Arrow Table de matières
2200515
UNIVERSITE OFFICIELLE DE BUKAVU
Présenté par DIEU-MERCI RUMANIRA
Pour l'obtention du diplôme de Docteur en Médecine.

LES FACTEURS DE LA MORBIDITE ET MORTALITE DANS LE SERVICE DE NEONATOLOGIE DE l’HOPITAL GENERAL DE REFERENCE DE PANZI, Du 1er Janvier au 31 Décembre 2016

Publication : 05 Octobre 2017
INTRODUCTION : Chaque année, près de 4 millions des nouveau-nés meurent, 2 millions  pendant la première semaine, 1 million  le premier jour de vie. La réduction de la mortalité des moins de 5 ans a été plus lente en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud. Les principales causes sont les infections, l’asphyxie périnatale et la prématurité, qui représentent 87% des décès, les OMD ont été remplacés par les objectifs du développement durable (ODD). Le 3ème ODD dans sa deuxième cible relative à la santé vise  à éliminer, d’ici 2030, les décès évitables de nouveau-nés et d’enfants de moins de 5 ans. OBJECTIFS : Déterminer les pathologies les plus fréquentes en néonatologie ; Identifier les principales causes de la mortalité en néonatologie ; Déterminer les facteurs de risque de mortalité néonatale.   MATERIEL ET METHODES :             C’est une étude rétrospective réalisée à L’ HGRP et qui porte sur les enfants âgés de 0 à 28 jours, hospitalisés dans le service de néonatologie durant la période allant du 1er janvier au 31 décembre 2016 et dont les dossiers médicaux étaient complets.   RESULTATS :             Durant notre période d’étude nous avons enregistré  964 cas hospitalisés dans le service de néonatologie, parmi lesquels 122 décès, soit un taux de mortalité de 12,655%. Parmi les causes majeures de décès nous pouvons citer : l’infection néonatale, l’asphyxie périnatale, la détresse respiratoire et la prématurité.   CONCLUSION :             Une prise en charge efficace de la grossesse et du nouveau-né dans sa première semaine de vie devrait amélioraient le pronostic néonatal.

Année académique 2016

Partager ce travail sur :