Arrow Table de matières
5399849

CHAPITRE VII CONCLUSION GENERALE ET RECOMMANDATIONS

Conclusion générale

            Comme nous l’avons relevé au début de notre étude, l’eau joue un rôle primordial dans  la vie des êtres vivants car elle assure pour ces derniers la possibilité de mieux vivre sur la planète Terre. L’eau potable est un moteur au développement socio-économique durable de l’être humain.

            Par conséquent, certaines régions de notre pays souffrent d’un manque considérable d’eau potable en quantité et en qualité suffisante et c’est pour cette raison que notre travail de fin d’étude est consacré à l’étude du projet d’alimentation en eau potable du centre de GIHOFI par le réseau GIHARO-BUKEMBA en province de RUTANA qui n’est pas totalement à l’abri de la rareté d’eau potable.

L’évaluation des besoins en eau potable de la population bénéficiaire nous a permis de certifier que le débit des sources SARUGERERA et KOBA suffira pour alimenter les localités choisies pour notre projet car cette valeur du débit devra satisfaire les résidents jusqu’en 2033.

La topographie du terrain dictée par le profil en long et le profil en travers de la source jusqu’à la zonede desserte a été la base des calculs hydrauliques qui nous ont permis d’évaluer des conduites résistants à différentes pressions (16bars, 10bars et 6bars) régnant dans les tronçons du réseau.

            Néanmoins, nous admettons que ce travail n’est pas traité sous ses divers aspects faute de moyens matériels et financiers. Ainsi, nous interpellons toute personne intéressée par cette étude de nous emboiter le pas et de l’approfondir, car il serait possible de réhabiliter le réseau en utilisant d’autres variantes telle que le forage de la source souterraine située dans les enceintes du nouveau site de l’urbanisme (village moderne de GIHOFI).

Recommandations

Un réseau d’AEP où les ouvrages sont mal ou non entretenus peut non seulement se détériorer très rapidement mais aussi porter gravement atteinte à la santé des usagers.

            Pour contribuer à la bonne gestion des ressources d’AEP, nous recommandons à la régie communale de l’eau et au gouvernement ce qui suit :

A la régie communale de l’eau :

  • d’organiser des réunions ou des formations auprès des usagers (bénéficiaires) les sensibilisant à la bonne gestion des infrastructures et ressources hydraulique ;
  • de prévoir des sanctions pour celui qui ne respectera pas les recommandations relatives à la bonne gestion des ressources en eau ;
  • de former le personnel qui pourra assurer les services de maintenance dans les meilleurs délais ;
  • de fixer une contribution périodique payée par ménage bénéficiaire en vue d’assurer les travaux d’entretien en bonne et due forme.

Au gouvernement :

  • de déterminer et d’évaluer toutes les ressources d’eau disponibles pour les zones rurales non encore alimentées en eau potable ;
  • de réhabiliter les réseaux existants non fonctionnels.

Partager ce travail sur :