Arrow Table de matières
5134845
UNIVERSITE CATHOLIQUE DE BUKAVU
Présenté par MWATSI MULAMU Georges
Pour l'obtention du diplôme de Ingénieur Agronome

EFFETS DE TROIS TYPES D’ENGRAIS PHOSPHATES ( NPK, DAP, TSP) SUR LE RENDEMENT DU HARICOT A KALEHE

Publication : 30 Septembre 2017
Le phosphore constitue l’un des problèmes majeurs pour le développement et les rendements des cultures dans les milieux tropicaux suite au niveau d’acidité de leurs sols pouvant rendre celui-ci non disponible aux plantes. Le phosphore du sol ne pouvant pas combler les besoins des plantes, c’est par le biais de la fertilisation que les déficits sont comblés. Selon les études précédentes menées par VLIR, il a été constaté que le sol de Kalehe est déficient en phosphore, il nécessite donc un apport en élément phosphore pour combler les besoins des cultures et assurer ainsi une bonne croissance et un rendement élevé. Cependant, compte tenu de la solubilité du phosphore dans les engrais phosphatés, il est important de déterminer lequel des engrais phosphatés à utiliser vis-à-vis du pH      du sol. C’est ainsi qu’une évaluation des effets de différents types d’engrais phosphatés (NPK, DAP et TSP) sur le rendement du haricot(variété CODLMB001) à Kalehe a été menée pour en évaluer les effets de chacun sur le rendement du haricot et en déduire le meilleur à recommander aux paysans suite aux effets plus avantageux  qu’il pourra produire, le haricot étant exigeant en phosphore. Les paramètres de croissance et des rendements ont été évalués au cours de l’essai conduit selon un dispositif en blocs aléatoires complets à quatre traitements répétés cinq fois. Les résultats ont montré  que l’utilisation du phosphore à une dose identique de 60kg/ha soit respectivement 802,13 kg/ha, 294,44 kg/ha et 294,44 kg/ha de NPK (17% de P2O5), de TSP (46% de P2O5) et DAP (46% de P2O5) n’a pas influencé les paramètres végétatifs du haricot. Quant aux paramètres de rendements, les différents traitements ont eu des effets similaires en ce qui concerne le poids de 100 graines, le nombre de gousses par plantes et le rendement à l’hectare.

Année académique 2014

Partager ce travail sur :