Arrow Table de matières
5475317
UNIVERSITE CATHOLIQUE DE BUKAVU
Présenté par M'MPANGO BARAKA Nancy
Pour l'obtention du diplôme de Ingénieur Agronome

DIVERSITE DU SOUS-BOIS ET DE STOCKS DE CARBONE DES PLANTATIONS FORESTIERES EN ZONE DE MONTAGNE, SUD-KIVU, REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

Publication : 22 Octobre 2017
Le présent travail a porté sur l’étude de la diversité du sous-bois et de stocks de carbone des plantations forestières en zone de montagne, Sud-Kivu, RD Congo. Pour y arriver 42 parcelles de 20×20m (soit 400m2) et de différentes classes d’âge (≤5 ans, 5-10 ans, 10-20 ans, ˃20 ans) ont été installées dans les plantations des Eucalyptus spp (32 plantations), Maesopsis eminii (7 plantations) et Casuarina equisetifolia (3 plantations). Les données dendrométriques (diamètre, hauteur) étaient collectées pour chaque individu d’arbre à 1,30m au-dessus du sol. Les espèces de sous-bois étaient identifiées, notées et récoltées suivant leur présence dans la parcelle considérée. Pour étudier la biomasse, les équations de Chave et al. (2014) et celle de Zewdie et al. (2009) spécifiques aux Eucalyptus spp ont été utilisées. Au total 1871 individus  à (Dbh≥5 cm) d’Eucalyptus spp, 189 individus de Maesopis eminii et Casuarina equisetofolia ont été inventoriés. Les résultats obtenus montrent que :(1) l’âge et le type de plantation influencent la diversité du sous-bois; (2) les paramètres structuraux (Ni, ST, Dm, Hm) qui varient  selon l’âge de la plantation, ont une influence sur les stocks de carbone comme dans les forêts naturelles; (3) les Eucalyptus spp (˃20 ans) séquestrent d’importante quantité de carbone (environ 400tC/ha) contrairement aux plantations jeunes et aux autres types comme le Maesopsis eminii (3,3tC/ha). Les reboisements forestiers ont une incidence sur l’atténuation du changement climatique et pourrait générer des moyens financiers (environ 2000 USD/ha) lorsqu’ils sont bien gérés. 

Année académique 2017

Partager ce travail sur :