Arrow Table de matières
4584457
UNIVERSITE CATHOLIQUE DE BUKAVU
Présenté par TCHIRO LWABOSHI Patient
Pour l'obtention du diplôme de Ingénieur Agronome

ESSAI D’ADAPTATION DE QUATRE CLONES DE MANIOC (Manihot esculenta CRANTZ) DANS LES CONDITIONS EDAPHO-CLIMATIQUES DU GROUPEMENT DE MUDAKA

Publication : 01 Novembre 2017
Dans presque toutes les provinces de la RDC, la tendance de la production agricole est à la baisse malgré l’accroissement continu de la population. Au Sud-Kivu, la culture de manioc accuse un rendement faible dû à plusieurs causes parmi lesquelles se trouve le non renouvellement de matériel de plantation et surtout les maladies. A Mudaka, le rendement du manioc continue à baisser. Une étude a été menée à Mudaka afin  de contribuer à l’accroissement de la diversité génétique du manioc. Il était donc question d’établir l’adaptation à travers la résistance aux contraintes biotiques du milieu, particulièrement la mosaïque africaine, de quatre clones de manioc en sélection mais aussi aux conditions édapho-climatiques du milieu. Ainsi, une expérimentation suivant un dispositif en blocs aléatoires complets a été faite. Chaque bloc avait 6 traitements, parmi lesquels un témoin local, un témoin amélioré et les quatre clones en sélection. Les résultats ont montré que pour tous les paramètres il n’y a pas eu de différence significative, ce qui veut dire que tous les clones et toutes les variétés en étude ont présenté une similitude dans leur comportement vis-à-vis de tous les paramètres. En ce qui concerne les maladies, tous les clones ont résisté à toutes les maladies présentes à Mudaka. Seule la variété locale M’BAYILO a été sensible à la mosaïque africaine du manioc avec une sévérité de 3,78. Pour les ravageurs, seules les attaques de l’acarien vert ont été observées mais la pression de ce ravageur a été faible, ne dépassant pas 2,1. Malgré la présence des symptômes de la mosaïque africaine, de ceux de la bactériose et ceux de l’attaque de l’acarien vert sur les plants observés, tous les clones en sélection en provenance de l’IITA/IBADAN dont MLG2011/006, MLG2011/040, MLG2011/079 et MLG2011/182 ne se sont pas adaptés malgré leur résisté à toutes les maladies présentes à Mudaka car le rendement est faible ne dépassant pas 3,75 t/ha.

Année académique 2016

Partager ce travail sur :