Arrow Table de matières
2589429
UNIVERSITE OFFICIELLE DE BUKAVU
Présenté par AHANA MUNGU MAKELELE Isaac
Pour l'obtention du diplôme de Licencié en Biologie

SEQUESTRATION DU CARBONE ET CARACTERISATION DES CLAIRIERES DE LA PARTIE HAUTE ALTITUDE DU PARC NATIONAL DE KAHUZI-BIEGA

Publication : 27 Septembre 2017
Dans cette étude nous avons analysé sur une chronoséquence de 15 ans les caractéristiques et la séquestration du carbone par les clairières de la partie haute altitude du Parc National du Kahuzi-Biega (PNKB). Pour y parvenir la méthode des relevés polyvalents a été utilisée. Grâce à celle-ci nous avons pu réaliser le comptage, dans un relevé de 400 m2, de tous les individus de diamètre ≥  5 cm à 1.30 m du sol.  Nous avons en outre récolté dans un plot de 1 m2 la biomasse des espèces herbacées. Les formules allométriques de  Chave et al (2005) nous ont servi pour quantifier la biomasse. En fin le facteur de conversion de GIEC (2000) nous a servi pour convertir notre biomasse en carbone. Sur un total de 9 clairières groupées en trois classes différentes (5 ans, 10 ans et 15 ans) comptant chacune 3 clairières, nous avons pu compter 382 individus qui appartiennent à 25 espèces. Leur analyse le long de la chronoséquence de 15 ans a révélé que leur assemblage n’est pas déterministe et que le hasard y joue un rôle important. La quantification de la biomasse et du carbone le long de la chronoséquence de 15 ans a fait valoir leurs augmentations avec l’âge pour les espèces ligneuses de diamètre ≥ 5 cm à 1,30 m du sol et leurs diminutions avec l’augmentation de l’âge des clairières dans la strate herbacée. Les six espèces espèces Alangium chinense, Neoboutonia macrocalyx, Mimulopsis arborescens, Dombeya goetzenii et Acanthus pubescens dont les IVI sont les plus importants ont été qualifiées de caractéristiques des clairières dans la partie haute altitude du PNKB.

Année académique 2013

Partager ce travail sur :