Arrow Table de matières
3190943
UNIVERSITE CATHOLIQUE DE BUKAVU
Présenté par BAPOLISI BELAME Divine
Pour l'obtention du diplôme de Licencié en Sciences Economiques et de Gestion

POUVOIR DE NEGOCIATION DE LA MERE ET SANTE DE L’ENFANT AU SEIN DES MENAGES CONGOLAIS

Publication : 10 Décembre 2017
En RDC, comme dans la majorité des pays en développement, la gente féminine s’est caractérisée durant les deux décennies passées par deux faits majeurs : l’augmentation du niveau d’éducation de la femme et la forte participation de celle-ci au marché du travail, bien que dans le secteur informel. Ceci a changé la position de la femme au sein de la société en général et au sein des ménages en particulier. Dans la littérature, ces deux faits font partie des piliers de l’augmentation du pouvoir de négociation de la femme, c’est-à-dire la capacité pour la femme de participer aux décisions au sein du ménage et l’accès et le contrôle par celle-ci sur les ressources du ménage. (Caldwell, 1979; Caldwell et McDonald, 1982). En effet, depuis la conférence de Beijing sur la femme en 1995, améliorer le pouvoir de négociation de celle-ci est devenu un des objectifs clés des politiques de développement. Une des raisons pour une telle attention étant que cette idée est basée sur le fait que la justice sociale est un aspect important du bien-être humain et elle a été renforcée par la documentation selon laquelle l’amélioration du pouvoir de négociation de la mère est bénéfique à la santé de son enfant en raison particulièrement du fait que plus largement les mères sont habituellement et directement en charge de la santé de l’enfant  (Hoddinott et Haddad, 1991).  

Année académique 2016

Partager ce travail sur :