Arrow Table de matières
6627312

INTRODUCTION

Depuis quelques années, le courant de la gestion des ressources humaines considère que l’homme n’est pas une ressource au sens des ressources naturelles mais que l‘homme a des ressources, il est vu comme autonome, alors que la gestion du personnel le voyait essentiellement dépendant capable de prendre les initiatives, d’innover, de trouver des solutions. La fonction « personnel ou ressources humaines » a toujours existé dans les organisations quelles que soit leur taille ou leur activité, à partir du moment où plusieurs personnes travaillent ensemble, il faut qu’elles mobilisent leurs compétences dont elles ont besoin pour assurer le bon fonctionnement des opérations, qu’elles organisent le travail, motivent le personnel et s’assurent de la qualité des résultats comme d’une entreprise d’aujourd’hui qui emploi un apprenti, participe à son recrutement, elle a une responsabilité de formation de son personnel et cherche à le motiver pour que son travail soit le meilleur possible (Jacques I et Al,2007).

En effet, les hommes ont une importance particulière dans la gestion d’une entreprise, sans leur savoir-faire, les machines, les techniques, le service d’octroi du crédit dans une entreprise de micro finance n’aura aucune importance. Sans leur faculté, leur capacité d’adaptation, d’innovation, de la prise des initiatives et même de répondre aux besoins de l’entreprise, ses organisations n’auront aucun sens. Ils constituent la principale source de la réussite ou de la faillite de toute entreprise. L’entreprise aura besoin de la compétence des hommes pour faciliter la bonne démarche de ses activités. Ce sont les hommes qui constituent la source principale de vie, de la rentabilité, de l’organisation et dela gestion de toute entreprise.   

Chez Volvo, la gestion des hommes n’estpas l’apanage d’un départementspécialisé en gestion du personnel, c’est la responsabilité fondamentale de chaque cadre, à quelque niveau de l’entreprise qu’il se situe, à faire régner un climat de participation àtout le personnel(Joseph D, 1985).

          C’est dans la satisfaction des travailleurs dans leurs tâches que repose le développement permanent de l’entreprise. Le succès futur de l’entreprise dépendra d’une ressource essentielle qui est son personnel. Notre philosophie repose largement sur le respect de l’individu, dans la gestion de l’entreprise, nous  y consacrons plus de temps à la gestion des ressources humainesqu’à n’importe quel autre aspect, nous réfléchissons en termes de profit mais notre préoccupation des hommes reste la première. (Joseph D, 1985)

Pour satisfaire le personnel, la gestion du personnel est maintenant appelée non seulement à administrer quotidiennement le personnel et à gérer les ressources humaines nécessaires à la reproduction mais aussi à veiller aux aspirations des individus en terme d’initiative, de sécurité et de formation. (Lanfer et al, 1978 cité par Mongbonga)

Les changements les plus efficients qui sont intervenus dans une entreprise sont ceux dans lesquels les travailleurs eux-mêmes ont joué un rôle très important. Il trouve personnellement alarmant de voir qu’un tel potentiel des connaissances, d’aptitude, de bonne volonté, est gaspillé lorsque les dirigeants et cadres échouent à faire participer les travailleurs (P.Gyllenhhammar, 1977 cité par Joseph D).

Il est certain que les responsables de la COOPEC CAHI sont conscients de dire que l’atteinte des objectifs de l’entreprise dépend de la façon dont cette société traite et encadre son personnel, et en dépit de cela, cette société adaptera la gestion des ressources humaines aux exigences de l’institution pour l’accroissement de la rentabilité afin de fournir un travail de qualité qui tient compte de l’environnement managérial.

Eu égard à ce qui précède, il se pose un problème lorsque le programme de la gestion des ressources humaines ne permet pas aux travailleurs d’exercer correctement les activités de gestion et ne forme pas des personnes capables de prendre les décisions éclairées et adaptées au contexte organisationnel global.

            D’où la nécessité de se poser les questions suivantes :

  • Existe-il de nouvelles stratégies pour une gestion efficace du personnel à la COOPEC CAHI ?
  • Qu’en est-il de cesstratégiesà la COOPEC CAHI ?
  • Peut-elle réellement contribuer à la réalisation performante des activités de cette coopérative ?                                                        

      L’hypothèse  est une réponse provisoire  à la question de recherche, elle guide le chercheur dans ses futures démarches. Cette question provisoire nécessite d’être confirmée, infirmée  ou nuancée par les résultats auxquels aboutiront la présente étude.  

Pour que les gestionnaires de la COOPEC CAHI arrivent à s’acquitter de la tâche qui leur incombe c’est-à-dire celle de la mise en œuvre d’une nouvelle stratégie pour une gestion efficace du personnel et pour que la gestion des ressources humaines contribue réellement à la  réalisation performante des activités de cette coopérative, ils doivent savoir que :

La nouvelle stratégie pour une gestion efficace de son personnel nécessite une amélioration des activités des ressources humaines à la COOPEC CAHI, une bonne démarche de ses activités et surtout si les gestionnaires arrivent à modifier la manière dont ils recrutent, forment et aussi promeuvent son personnel.

La COOPEC CAHI est une institution de micro finance, elle serait plus performante si ses gestionnaires arrivent à bien satisfaire son personnel, de la manière dont elle recrute, forme, intègre les salariés sur chaque poste en vue d’améliorer le rendement individuel  et la performance humaine de cette organisation.

La gestion des ressources humaines à la COOPEC CAHI contribue à la performance des activités de cette entreprise, c’est pour dire que le succès, l’efficacité, la performance d’une entreprise dépendent essentiellement d’une bonne gestion de son personnel. La gestion des ressources humaines demeure un élément important pour accroitre la rentabilité d’une entreprise.

L’objectif global de notre recherche vise à analyser le rôle des coopératives sur la gestion des ressources humaines et aussi l’impact de la COOPEC CAHI sur la réduction de la pauvreté. Dans ce travail nous analyserons les nouvelles stratégies pour une gestion efficace de son personnel et la contribution des ressources humaines à la performance de cette entreprise.

         Ce travail part d’abord d’une curiosité  scientifique et d’un intérêt que nous portons sur l’organisation du personnel de la COOPEC CAHI. En choisissant cette coopérative s’était pour des raisons financières et son meilleur fonctionnement, un accès facile aux données. Nous avons constaté une prolifération des coopératives en R.D.C, c’est dans ce cadre que nous nous avons choisi ce sujet pour vérifier l’impact de la gestion des ressources humaines à la COOPEC CAHI.  

Etant proche de cette institution ce travail présente un double intérêt : 

Nous avons choisi ce sujet car cette étude présente un intérêt pratique pour nous. Elle nous aidera à vérifier que si les théories apprises au cours, en général sur la gestion des entreprises et en particulier sur la gestion des ressources humaines sont d’application dans les entreprises locales. Cette étudepermettra à notre institution cible de passer en revue sa politique de gestion du personnel par rapport aux observations qui  seront émises. Et aussi éclairera la COOPEC CAHIsur les forceset les faiblessesde sa gestion par le biaisde différentes recherches empiriques effectuées.

Et aux futurs chercheurs, elle aidera à se faireune idée générale sur le fonctionnement des entreprises privées locales,particulièrement sur la gestion des ressources humaines et aussi inciter les futurs chercheurs  à approfondir la question pour afin accroitre la rentabilité de toute entreprise.

Toute recherche exige des voies et moyens  pour la récolte des données nécessaireset pour l’obtention des informations souhaitées. Cet ensemble des voies et moyens constitue les méthodes et techniques. La réalisation de tout travail scientifique   doit obéir à une démarche logique qui impose des règles rigoureuses devant guider l’esprit du chercheur dans l’établissement de la vérité.Pour réaliser ce travail, nous avons fait  recours à quelques méthodes et techniquesen rapport avec notre préoccupation.

Nous avons utilisé les techniques suivantes pour la récolte des données :

La technique documentaire:Cette technique nous a permis de parcourir suffisammentla documentation qui était mise à notre portée ainsi que celle relative à la COOPEC CAHI. A ce sujet, nous avons consulté successivement les ouvrages, les journaux, les revues en rapport avec la gestion des ressources humaines.

La technique par interview directe: Nous avons fait une interview directe avec les responsables de la COOPEC CAHI, cette technique nous a permis d’entrer en contact direct avec les agents de la COOPEC CAHI, d’avoir les renseignements réels sur la COOPEC CAHI et à compléter nos observations tant dans les observations que dans la documentation.                                                        

La technique d’enquête: Cette technique nous a permis de procéder à un questionnaire d’enquête adressé aux agent de la COOPEC CAHIpour avoir  les renseignements sur le fonctionnement de cette société, de la manière dont elle gère les ressources humaines et aussi pour avoir les avis et les considérations des employés de cette entreprise.

S’agissant des méthodes, pour notre recherche nous avons recouru à:

La méthode historico-comparative: Cette méthode nous a permisde faire une étude comparative dans le temps, les données qui traduisent la réalisation de tout le travail dans la gestion des ressourceshumaines à la COOPEC CAHI. Elle nous a aussi permis de faire une rétrospectionsur l’organisation de la société en général et sur les ressources humaines, matérielles, financières en particulier.

La méthode analytique descriptive : L’analyse et la description des structures internes de cette COOPEC CAHI nous ont semblé très nécessaires et inévitables pour mieux expliquer le fonctionnement de cette société.Ainsi de dégager l’importance qu’elle accorde à son personnel.

La méthode structuro-fonctionnelle : Cette méthode nous a permis de connaitre l’organisationstructurelle et fonctionnelle de la COOPEC CAHI, elle insistera sur les structures ; surtout sociales et leurs fonctions. Nous avons bénéficié de nos recherches pour rendre intelligibles les faits observés.

La rigueur scientifique exige que tout travail soit limité dans le temps et dans l’espace.Une telle recherche est nécessaire pour tout le pays. Cependant compte tenu des contraintes financières et matérielles, notre recherche a été menée dans la COOPEC CAHI. Notre champs principal d’étude estla COOPEC CAHI exerçant ses activités en RépubliqueDémocratique  du Congo, dans la province du Sud-Kivu, précisément dans la ville de Bukavu ; la commune d’Ibanda, sur l’avenue Major Vangu.

Etant donné le recours à des données historiques abondamment exploitées dans notre travail, nous serions obligés d’exploiter toute la base des données à notre disposition c’est-à-dire la présente étude couvre l’année 2014.

Toutes fois cette délimitation n’est trop rigide parce que d’autres éléments intervenants en dehors de l’intervalle considéré pourront nous aider également à expliciter notre recherche.

Hormis l’introduction et la conclusion, ce travail s’articule autour de trois chapitres.

  • Le premier chapitre concerne l’aperçu théorique sur la gestion des ressources humaines : Ce chapitre explique les concepts clés de la théorie de la gestion des ressources humaines.
  • Le deuxième chapitre est consacré à l’étude monographique de la COOPEC CAHI : ce chapitre est surtout basé sur la présentation de la COOPEC CAHI en général, son historique, son champ d’application, son organisation structurelle et l’organisation des activités des ressources humaines en particulier.
  • Le troisième chapitre porte sur la politique de la gestion des ressources humaines à la COOPEC CAHI : il s’agit de la présentation des résultats de l’enquête et leur interprétation.

Partager ce travail sur :