Arrow Table de matières
8388000

CHAPITRE VII CONCLUSION GENERALE ET RECOMMANDATIONS

Conclusion générale

Comme nous l’avons dit  tout au début de notre travail, l’eau joue un rôle primordial dans la vie des êtres vivants car elle constitue un préalable à la bonne santé, et est un facteur clé au développement humain durable.

Par conséquent, certaines régions de notre pays souffrent d’un manque considérable d’eau potable en quantité et en qualité suffisante et c’est pour cette raison que notre travail de fin d’étude est consacré à l’étude du projet d’alimentation en eau potable par le réseau KIGABWE-NYAMUGARI en province de MAKAMBA qui n’est pas totalement à l’abri de la rareté d’eau potable.

L’évaluation des besoins en eau potable de la population à alimenter nous a rassuré que le débit de la source Kigoma suffira pour alimenter les localités que nous avons considérées pour notre travail.

Pour ce qui est des calculs hydrauliques, l’eau sera distribuée gravitairement de la chambre de départ jusqu’aux différents réservoirs de distribution par des conduites en PVC et en aciers galvanisés.

Nous ne prétendons pas avoir étudié le sujet en sa totalité. Ainsi, nous invitons quiconque serait intéressé par notre projet à nous compléter sur les volets que nous n’avons pas abordés.

 

Recommandations

Au terme de ce travail, quelques recommandations sont d’une importance capitale. Nous savons que tout ouvrage non entretenu se détériore très rapidement. Aussi un réseau d’adduction non entretenu peut devenir dangereux pour la vie des populations bénéficiaires bien que l’eau continue à tomber du robinet. C’est pour cette raison que nous recommandons :

A la régie communale de l’eau :

  • d’organiser des réunions ou des formations auprès des usagers (bénéficiaires) les sensibilisant à la bonne gestion des infrastructures et des ressources hydrauliques ;
  • de prévoir des sanctions pour celui qui ne respectera pas les recommandations relatives à la bonne gestion des ressources en eau ;
  • de former le personnel qui pourra assurer les services de maintenance dans les meilleurs délais ;
  • de faire des contributions périodiques de la part de la population d’une somme pour l’achat du matériel ou pièce détériorée sans attendre l’intervention de l’Etat.

Au gouvernement :

  • de déterminer et d’évaluer toutes les ressources d’eau disponibles pour les zones rurales non encore alimentées en eau potable ;
  • de réhabiliter les réseaux existants non fonctionnels.

Partager ce travail sur :