Arrow Table de matières
6212240

CHAPITRE I. GENERALITE SUR L’AEROPORT DE KAVUMU

I.1. INTRODUCTION

L’aéroport est une infrastructure fondamentale pour le transport  aérien ; sa vocation consiste à desservir une ville (transport des passagers, désenclavement des régions isolée sans de communications terrestres et fluviale, facilite le commerce). Il crée l’emploi, réduit le chômage et peut promouvoir le développement.Un aéroport est un aérodrome, c'est-à-dire, une surface bien définie sur terre ou sur l’eau  destinée à être utilisée en totalité ou en partie pour les arrivées, les départs  et les évolutions desaéronefs.

I.2. HISTORIQUE DE L’AEROPORT DE KAVUMU

A l’époque coloniale, la ville de Bukavudépendait entièrement de l’aéroport de CYANGUGU  KAMEMBE en République du Rwanda à l’Est de Bukavu. Cependant, en 1967 suite au refus du Gouvernement Rwandais de donner accès aux avions de guerre congolais d’atterrir à l’aéroport de CYANGUNGU afin d’intervenir pour mettre fin à la guerre que venait de déclencher Monsieur Jean  SCHRAM dans la partie Est de la République Démocratique du Congo. Il s’est senti une nette nécessité de construire un aéroport dans la province du Sud Kivu.

A l’issue de ces études techniques, le site de Kavumu situé à 35km de la ville de Bukavu, territoire de Kabare, avait été choisi comme milieu devant abriter cette infrastructure. Pour ce faire, les travaux de construction débutèrent en 1968 et intervenait le premier atterrissage sur la piste de Kavumu connu d’abord sous le nom de l’aéroport Michel MICHOMBERO, à l’honneur du président Burundais en exercice à l’époque. C’et Michel MICHOMBERO  qui avait consenti d’ouvrir  ces aéroports aux bombardiers T28 venus monter la guerre  Jean SCHRAM énoncé ci-dessous.

I.3. SITUATION DE L’AEROPORT ET SUBDIVISIONS

L’aéroport National Michel Michombero devenu plus tard l’aéroport de Kavumu est implanté à l’Est de la RD Congo, province du Sud Kivu en Territoire de Kabare en Groupement de Bugorhe. Il est situé à 35 km du  centre-ville à la longitude de 28°  49’00’’ et 2° 18’ 00’’ De latitude et à 1725 d’altitude.

L’aéroport de Kavumu comprend :

  • Les bâtiments administratifs et techniques ;
  • La piste d’atterrissage et décollage (200m de longueur et 45m de largeur) avec l’axe de piste qui la traverse ;
  • Les deux tarmacs (au Nord 100X60 ; au Sud 200X100m) ;
  • Les six bretelles qui relient la piste d’atterrissage aux tarmacs ;
  • Les bandes de sécurité en herbes mesurant chacune 52,5m ;
  • Le parc météorologique chargé de prélever toutes les soixante minutes le changement atmosphérique à l’aéroport (température, vitesse et direction du vent, la pression atmosphérique, le plafond de nuage, pluie, humidité, visibilité, etc.) ;
  • L’aérogare à deux pavillons : pavillon de départ et pavillon d’arrivée ;
  • Le salon d’honneur : commercial et VIP.

Les gardes et les gérants de l’aéroport sont des agents de la RVA dont la mission est de bien coordonner et assurer la navigation aérienne dans le but d’éviter des accidents aériens et de collision des avions aux aires de stationnement (tarmacs), de taxer et percevoir les redevances aéronautiques dans la province du Sud Kivu et en RDC.La RVA est appelée à sécuriser les passagers ainsi que les aéronefs au sol. Elle s’occupe non seulement de la gestion des infrastructures aéroportuaires, mais aussi elle assure la sécurité du pays dans la mesure où elle gère les portes d’entrée et de sortie du pays.La Régies des Voies Aériennes est chargée de :

  • Gérer les aéroports et aérodromes sous sa dépendance (ils sont au nombre de 54) ;
  • Concevoir, construire, aménager, entretenir et exploite les aéroports et aérodromes ;
  • Assurer la sécurité et la sureté de la navigation aérienne à l’aide de la tour de contrôle « TWR », des équipements d’aide à la navigation du personnel compétent, des infrastructures (bâtiments, pistes d’atterrissage, tarmac…) ;
  • Faire payer aux compagnies aériennes par l’ordonnance loi n°78-078 du 24 Janvier 1976 ;
  • Former le personnel de l’aéronautique civile.

I.4. ADMINISTRATION A LA RVA

D’une manière générale, l’administration à la RVA aéroport National de Kavumu est orientée autour de trois axes : administrer, gérer et communiquer.

  1. Administrer : (diriger, orienter) : c’est la mise en œuvre de la législation sociale tirée du code de travail. Cette administration est basée sur la convention collective, sur les notes circulaires, sur les décisions, et sur les annotations… est :
  • Verticale : du haut vers le bas (instructions qui émanent du chef et qui sont des suggestions adressées au commandant d’aéroport le premier gestionnaire, étant bien reformulées dans un bon style, et un bon langage.

L’administration à l’aéroport de Kavumu assure la sécurité et l’épanouissement de chaque agent, elle est sous la direction du commandant d’aéroport.

  • Horizontale : c à d entre les chefs de services ; ils peuvent s’écrire mutuellement toujours dans un bon style de courtoisie.
  1. Communiquer : l’information et la communication sont orientées de haut en bas (verticale) horizontalement (entre services et inter services). Cette communication en interne se fait par des notes, des fiches, des messages, souvent affichés dans les valves.
  2. Gérer :(diriger, contrôler, organiser, planifier, coordonner…) : L’administration, à l’aéroport de Kavumu, d’une manière générale, est basée sur la convention collective que régit les aéroports entre deux parties (employeurs et employés, les droits et les devoirs du patron et du travailleur. Elle préconise les conditions de travail entre l’aéroport de Kavumu et son personnel. Le commandant d’aéroport est le premier gestionnaire, il engage l’entité avec l’extérieur local. Cette convention collective stipule que :
  • Chaque agent engagé à l’aéroport de Kavumu est lié par un contrat du travail à durée indéterminée c.à.d. d jusqu’à l’âge de retraite (60 ans pour les femmes, 65 ans pour les hommes) qui constitue pour chaque agent une garantie avec laquelle il ne faudrait pas jouer.
  • Les personnels de l’administration publique doivent être détachés de la RVA ;
  • Le détachement du personnel RVA pour des raisons diverses : études, formation, bon emploi, etc.

I.5.ORGANISATION ADMINISTRATIVE

  1. La direction de l’aéroport

Celle-ci est assurée par le commandant de l’aéroport qui gère l’entité. Il est chargé de l’organisation de la direction et coordonne toutes les activités œuvrant à l’aéroport. Il dépend hiérarchiquement del’administration centrale de Kinshasa et à laquelle il transmet des rapports mensuellement il est le répondant direct de la RVA Bukavu et chapeaute tous les services au sein de cette entreprise.

  1. Le secrétariat de l’aéroport

Il est assuré par un secrétaire qui réceptionne et enregistre tous les courriers reçus, saisit toutes les correspondances au sein de l’entreprise, les oriente chez le commandant d’aéroport pour analyse et expédie à l’extérieur d’autres.

  1. La coordination

Il comprend trois coordinateurs à savoir un qui est le chef de staff de coordination et deux sous coordinateurs. Ces derniers ont pour mission de coordonner toutes les activités aéroportuaires, mais ils n’ont pas l’aval d’engager l’aéroport sans autorisation du commandant qui détient le dernier mot.

  1. Le service administratif, financier et commercial

Il est géré par un chef de service administratif, financier et commercial qui collabore en matière de finance et d’administration avec le commandant d’aéroport. Il s’occupe de la mobilisation et d’encadrement des recettes, leur affectation aux différentes rubriques dressées par le budget et la trésorerie de la RVA.  Ce service coordonne trois bureaux à savoir le bureau personnel, le bureau financier et le bureau commercial.

  1. Le Bureau personnel : géré par un chef du personnel. Il est chargé de la mise en application de la convention collective et d’en faire une large diffusion aux agents réellement engagés ; il s’occupe en plus des agents actifs et passifs affectés dans les différents services c- à d qu’il fait le suivi de leur mouvement qu’on appelle « Mouvement du Personnel » ; il s’occupe aussi des soins médicaux des agents, la discipline et le paiement des salaires. Sous sa dépendance, il est secondé par trois agents à savoir :
  • Un chargé de l’administration : celui-ci s’occupe du classement de diverses correspondances administratives et fait le suivi des mouvements de tous les agents
  • Un autre s’occupe des états de paie (transport pour le personnel) et
  • Le troisième est chargé

Du social ; il s’occupe du suivi des malades aux différents centres hospitaliers où la RVA est abonnée ; c’est lui qui établit les bons pour les malades et s’occupe aussi des festivités (comme le 8mars, le 1e janvier, le 1e mai, et le 30 juin).

  1. Le Bureau de Finance (bureau de comptabilité) : il a à sa tête un chef de bureau financier qui s’occupe de la passation des écritures comptables après les avoir imputées avec une grande fiabilité dans les différents comptes correspondants. A la fin de l’exercice comptable, le bureau de comptabilité établit les états financiers qu’il soumet à la vérification et l’appréciation du SAFCO ; après la vérification du SAFCO les états financiers sont envoyés à Kinshasa où seront établis les états financiers définitifs. Ce bureau supervise trois cellules dont :
  • La cellule de comptabilité générale;
  • La cellule de comptabilité budgétaire ;
  • La cellule de trésorerie.
  1. Le Bureau Commercial : supervisé par un chef de bureau commercial. Il est composé de quatre cellules à son tour :
  • La cellule de recouvrement ;
  • La cellule de facturation ;
  • La cellule de perception et
  • La cellule de vérification de trafic aérien (VTA) : vérifie, contrôle les poids exacts embarqués à bord de l’avion ou aéronef plus les passagers.
  1. Service de Circulation aérienne

Le service de circulation aérienne supervise la tour de contrôle et les 6 autres bureaux sous sa dépendance sont :

  • Le bureau de navigation aérienne (BNA) : il traite les documents qui ont trait à la navigation aérienne : plan de vols, formulaire de trafic (FT) relevé de mouvements aériens (RMA), NAVEX 110, NAVEX 101 ; c’est le bureau de statistique toujours en contact avec la tour de contrôle (TWR) pour transmettre et enregistre les mouvements des avions (BMA-TWR=BNA) ;
  • Le bureau de Police (BP):assure la sécurité des passagers, des cargaisons, maintient l’ordre et la tranquillité avant, pendant et après les embarquements ;
  • Le Bureau de sécurité et de sauvetage de l’incendie aéronautique (BSSIA) dont la tâche est d’intervenir en cas d’incendie et placer au tarmac les avions qui atterrissent et décollent dans le but d’éviter les collisions ;
  • Le Bureau de Facilitation est chargé de fournir des informations, des renseignements aux passagers, ensuite les orienter et les accompagner à l’embarquement (Hôtesse) ;
  • Le Bureau de Télécommunication Aéronautique s’occupe de la communication par phonie entre les différentes stations aéroportuaires, de l’enregistrement et de l’envoi de messages.

LA TOUR DE CONTROLE (TWR)

Elle est chargée de contrôler les mouvements des aéronefs dans les circuits sur la piste et les aires de stationnement.

  1. Service Technique (Radio Electrique)

Il est composé de deux bureaux : le bureau de l’énergie et le bureau NAVAD’IS.

  • Le bureau Energie s’occupe de la maintenance de l’énergie électrique. L’aéroport n’est pas alimenté en énergie électrique de la SNEL suite au câble MT vétuste et plusieurs fois sélectionné.
  • Le bureau NAVAD’IS est chargé de la maintenance et de l’entretien des équipements de télécommunication et d’aide à la navigation NBD NAUTEL 50011.514 KHz.
  1. Service Moyens Généraux

S’occupe des approvisionnements de la logistique et de la réhabilitation des infrastructures.

Commandant d’Aéroport

Coordination

Secrétariat

Service administratif, financier et commercial

Service de la circulation aérienne

Service technique

Service de moyens généraux

Bureau personnel

Energie

NAVAD’IS

Bureau de charroi

Bureau d’entretien de piste et bâtiment

Comptabilité Générale

Cellule de trésorerie

Budget et Caisse

Bureau Commercial

Bureau de Facilitation

Bureau anti-incendie

Bureau Police

BNA

Tour de Garde

  • ORGANIGRAME

 FIGURE

  1. Le service de la circulation aérienne

Ce service fonctionne à l’aéroport de KAVUMU sous la coordination de son chef et sous sa dépendance six bureaux :

Le bureau de la tour de garde (TWR) : c’est une unité chargée d’assurer le contrôle de la circulation aérienne ; la circulation aérienne est l’ensemble de mouvements engendrés par l’évolution des aéronefs à l’aéroport. Par ailleurs, la navigation aérienne est la circulation aérienne plus la télécommunication.

TYPES DE CIRCULATION AERIENNE

Il y a trois sortes de Circulation aérienne :

La Circulation Aérienne Générale (CAG): ensemble de mouvements engendrés par les aéronefs civils et commerciaux ou privés, et la circulation opérationnelle militaire (COM): elle concerne les mouvements des avions militaires

Partager ce travail sur :