Arrow Table de matières
4051987

CHAP 2. DEROULEMENT DU STAGE

Le présent rapport et la synthèse des activités réalisées pendant 1 mois au centre OLAME parmi lesquelles nous pouvons citer :

              1 CALENDRIER DES ACTIVITES REALISEES

DATE

LIEU

ACTIVITES

Le 03 / 09/2014

Bureaux pour la documentation sur le centre OLAME

Lecture des différents rapports et projet sur le centre OLAME

Du 04 au 05 / 09/2014

Terrain axe MITI aller et retour

Sensibilisation sur l’habitat

Le 08 / 09/2014

Terrain ISHUNGU aller et retour

Sensibilisation sur l’habitat

Du 09 au 12 / 09/2014

Maison de formation + home

Travaux d’entretien et activités d’aménagement du jardin

Le 15 / 09/2014

Bureaux pour l’élaboration d’un plan

Dessin du plan d’aménagement home

Du 16 au 19 /09/2014

Terrain axe MITI

Suivi sur les activités réalise (l’habitat)

Le 22 / 09/2014

Terrain ISHUNGU

Suivi sur les activités réalise (l’habitat)

Du 23 /09 au 26 /09/2014

Maison de formation+home

Travaux de planimétrie et nivellement

Du 29/09 au 03/10/2014

Bureau pour la rédaction du rapport et exécution du plan au home

Rapport et les travaux des planimétries et nivellement

2 LA DOCUMENTATION AU BUREAU SUR LE CENTRE OLAME

Le 03 septembre nous avons été accueilli au centre OLAME pour la prise de connaissance et en savoir plus sur la façon dont fonctionnent le centre OLAME. Et sur la façon dont  le stage pourra se dérouler compagnie de l’Ir LEON qui nous avait donné un plan (calendrier du déroulement de stage) et il nous avait fait des livres pour la lecture et les analyses des différents rapports et projet écrit sur le centre OLAME. Pour savoir ce que nous sommes appelées à faire au centre OLAME et ce que nous sommes destinés à faire en tant qu’agronome en formation

3 LES TRAVAUX  DE DESCENTE SUR TERRAIN

Du 04 au 08 septembre terrain axe Miti et MUMOSHO nous effectuons chaque jour un déplacement aller-retour dans le territoire de KABARE

En général les activités prévu sont à réaliser pendant cette période, qui sont les suivantes et dont chaque cas en particulier est explicité suivant son milieux ou nous avons eu a effectué le travail, pour les activités en soit nous pouvons citer :

  • La Sensibilisation sur l’habitat: montré à la population l’utilité de gardé leur habitat propre et en bonne état, en apportant des entretiens a leurs ménage.  
  • Appuie sur l’habitat: chaque groupe accompagne par le centre olame avais obtenu une somme de 1000 pour entretenir leurs ménage
  • Suivi sur les activités réalisées dans la vie sur des enseignements appris par les animateurs et voir l’application de ces enseignements parmi lesquelles figure : les enseignements sur la construction des étables, le technique de lutte antiérosive, la distribution des semences pour le reboisement du milieu, l’aménagement d’un jardin potager, etc.
  • Les travaux d’aménagement du jardin au home
  • Les travaux d’entretien des cultures à la pépinière situé tous près de home

Activités proprement dit    

Dans le cadre de maintenir son environnement et son milieu de vie en bonne état, le centre OLAME à voulu accompagner la population rurale en faisant des sensibilisations sur l’habitat qui sera suivi d’un appui en terme monétaire sur l’habitat (dont un montant de 1000$ par groupe). Pour s’y faire nous avons cherché des causes qui font à ce que la population vivent dans des maisons délabrés et ensuite les aidé à améliorer leurs habitations

Nous avons vu ensemble avec la population, qu’il y avait nombreuses causes qui font à ce que leurs maison se détruisent parmi les quelques cause trouvé nous pouvons énumérer :

  • La négligence des hommes fait à ce que les familles manquent car les hommes ignorent la construction, l’amélioration, de leurs maisons pour certaines familles, les marie s’adonnent à la boisson (l’ivrognerie). et laisse de faire ce qui est nécessaire au besoin de la famille ce qui fait à ce que le revenu familial au lieu d’être utilisé pour le bien de la famille, les utilise dans les boire et de femme (pute) cela fait à ce que nombreuse famille souffre de la pauvreté du a la négligence de leurs responsable
  • La vieillesse et la manque de force
  • Les manques des matériels des constructions
  • Le vent envahi les tôles à cause d’un manque des arbres (brise vent) pour l’équilibre du vent qui souffle d’un milieu à une autre. En fait quand les vents souffle avec une forte pression, il envahi les tôle des maisons en paille, cella et due au manque des arbres dans ce milieu et qui étais au paravent protéger par les bananerais, qui à présent sont en train de disparaitre dans cette zone à cause de wil bactérien.
  • Le manque de paille pour faire la toiture (les bananerai sont envahi par le wil bactérien
  • Les manques de soutien pour les veuves
  • La biologie du sol (les insectes détruisent les arbres dans le sol) qui sont en foncé dans les sol pour soutenir la maison.
  • Le manque de travail pour les membres de la famille.

A ISHUNGU

En territoire de KABARE Nord

Après présentation d’une hutte délabré, les gens ont été étonnés tout en croyant que ce leur ménage qui avait été pris la photo après, ils ont commencé à donner des points de vue en rapport avec l’image qui leur a été présentés à notre grande étonnement les même situation été observé dans les villages dont ( BUHANDAHANDA et CIBUGA) ou nous avons eu a faire nos recherche.

DIFFICULTES RENCONTREES

Disons que dans les conditions inhumaine la population cour un grand danger dont  la population avais soulevé des point tel que:

  • La crainte et l’inquiétude dans la famille lors que la pluie s’annonce ou si la maison s’écroulé comment sera les sort du ménage ou la misère qui comblera la famille
  • Des maladies viennent au moment et temps voulu par des moustiques.
  • Les mépris au village
  • L’insécurité total
  • Le vole de biens
  • La pluie
PISTES DE SOLUTION
  • Combattre la pauvreté et la négligence par de travaux en famille pour la stabilité du ménage
  • Planter dès lors des arbres pour trouver dans le temps de quoi construire leurs maisons
  • Entretenir des dialogues en famille pour la planification et l’aboutissement des biens des constructions
  • Les maries doivent éviter l’ivrognerie et écouter, les conseils prodigués par leurs épouses
  • Faire le travail de force, ce qui veut dire fournir plus d’effort pour travailler et gagner beaucoup d’argent pour les besoin de la famille.

     APUI  HABITAT

A CIBUGA 3

Nous avons eu à travailler sur l’appui habitat ou le centre OLAME dans son projet global, avait appuyer les membres de ses associations en milieu rural en leurs octroyant a chacune de ces association 1000$ pour l’amélioration de leurs conditions de vie donc chaque ménage avais bénéficiers de  52.5$  car le 1000$ avais été distribué sur 20 ménage. En faisant des tournées sur chaque maison pour voir ce que le propriétaire aurait réalisé avec cet argent donné par le centre OLAME. Ensuit nous avons pris 27photos sur 28ménages appuie pour faire des suivis pour que lors de descente sur terrain pour le suivis, qu’on puisse avoir des repère par rapport à l’état actuel

A CIRABA

Nous avons fait le dépouillement en ce qui concerne l’appui élevage  et l’appui habitat dont nous avons eu sept ménages qui devront bénéficier pour la première fois des bétails suivant des critères cités et exigés  pour l’octroi des bétails dont :

  • Avoir participé aux activités du groupe seulement six couples et quatre cas particulier remplisse ce critère
  • La participation aux ensembles du groupe
  • La participation en couple aux activités dirigées par le centre OLAME
  • Les contributions régulières dans le groupe
  • Avoir une étable pour l’élevage en stabulation

Avoir des fourrages pour nourrir  ces chèvres en suit nous avons appuies leurs ménage pour ce qui concerne l’amélioration de l’habitat 28ménages avais bénéficié du don. Dont chaque ménage avait bénéficié de 35.5$ sur le 1000$ donné par le centre OLAME

En suit une tournée au village pour la prise de photos la raison et de savoir comment faire le suivi  de cette argent avec de photos pris 

A BUHANDANDA

Nous avons encore une fois eu à faire les dépliements pour savoir qui sera le premier bénéficiaire des élevages que le centre OLAME aurais à donner à ces membres fidèle sur l’appui élevage qui été sanctionné par certains critère que doivent remplir chaque membre pour bénéficier de  ce bétails parmi ce condition :

  • Avoir participé aux activités du groupe seulement 6couples et 4cas particulier
  • La participation aux ensembles générale du groupe
  • La participation en couple aux activités dirigées par le centre OLAME
  • Les contributions régulières dans le groupe
  • Avoir une étable pour l’élevage en stabulation
  • Avoir des fourrages pour nourrir avec des chèvres

 

 

 

MAISON DE FORMATION ET HOME

Situer dans l’enclot du centre OLAME à BUGABO du neuf au douze septembre nous avons eu à travailler sur certain sujet entre autre :

  • Entretien et observation de l’évolution des cultures mis dans la pépinière pour le reboisement de l’espace libre pour lutter contre les érosions et nombreuses autre facteurs environnementaux
  • Suivie sur les travaux d’aménagement d’un jardin
  • Observation sur la manière dont sont plantées certaines plantes à boutures. Avec NARCISE nous avons entretenue la pépinière parmi  les travaux nous pouvons citez
  • L’arrosage des cultures : pour que les plantes ne puissent pas souffrir du stress hydrique bien que la saison sèche prédominent les jours
  • Les sarclages : pour enlève des mauvaise qui étouffe les cultures en place et font la compétions aux cultures en place
  • Les travaux d’aménagements d’un jardin qui avait été mal fait aux paravents avec les personnes qui avaient commencé. nous avons eu à faire  un plan d’aménagement qui par des notions appris en dessin technique et de topographie et cartographie avion réalise un dessin (carte d’aménagement du jardin au nouveau home) pour l’aménagement ce terrain ainsi qu’une technique de lutte contre l’érosion en ce lieu.

 

 

 

 

 

 

OBSEVATION ET REALISATION

Sur terrain nous avions comme cible les observations qui cadre sur le domaine agronomique donc tous ce qui cadre avec ce domaine parmi lesquelles nous avions eu a voire comment la population rurale se comporté face à des innovations. Les appels ainsi que les enseignements dans leurs vie pratique  quotidiennement mais ignorant ce qu’ils font après enseignement. Qu’ils obtiennent au vulgarisateur dans tout le village et prennent cela comme des choses nouvelles apportées par le centre OLAME qui les accompagne en matière agricole et élevage. Mais aussi d’autre qui ne nous intéresse pas mais aussi les comportements des paysans face à des réforme de l’amélioration des leurs milieux parmi eux leurs comportement et sur les activités réalise dans l’enclos du centre OLAME. Face à des situations pareilles nous pouvons énumérer en apportant des explications sur ce qui nous avait intéressés d’avantage:

EN AGRICULTURE

La population rurale avait eu des séances de sensibilisation sur les manières de lutter contre les érosions dans leurs champs parmi lesquelles :

Les techniques de lutte antiérosive

  • En créant des fosses qui doivent être creusé pour force l’eau à dépose sa charge et que l’eau puissent coule dans le sens en évitant l’érosion aux champs et que l’eau ne s’infiltre pas pour détruire les sols dans le but de force l’eau  a déposé sa charge
  • En plantant des haies antiérosives : l’espèce tribsacum pour lutter contre l’érosion mais aussi pour nourrir avec des bétails (chèvre, mouton, vache, etc.)
  • En couvrant le sol par une végétation vivant (la paille ou mulching).

        

 Les semences pour les reboisements du milieu

L’octroi de semence des certains espèces d’arbres pour faire le reboisement du milieu ils avaient dans la lutte de réalisé les demandes et les soucis du centre OLAME les paysans avait obtenu des semences des certaines essence que la population avait eu à : 

  • aménagé des germoirs pour la germination des graine. après que les graine aie déjà germé dans le germoir ont les met dans une pépinière.
  • Dans ces pépinières ou ils attendent la germination de ce graine pour les place dans une pépinière et que le moment soit venue pour l’implantation de ces espèces sur les lieux précis de reboisement et en attendant la pluie pour les repiquer dans les sols

 Parmi les villages bénéficiaire la majorité des semences n’avais pour des raisons multiple soit :

               Les semences avait soit été donné soit des mauvaise semences ou soit vulgarise des mauvaise technique culturaux. Et d’autre par la négligence avais tout laisse tombe car ils obtiennent des arbres gratuitement des travailleurs du parc et d’autres organisation c’est une population ignorant car ils négligent tout sauf rien.

Pour les autres cite la cause de la non germination et nécessairement les problèmes des graine car peut être le fournisseur avait fourni des graine mal conserver au soit il n’avait pas tenus compte des différentes facteurs des germinations d’une graine ou soit pris sur des plante n’ayant pas atteint la maturité

Parmi les semences distribue par OLAME figure des espèces comme :

  • Le podocarpus usambarensis
  • L’eucalyptus rostrata
  • Grevilea robusta
  • Mesopsis
  • Lecena

Pour les boutures de manioc

L’octroi des boutures des maniocs pour l’amélioration de l’alimentation les centre OLAME avait distribué des nouvelles variétés qui par instinct été résistant aux maladies. Et à rentabilité élevé observé parait satisfaisante aux besoins de la population. Des observateur car l’application sur les terrains était communique par les animateurs du centre OLAME dans tous les cite (association encadre par ce dernier)

Parmi les méthodes nous pouvons cités celle avec lesquelles nous avons eu a communique avec maman M’ZAGABE à ISHUNGU dont :  

  • Faire des cultures sur des billons en appliquant des méthodes de normes agronomique un mètre et en laissant des sillons de cinquante centimètre en commençant par les hauts vers les bas sur des terrains ayant une pente (fort ou faible)et sur les billons en repiquant les boutures. ils doivent respecter des écartements qui est d’un mètre entre les bouture pour les maniocs, cinquante centimètre pour les patates douce et vingt centimètre pour les grains des haricots nous avion labourer avec les membres et nous avions réalisé quelque chose ensemble ensuit ont leur avait demandé à chacun d’aller le réaliser sur son champs très comptant avec le principe. autant mieux semer cinq boutures qui vont germer avec une productivité agricole élevé que vingt qui vont germer avec une faible productivité. l’objectif de l’agriculteur et d’augmenté sa productivité ou double sa production ce dans ce but que nous avons montré à cette population comment le faire.

Avec cette enseignement nous avons vue apporté aux bureaux des rentabilités élevée dans des villages qui avait déjà reçu l’enseignement sur ces techniques mis en pratique nous attendons de ca quelque chose des précis.

L’aménagement d’un jardin potager a la maison

Les jardins sont place dans les enclos des nombreuses familles. qui selon les paysan constitue un atout dans la nutrition de la famille car ils constitue un refuge le plus proche possible même la nuit il recours dans des jardin pour y cueillir des aliment pour les bien de la famille même sans aller au marcher ils trouve de quoi manger pour d’autre sa procure un bon voisinage avec les voisin car tous les monde y trouve refuge quand ils ont un besoin qui nécessite la nutrition humaine et d’autres les exploite comme étant un source de production d’argent après avoir vendu les production agricole ca amène de l’argent

EN ELEVAGE

Dans son projet sur l’amélioration des conditions sociaux économique de la population rurale le centre OLAME compte appuie la population en dotant  tous les associations membre des quelques bétails pour la bonne marche leurs activités cette distribution sera conditionné par :

  • La construction des étable : pour faire un élevage sur il faut le faire en stabulation pour éviter des ennuis avec des voisin et que les bête ne puissent pas se heurté a des problèmes de nutrition ; ainsi que les maladies qui frappe les bétails en divagation
  • Avoir des herbes pour les nourrir : cas pour la lutte antiérosive comme les tribsacum et autre graminée pour nourrir les bétails chacun doit en avoir pour être bénéficiaire
  • Avoir fait une lutte antiérosive dans son champs

EN ENVIRONNEMENT

L’appuies sur l’habitat nous avons tout d’abord cherché les cause qui font à ce que les maisons en ce milieu se délabre et fait à ce qu’ils vivent dans des environnements et les conditions de vie ne sont pas réuni.

Apres avoir fait un enseignement nous avons fait des tourner dans les lieux pour voir comment ce trouver des maisons dans les lieux et voir comment été construit des étables parmi les maisons visité nous avons trouvé que la plus part vivent  dans des environnements de leurs maison qui ne sont pas bonnes pour les uns, passe de nuit avec des bétails partant tous les inconvénients, avec les odeurs des animaux peuvent cause des maladies ou d’autres situation ignorer.

Avec des rencontrent et enseignements donner par des encadreurs du centre OLAME ils ont compris que cela n’était pas bon et la majorité avais jugé bon de construire en annexe une habitation pour les bétails et assurer la propriété de leur ménage bien l’état dans laquelle se trouver leurs maison les toilette sont mal construit ainsi que les douches tous ceci en découd la mauvaise gestion de l’environnement car la plus part par crainte d’être vue quand ils sont dans des toilette pareil préfère déféqué dans les arbres et bien que sa constitue un problème à l’égard des homme sur ceux nous devons garder notre environnement seine.

MAISON DES FORMATION ET HOME

Telle qu’est mentionné précédemment  nous avons eu a affaire des entretient des cultures parmi lesquelles les espèces en pépinière planter pour les reboisements de l’espace libre situe en dessous des maisons home dans l’enclos du centre OLAME pour protégé ces sols qui avait été amène lors de la construction de ces maisons parmi les travaux d’entretien figure :

Les travail d’entrétien des cultures
  • L’arrosage avec des arrosoirs bien qu’il faisait la saison sèche nous avons arrosé pour que les plantules trouve de l’eau et de quoi se nourrir ensuit les éviter des souffrir du stress hydrique
  • Le sarclage en sois consisté à enlève des mauvais herbe autour des cultures en place pour que les mauvais herbes ne puissent pas étouffés les cultures en place

Parmi les cultures en place figure notamment :

Les potage comme:

  • Allium sepa (oignon rouge)
  • Licopersicorne esculenta (choux)
  • Les aubergines

Les essences  (arbres forestier) comme :

  • Le podocarpus usambarensis
  • L’eucalyptus rostrata
  • Grevilea robusta
  • Mesopsis
  • Lecena
Les travaux d’aménagement d’un jardin au home

Ici c’est une longue histoire car la main d’œuvre engagé avais commencé à repiqué la pelouse sur un terrain qui ne remplisse pas des conditions bien sur voulue par des autorité pour les travaux des repiquages alors après avoir commencé sans tenir compte de la situation dans laquelle se trouver le terrain tous leurs effort été multiplier par zéro or tous nombre multiplier par zéro donne zéro des lors les travaux de topographie commence pour maitre le terrain en état normale pour qu’ils y soit aménager un jardin

La topographie

Nous avons eu à faire l’état de lieu du terrain en soit avant de faire quoique ce soit pour y tire des donner qui nous servirons affaire un plan d’aménagement du jardin home un plan qui nous avait demandé beaucoup de travaux sur le lieu avant des rapporte les mesure sur un plan aux bureaux

La planimétrie

Consiste à faire des mesures sur terrain avec certains instruments de planimétrie entre autre :

  • Un decamètre
  • Des ficelles
  • Des piquets

Après avoir y des mesure sur terrain nous avons eu à nous mettre aux bureaux pour tracé un plan pour le jardin au home avec un crayon et une latte car nous disait l’IR POPOL qu’un dessin technique et fait des lignes et des courbes nous avons réalisé un plan sur lesquelles doivent travailler les autres pour la réalisation de cette œuvre dons une représentation et mis en annexe

 Par des visé nous avions placé des piquets de référence pour voir comment avoir un plan car le terrain ne posséder pas les même mesure comme nous les pensions nous avions procédé comme suit :

En plaçant des piquets des repères de part et d’autre en faisant des mesures par un décamètre

En plaçant des ficelle sur des piquets pour que la terre amené ne puisse pas dépasse le niveau voulu et cherche en suit le remblayage de la terre pour qu’il soit aux même niveaux sur le terrain sont des travaux exécuter par trois individus engagé pour la main d’œuvre sous supervision et direction de Victoire le terrain en soit posséder

Le nivellement

Le nivellement consiste à mettre le terrain aux même niveaux alors le terrain qui était a notre porté possédé des irrégularités sur tous les plan alors ils nous avaient été utile de faire des travaux de nivellement bien avant que tout autre travaux ne ce face sur le lieu entre autre avec des instruments telle que :

  • un pioche pour creuse la terre
  • des bèche pour le déplacement de la terre
  • une brouette pour le déplacement de terre
  • une machette pour les défrichements des herbes
  • des raclettes pour mettre avec les sols aux mêmes niveaux
  • des planches pour le nivellement
Le repiquage de plantes avec possibilité des germé par bouture

Avant des faire quoi que ce soit nous avons tous d’abord labouré le champs en suit nous avons mis des compost de reste des bois briller et nous avions eu à couper des bouture sur des plantes des fleurs sain ayant atteint l’âge de maturité pour se reproduire sur ces plantes nous avion pris des bouture est les en foncé dans les sols avec de bourgeon visibles sur les quelles doivent apparaitre des nouvelle feuille et croitre que l’on arrosé matin midi et soir pour qu’ils ne puissent pas faner en d’autre terme mourir par la carence en eau bien que l’eau constitue la source primaire de la nutrition des plantes

Partager ce travail sur :