratique ses politiques de gestion. Cette bonne pratique conduit à la COOPEC CAHI, à améliorer le rendement individuel et la performance de cette institution. Le respect de ses trois outils de gestion des ressources humaines conduit à l’institution d’améliorer ses travaux, ses objectifs assignés et ses missions principales et contribue au développement du pays à travers ses membres en leur offrant des services financiers et non financiers.

Les variables de cette étude ayant été trouvées par des recherches, la porte est ouverte pour une nouvelle étude afin de trouver les supplémentaires et/ou vérifier  si les outils de la gestion des ressources humaines dans cette institution s’est améliorée.

RECOMMANDATIONSET SUGGESTION

Partant de ses constats ; nous avons suggéré de recommander aux responsables de la COOPEC CAHI en général et ceux du département de l’administration et ressources humaines en particulier ce qui suit :

  • Envisager une bonne politique de gestion des ressources humaines qui respecte tous les outils et les domaines de gestion des ressources humaines ;
  • Traiter le personnel avec beaucoup de délicatesse car le déséquilibre du personnel entraine une conséquence de l’improductivité ;
  • Revoir la politique de rémunération en tenant compte des avantages sociaux pour chaque employé afin de satisfaire et motiver le personnel ;
  • Approfondir la formation des agents qui après formation, ils occupent une place supérieure à celui qu’il occupait ;
  • Améliorer la rémunération du personnel et leurs conditions de travail afin qu’ils se sentent satisfaits et susceptibles de donner le meilleur d’eux-mêmes pour atteindre les objectifs communs à tous ;
  • Lors du recrutement des agents, faire en sorte que vos affiches soient publiées à l’internet pour que tous les postulants aient accès à ses offres d’emplois, éviter le recrutement des amis et connaissances qui réduit la compétitivité des candidats à recruter car c’est la compétence des employés qui est mis en jeu.

Partager ce travail sur :