Arrow Table de matières
8112792

CHAP III. PRESENTATION ET INTERPRETATION DES RESULTATS

Tableau 1: EVOLUTION DE L’EFFECTIF DE LA POPULATION AU CENTRE COMMERCIAL DE KAVUMU (2013-2015)

ANNEEES

VILLAGES

POPULATION CONGOLAISE

POPULATION ETRANGERE

POPULATION TOTALE

H

F

G

F

T

H

F

G

F

T

H

F

G

F

T

2013

Businde

890

896

902

908

3596

0

0

0

0

0

890

896

902

908

3596

Cirhodu I, II

429

434

430

441

1734

0

0

0

0

0

429

434

430

441

1734

Kabamba

699

732

781

710

2922

0

0

0

0

0

699

732

781

710

2922

Bwimika/Cenkuru

3577

3641

2930

2992

13140

0

0

0

0

0

3577

3641

2930

2992

13140

Mushungurhi Karhanda

2477

2483

2456

2474

9890

0

0

1

0

1

2477

2483

2457

2474

9891

Kabale

2350

2432

2390

2428

9600

2

3

0

0

5

2352

2435

2390

2428

9605

Cirato

740

754

728

736

2958

2

0

0

1

3

742

754

728

737

2961

2014

Businde

895

900

905

918

3618

0

0

0

0

0

895

900

905

918

3618

Cirhodu I, II

430

437

444

443

1754

3

0

2

0

5

433

437

446

443

1759

Kabamba

702

710

806

726

2944

2

2

O

O

4

7O4

712

8O6

726

2948

Bwimika/Cenkuru

358O

3646

296O

2983

13169

2

1

O

O

3

3582

3647

2960

2983

13172

Mushungurhi Karhanda

2477

2483

2460

2481

9901

0

0

0

0

0

2477

2483

2460

2481

9901

Kabale

2348

2434

2399

2442

9623

2

0

0

0

2

2350

2434

2399

2442

9625

Cirato

743

757

734

742

2976

0

0

0

0

0

743

757

734

742

2976

2015

Businde

902

909

919

931

3661

2

1

0

0

3

904

910

919

931

3664

Cirhodu I, II

435

445

455

456

1791

0

0

0

0

0

435

445

455

456

1791

Kabamba

706

714

826

739

2985

2

3

0

0

5

708

717

826

739

2990

Bwimika/Cenkuru

3583

3651

2968

2993

13195

0

0

0

0

0

3583

3651

2968

2993

13195

Mushungurhi Karhanda

2485

2493

2476

2504

9958

0

0

0

0

0

2485

2493

2476

2504

9958

Kabale

2358

2439

2412

2458

9662

0

0

3

0

3

2353

2439

2415

2458

9665

Cirato

750

764

744

754

3012

0

0

0

2

2

750

764

744

756

3014

Source : Bureau de l’Etat civil du groupement de Bugorhe .

S’agissant de l’évolution de la population du centre commercial de Kavumu au cours de trois dernières années, on remarque un accroissement démographique de 428 habitats à partir de l’an 2013. Cette situation est consécutive à l’immigration de la population du groupement de Bugorhe vers le centre commercial de Kavumu à la recherche de la sécurité et du travail.

III.1. LES FACTEURS FAVORISANT L’INSTALLATION DE LA POPULATION AU CENTRE COMMERCIAL DE KAVUMU

Le coût naturel de la population de ce centre commercial résulte en grande partie :

  • Des migrations diverses des populations suite à l’insécurité qui a fort secoué divers milieux du groupement de Bugorhe et ses environs ;
  • Des travaux accentués de la MONUSCO aux deux camps de l’ADI-KIVU et Aéroport de Kavumu ;
  • Des activités de la RVA à l’aéroport ;
  • La multitude des services ;
  • Le mouvement commercial au Centre de Kavumu et enfin en petit parti de l’excédent des naissances sur les décès.

L’évolution démographique au centre commercial de Kavumu est due à l’insécurité dans les environs, mais aussi  des multitudes d’activités commerciales exercées.

Actuellement ces dernières font l’objet presque préoccupant de beaucoup des personnes. D’autres facteurs peuvent venir en dernière position.

III.2. CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES DE LA POPULATION DU CENTRE COMMERCIAL DE KAVUMU

Tableau 2:Effectif de la population par âge et sexe

AGES

SEXES

TOTAL

Masculin

Féminin

N

%

N

%

N

%

0-5ans

86

9,08

94

9,92

180

19

5-10ans

89

9,39

92

9,71

181

19,1

10-15ans

61

6,44

90

9,50

151

15,94

15-20ans

61

6,44

68

7,18

129

13,62

20- 25ans

31

3,27

34

3,59

65

6,86

25-30ans

24

2,5

27

2,85

51

5,35

30-35ans

21

2,21

19

2

40

4,21

35-40ans

12

1,26

31

3,27

43

4,53

40-45ans

21

2,21

16

1,68

37

3,89

45-50ans

19

2

10

1,05

29

3,05

50-55ans

10

1,05

3

0,31

13

1,36

55-60ans

5

0,52

6

0,63

11

1,15

60-65ans

6

0,63

1

0,10

7

0,73

65-70ans

4

0,42

1

0,10

5

0,52

70-75ans

1

0,10

1

0,10

2

0,2

75-80ans

1

0,10

0

0

1

0,1

80-85ans

1

0,10

0

0

1

0,1

85-90ans

1

0,10

0

0

1

0,1

K=18

454

47,82

493

51,99

947

99,81 100

 Source : Nos enquêtes sur terrain (décembre 2015). 

III.2.1. Evolution de la population du centre commercial de KAVUMU

  • Estimation de l’Effectif de la population et sa répartition spatiale

            La population désigne le nombre d’êtres humains vivants sur terre à un instant donné.

La recherche de nos enquêtes réalisées en décembre 2015 s’est effectuée sur 120 ménages ; et après dépouillement, la taille de ménage est de 947 personnes sur 120 ménages. Après analyse effectifs la population par ménage est d’environs 8 personnes par ménage.

III.2.2. Structure de la population

III.2.2.1. Répartition de la population par âges et par sexes

Cette structure permet à l’Etat de prévoir les infrastructures adéquates et d’orienter les perspectives d’avenir. En se référant à la structure par âges et par sexes, on peut trouver des renseignements sur les événements du passé d’une population ou d’une région qui se sont déroulés dans une période donnée.

Sur le plan social, l’âge et sexe sont des facteurs permettant l’accessibilité au travail. L’âge et le sexe sont des caractères innés de tout groupe démographique conditionnant les rapports sexuels dont tout être humain n’est que les  résultats. (MBILIZI, 1999).

Nous avons utilisé les résultats de nos enquêtes sur terrain.

Figure 1: PYRAMIDE DES AGES ET SEXES

85-90

80-85

75-80

70-75

65-70

60-65

55-60

50-55

45-50

40-45

35-40

30-35

25-30

20-25

15-20

10-15

5-10

0-5

Hommes

Femmes

%

85-90

80-85

75-80

70-75

65-70

60-65

55-60

50-55

45-50

40-45

35-40

30-35

25-30

20-25

15-20

10-15

5-10

0-5

Hommes

Femmes

%

Source : Nos enquêtes sur terrain(2015).

Source : Nos enquêtes sur terrain (2015)

III.2.2.2. Niveau d’Instruction des chefs des ménages

Tableau 3:Effectif d’instruction des chefs des ménages

Niveaux

Ni

%

Analphabète

49

20,4

Ecole primaire

53

22

Ecole secondaire

107

44,5

Université

31

12,9

TOTAL

240

100

 Source : Nos enquêtes sur terrain (2015).

En analysant le niveau d’instructions faites par les chefs des ménages, il ressort du tableau n°3 ce qui suit : sur 120 ménages enquêtés, les analphabètes représentent 20,4%, 22% des ménages ont fait les études primaires, 44,5% pour les études secondaires et 12,9% ont fait les études universitaires.

III.2.2.3. La scolarité de la jeunesse

La population scolarisable ou la population d’âge scolaire est l’ensemble des individus appartenant à un groupe d’âge donné et qui sont admissibles à fréquenter l’école à un niveau donné (MUHINDO BAHATI, 2015).

Tableau 4:Population scolarisable

Tranches d’âge

Maternelle

Ecole primaire

Ecole secondaire

Université

M

F

Total

M

F

Total

M

F

Total

M

F

Total

3-5 ans

14

14

28

6-12 ans

120

136

256

12-18 ans

117

137

254

18-25 ans

22

12

34

Source : Nos enquêtes 2015

L’analyse du tableau n°4, nous nous intéressons ici sur les personnes scolarisées (572 scolarisés).

  • Au niveau du maternel, l’effectif masculin (14/28 scolarisés) égal à l’effectif féminin (14/28 scolarisés).
  • Au niveau primaire, l’effectif féminin (136/256 scolarisés) l’emporte aussi sur l’effectif masculin (120/256 scolarisés) cela se justifie par le slogan de l’UNICEF « toutes les filles à l’école » ce dernier temps qui priment sur les garçons.
  • Au niveau secondaire, l’effectif féminin (137/254 scolarisés) l’emporte sur l’effectif masculin (117/254 scolarisés).
  • Au niveau universitaire, l’effectif masculin l’emporte également (22/34 scolarisés) sur l’effectif féminin (12/34 scolarisés).

III.2.2.4. Répartition par profession

                         La composition professionnelle d’une population est en rapport avec le type d’organisation de la vie économique, on peut distinguer des sociétés à différenciation professionnelle peu marquée (société rurale), des sociétés à différenciations professionnelle plus marquée (comprenant une population industrielle, commerçante. DERRUAU. M (1969)

Tableau 5:Composition par profession

Secteurs

Professions

Nombres

%

Primaire

Cultivateurs

22

18

Secondaire

Menuisiers

1

0,9

Couturiers

4

3,3

Chauffeurs

1

0,9

Maçons

1

0,9

Tertiaire

Commerçants

20

17

Agents de l’Etat

15

13

Enseignants

24

20

Militaires

5

4

Agents de crédit

3

2,5

Développeurs

4

3,3

Pasteurs

4

3,3

Ménagers

3

2,5

Infirmiers

3

2,5

Agronomes

2

1,6

Aviateurs

1

0,9

Chômeurs

7

6

TOTAL GENERAL

K=17

120

100

Source : Nos enquêtes (2015).

Figure 2: Répartition de la population du centre commercial de Kavumu par secteurs d’activités.

De l’analyse du graphique n°2, il ressort que le secteur tertiaire englobe 69,7% de la population du centre commercial de Kavumu. Cela  se justifie par le fait que le centre commercial de Kavumu se localise au milieu du groupement de Bugorhe et est habité par les agents de l’administration publique et les personnes qui exercent les professions libérales (commerce, l’artisanat et la débrouillardise).

Le secteur primaire (18,3%), le secteur secondaire (6%) sont moins représentés. Les chômeurs surtout représentés par les hommes (jeunes et les papas) sont moins nombreux et représentent 6%.

III.2.2.5. Situation matrimoniale au centre commercial de Kavumu

Tableau 6:Situation matrimoniale de la population au centre commercial de Kavumu

Situation matrimoniale

Effectifs (ni)

Pourcentage (%)

Monogames

94

78, 33

Polygames

11

9,16

Veufs

9

7,5

Veuves

05

4,16

Divorcés

01

0,83

K=5

N=120

100

Source : Nos enquêtes sur terrain (2015)

De l’analyse du tableau n°6, il en résulte les constatations suivantes :

  • Les monogames : Sont majoritaires dans le centre commercial de Kavumu et représentent 78,33% des nos enquêtés. Ceci s’explique par la présence des confessions religieuses (Catholiques et Protestants) qui n’autorisent qu’un seul mariage au couple dans le centre commercial de Kavumu ; d’autre part c’est l’insuffisance des moyens économiques qui limite la polygamie, les chefs des ménages n’étant pas capables de supporter deux ménages à la fois.
  • Les polygames : ils représentent 9,16% de l’échantillon (11/120 ménages enquêtés). A la seule religion musulmane, la polygamie peut être acceptable chez les chefs des ménages. La présence des certains musulmans dans le centre commercial de Kavumu et bien d’autres confessions religieuses admettant la polygamie expliquent l’influence de la polygamie dans le centre commercial de Kavumu.
  • Les Veufs : ils représentent 7,5% de la population enquêtée et ils sont peu nombreux par rapport aux veuves.
  • Les Veuves (5/120 ménages enquêtés soit 4,16%). Elles sont peu par rapport aux veufs quoi représentent 7,5% des ménages enquêtés. Leurs maris à l’âge adulte sont plus exposés à la mort par rapport aux femmes puisqu’ils sont poussés par la responsabilité qu’ils assument, la recherche du mieux être qui les expose aux activités commerciales lointaines.
  • Les Divorcés représentent 0,83% soit 1/120 ménages enquêtés dans le centre commercial de Kavumu.

Figure 3: Situation matrimoniale au centre commercial de Kavumu

Source : Nos enquêtes sur terrain (2015).

III.2.2.6. Répartition par confession religieuse

Tableau 7: Appartenance religieuse

Religion

Catholique

Protestant

Nzambe Malamu

Adventiste

Témoins

Musulman

Autres

Total

N

68

40

3

2

2

1

4

120

%

56,66

33,33

2,5

1,66

1,66

0,9

3,32

100

 Source : Nos enquêtes sur terrain 2015

L’analyse du tableau n°7, montre une nette prédominante des chrétiens catholiques (56,66% des personnes enquêtées) contre 33,33% des chrétiens protestants. Cette situation s’explique par le fait que la religion catholique a été implantée dans la province du Sud-Kivu en général et au centre commercial de Kavumu en particulier avant la religion protestante. Viennent ensuite les sectes Nzambe Malamu (2,5%), les Adventistes (1,66%), les témoins de Jéhovah (1,66%), l’islam (0,9%) et ainsi que d’autres (3,32%).

Figure 4/: Confessions religieuses du centre commercial de Kavumu

Source : Nos enquêtes sur terrain (2015).

III.2.2.7. Répartition de la population par tribus et ethnies au centre commercial de Kavumu

Tableau 8: Composition tribale et ethnique de la population du centre commercial de Kavumu.

Numéros

Tribus/Ethnies

ni

%

1

Bashi

63

52,5

2

Barega

18

15

3

Bahavu

15

12,5

4

Batembo

8

6,7

5

Bahunde

2

1,6

6

Bakusu

1

0,9

7

Bembe

2

1,6

8

Nande

4

3,3

9

Bangubangu

1

0,9

10

Autres

6

5

Total

120

100

Source : Nos enquêtes sur terrain (2015)

L’interprétation des données du tableau n°8 indique que nombreuses tribus et ethnies constituent la population du centre commercial de Kavumu. Parmi ces tribus et ethnies nous avons :

  • Les Bashi : constituent la majorité de la population du centre commercial de Kavumu. Ils représentent 52,5% de la population enquêtée. Ils proviennent principalement des territoires de Walungu et Kabare. Le nombre élevé des Bashi dans le centre commercial de Kavumu s’explique par la proximité de ce centre commercial de Kavumu par rapport à la ville de Bukavu.
  • Les Barega : ils sont originaires des territoires de Mwenga et Shabunda. Ils représentent 15% de la population enquêtée. Ils seraient motivés pour les raisons d’études, les guerres à répétition dans leurs territoires causant l’insécurité et surtout pour les raisons commerciales.
  • Les Bahavu : ils constituent 12,5% de la population enquêtée et sont originaires des territoires de Kalehe et Idjwi. Ils sont attirés vers le centre commercial de Kavumu pour les raisons commerciales se pratiquant dans le marché de ce centre, d’autres pour des raisons sécuritaires fuyant leur milieu pour s’installer dans le centre commercial de Kavumu.
  • Les Batembo : ils sont originaires de Kalehe et du Nord-Kivu. Ils représentent 6,7% de la population enquêtée (8/120 enquêtés).
  • Les Bahunde : ils sont aussi originaires de la province du Nord-Kivu et représentent 1,6% de la population enquêtée (2/120 enquêtés).
  • Les Bakusu : ils représentent 0,9% de la population enquêtée (1/120 enquêtés). Ils proviennent de la province du Maniema et la ville de Kisangani.
  • Les Bembe : ils sont originaires du territoire de FIZI. Ils étaient venus aussi au centre commercial de Kavumu à la recherche de l’emploi. Le logement n’y étant pas très cher, ils se sont installés dans ce centre et représentent 1,6% de la population enquêtée (2/120 enquêtés).
  • Les Nande : la majorité de cette ethnie qui se trouve au centre commercial de Kavumu sont des femmes qui se sont mariées par les jeunes originaires du centre commercial de kavumu lors de leur déplacement vers Goma. Ils sont revenus avec ces femmes. Ces Nande représentent 3,3% de la population enquêtée (4/120 enquêtés).
  • Les Bangubangu : ils se sont installés au centre commercial de Kavumu pour les raisons du commerce dans ce centre. Ils représentent au sein de ce centre 0,9% de la population enquêtée (1/120 enquêtés).
  • Autres ethnies : ils proviennent des nombreuses régions du pays et sont attirés vers le centre commercial de Kavumu à la recherche de la sécurité et aux raisons volontaires. Ils forment 5% des ménages enquêtés (6/120 enquêtés). La composition tribale et ethnique du centre commercial de Kavumu est plus expressive sur le graphique suivant :

Figure 5: Répartition tribale et ethnique de la population du centre commercial de Kavumu.

Source : Nos enquêtes sur terrain (2015)

III.2.2.8. Les facteurs de la dynamique de la population

            La population varie dans le temps et dans l’espace en fonction de deux grands facteurs ou moyens à  savoir : le mouvement  naturels et le mouvement migratoires.

  1. Mouvement Naturels

Les mouvements naturels sont expliqués par la natalité, la mortalité et l’accroissement naturel.

A.1. La natalité

La natalité d’un groupe social est caractérisée par un nombre de naissance survenus au sein de ce groupe pendant une  période. KULIMUSHI M.2005 cité par BYAMUNGU J. (2014).

Le taux de natalité est maintenant le rapport entre le nombre de naissances enregistrées au cours de l’année et l’effectif total de la population. Ce taux est généralement exprimé pour mille (‰).

La société civile nous a été inutile dans nos recherches car elle n’a rien donnée comme résultat, mais elle accuse aussi les chefs des ménages qui ne font pas enregistrés leurs enfants. Vu l’importance d’une recherche, le résultat de notre recherche est estimé  à un nombre de 38 naissances dont 22 filles et 16 garçons.

                                       

A.2. La mortalité

            Le taux de mortalité est le nombre de décès par an sur 1000 habitats. Elle se calcule en faisant le rapport entre le nombre des décès en un an sur l’effectif  total de la population.

Elle s’exprime pour mille (‰).  KULIMUSHI M.(2005) cité par MINANI B. (2012). Il est bien signaler que la société civile n’a rien donné, mais le résultat de nos recherches est estimé à un nombre de 19 décès entre autre 12 hommes et 7 femmes.

      

Le centre commercial de Kavumu se trouve dans la zone de santé de MITI-MURHESA ; ce centre commercial compte des structures de santé comme le centre hospitalier de Kavumu, le centre de santé de Kavumu, la Clinique AFYA BORA,…

La présence de toutes ces structures de santé, fait que le taux de mortalité est en baisse car la majorité de la population de ce dernier recourt à la médecine moderne. Cette mortalité est expliquée par des maladies et accidents qui frappent surtout les hommes, alors que les femmes connaissent des complications accoucheuses et des mauvaises conditions d’hygiène.

A.3. Accroissement naturel   

L’accroissement naturel est le bilan entre natalité et mortalité, et s’exprime pour mille (‰). Il est positif lorsque la natalité est supérieure à la mortalité et négatif si la mortalité l’emporte.

  1. Mouvement Migratoires

On entend par migration, le déplacement de la population d’un pays (lieu) à un autre pour s’y rétablir. Ce qui nous intéresse de plus c’est la migration intérieure. Par contre on appelle migration intérieure, une migration ou le mouvement qui se passe à l’intérieure d’un pays sans franchir les frontières.

B.1. L’immigration

            Une migration devient une immigration lorsque le déplacement correspond à une entrée sur le territoire concerné. Kasay. KL (1993) cité par KALEMBU M. (2010).

Le centre commercial de Kavumu connaît une immigration ; ces peuples sont surtout d’origine des périphéries à ce centre et divers milieux comme Kabulungu, Mbayo, Cisiru, Ciduha, Kashusha, Mulangala, Bulenge, Bushumba, Luhihi, Combo, Kalehe, Birava, Bukavu, Goma, Bunyakiri, Rwanda, Burundi, Ouganda, Tanzanie,…

Tableau 9: Les causes d’immigration

CAUSES

Ni

%

Raison d'étude

3

2,5

Recherche d'emploi

5

4,17

Raison commerciale

35

29,17

Insécurité

45

37,5

Raison de mariage

3

2,5

Ensorcellement

2

1,67

Quitter le toit familial des parents

3

2,5

Raisons volontaires

1

0,83

Mutation de service

3

2,5

Achat d'une maison d'habitation

15

12,5

Proche du service

4

3,33

Visite

1

0,83

TOTAL

120

100

Source : Nos enquêtes 2015.

Le tableau ci-haut explique les causes d’immigration dans le centre commercial de Kavumu où nous citons : la raison d’étude, la recherche d’emploi, la raison commerciale, insécurité, raison de mariage, la raison d’ensorcèlement,  la raison de quitter le toit familial des parents, les raisons volontaires, les mutations de service,…

B.2. L’émigration

L’émigration correspond à une sortie sur un territoire concerné. Le centre commercial de Kavumu a connu aussi des émigrants. Les uns ses sont dirigés à Bukavu, Goma, Kalehe, Uvira et Kinshasa.

Tableau 10: De la destination des émigrants du centre commercial de Kavumu (2015

Lieu d'arrivé

                            Ni

           %

Bukavu

5

50

Goma

1

10

Kalehe

1

10

Uvira

1

10

Kinshasa

2

20

Total

10

100

Source : Nos enquêtes  (2015)

Nous avons constater  que  50% des émigrants du centre commercial de Kavumu se sont dirigés dans la ville de Bukavu, 20% dans la ville province de Kinshasa, 10% dans la province du Nord-Kivu, 10% dans le territoire d’Uvira et 10% dans le territoire de Kalehe pour diverses raisons entre autre le commerce, les études, la recherche d’emploi, les soins de santé, les mutations de service, la visite,…

B.3. Causes de l’émigration au centre commercial de Kavumu

Tableau 11: Causes de l’émigration au centre commercial de Kavumu

Motifs

Effectifs

Pourcentage

Raisons d'étude

5

50%

Raisons de travail

3

30%

Visite

1

10%

Mariage

1

10%

Total

10

100%

Source : Nos enquêtes sur terrain (2015)

De l’analyse de ce tableau n°11, montre que les principales causes de l’émigration dans le centre commercial de Kavumu sont les raisons d’étude (50%), de travail (30%), de visite (10%) et de mariages (10%).

B.4. Le solde migratoire

Selon EKELA L. (1994) cité par KULIMUSHI M. (2005), le solde migratoire  ou migration nette (Mn) est le bilan (différence) immigration-émigration.

C’est négatif si l’émigration l’emporte sur l’immigration et positif si l’immigration l’emporte sur l’émigration.

Mn=I-E

Mn=120-10

Mn=110

B.5. Le  bilan démographique

            Le bilan démographique c’est la somme du croit naturel et du solde migratoire  au cours d’une période déterminée, autrement dit la natalité, la mortalité, l’immigration et l’émigration.

On a donc : B= (N-M) + (I-E)

                    B= (39-19) + (120-10)

                    B=130

Partager ce travail sur :