Arrow Table de matières
2882174

CHAPITRE VII CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS

Conclusion

            Dans le cadre de renforcement de production de capacité de l’énergie électrique dans la CEPGL, il a été nécessaire de concevoir un nouveau barrage et centrale hydro-électrique sur la rivière Ruzizi pour épauler les autres sources d’énergie qu’on a depuis jadis. C’est dans ce sens que, pour la réalisation de ce projet, il s’est avéré nécessaire de faire l’étude et l’exécution d’un tracé de la chaussée de part et d’autre de la rivière Ruzizi pour servir d’accès à ces sites mais aussi pour le développement socio-économique de la région. Du côté de la rive congolaise, la route prendra origine au rond-point de Kamanyola jusqu’à la rivière Ruzizi ou il y a un pont mixte qui la liera au tronçon de la rive rwandaise qui prend origine au rond-point de Bugarama. La chaussée a donc en tout 9 km dont 3km sur la rive congolaise et 6 sur la rive rwandaise.

Recommandations

Nous recommandons aux deux Gouvernements (RDC et Rwanda) de mettre en place une équipe de surveillance qui a une compétence pendant l’exécution des travaux routiers.

Nous recommandons également aux Gouvernements de ces deux pays de faire régulièrement l’entretien des routes et des structures de drainage. La négligence de l’entretien des routes entraîne non seulement des travaux coûteux de reconstruction et de remise en état, mais exerce également une influence défavorable et retarde le développement national voir régional dans tous les secteurs de l’économie. Un entretien convenable des routes permet de diminuer les frais de fonctionnement des véhicules, d’améliorer la sécurité routière, et d’assurer la régularité et la ponctualité des transports routiers.

            Et aux habitants du secteur de bien vouloir prendre soit de la chaussée et des ouvrages d’assainissement de telle sorte que ça ne devienne pas leurs dépotoirs ou poubelles ou ils peuvent jeter les déchets de tout genre.

Partager ce travail sur :