Arrow Table de matières
8012178

CHAP.I. GENERALITES SUR LES INDICATEURS DE BASE POUR UN PROGRAMME D’INETRVENTION POUR UNE MATERNITE 0 MOINDRE RISQUE

 

I.1. Définition des concepts

Indicateur : vient du mot latin indicare qui signifie indiquer, ce qui indique, ce qui donne des indications (Dr. Malhler, directeur de l’OMS).

Base : (point d’appui) ce  qui entre comme  partie principale

Intervenir : Prendre part  à une action , entrer en action.

Intervention : fait d’agir , de jouer un rôle

Une maternité : vient du mot latin Mater , mère  , Etat, qualité   de mère, le fait d’être  enceinte et d’accoucher, service  hospitalier où s’effectue les accouchement.

Risque :vient du latin Riscus, danger éventuelle  plus ou moins prévisible.

La grossesse :c’est un état d’une femme enceinte, espace d’état comprise enter la  fécondité et l’accouchement pendant le quel  l’embryon ,le fœtus   se développe dans l’utérus de la mère.

Grossesse à haut risque : Grossesse qui entraine  un risque élevé soit pour la  mère  soit pour l’enfant(fœtus ) vital oui non pouvant se manifester pendant la grossesse au cour de  l’accouchement.

Accouchement : mise au monde d’une enfant, expulsion du fœtus ou du placenta hors de la voie génitale (Bernard et Géneviève ,P14)

Risque  maternel : selon l’OMS c’est le décès d’une  femme  survenu  au cours de la grossesse ou 42 jours après  sa terminaison quelque soit la durée ou la  localisation pour une cause aggravante par la durée de la grossesse ou les  soins  motivés.

Mortalité périnatale :cette  dénomination  exprime le nombre des décès survenus entre la 28ème semaine de la grossesse  et  6ème jour par rapport à  1000 naissances vivantes.

Elle a deux composantes , mortalité qui présente le nombre des décès « in itero » survenus après le début  de la  28ème semaine  de gestation(mortalité fœtale  tardive  donnant les vraies morts nés.

La mortalité  néonatale précoce : qui désigne le nombre  d’enfant nés vivants et décédés avant  le 7ème jour  de vie.

En 1962, de 30 pour 1000, le taux de mortalité  périnatale est passé à environ  12 pour 1000 en 1982 en France.

La mortalité fœtoinfantile : le nombre des décès  d’enfant morts nés  ou vivants, entre  1 au 28ème semaine de gestation  et le 6ème jour après la naissance.

La mortalité  infantile est en baisse constante depuis  de nombreuses  années comme dans  tous les pays

        En 1920 :123/1000 ; 1950 :50/1000 :18/1000 ;1984 :8/1000

        Ressource : la santé  publique :E. FOURNIER, D. BERTHRAD, P.LAFARGE, le taux de prématurité est d’environ  6% en France, la prématurité est responsable directement ou non  de 75% de la  mortalité périnatale.

I.2. Renseignements cliniques sur la femme enceinte

Sont facteurs de  risques :

  • La taille inférieure à 1,50m/poids inférieur à 45 Kg.
  • La prise de poids insuffisante ou excessive, hypertension artérielle, protéinurie.
  • Grossesse gémellaire, grossesse pathologique
  • Malformation utérine, anomalie placentaire.
  • Fœtus tête basse, béance du col utérin.

I.3. Moyen  de lutte  pour une maternité à moindre risque

  • Surveillance médicale intensive qui permettra de supprimer les facteurs  de risques évitables et d’atténuer  les autres  autant que possible
  • Veiller à l’application  des mesures de protection  sanitaire  de la mère et de l’enfant que prévoit la réglementation

Quand  la  femme enceinte doit-elle  aller à la CPN ?

On conseil  que  toute femme  enceinte  puisse se présenter   à la CPN  la plus proche de chez elle  au moins  trois à quatre fois  durant  sa grossesse afin d’atteindre  la plus  grande  efficacité de dépistage .

Les buts de  la CPN

Ils sont  multiples et complémentaires, ils concernent  la femme enceinte sa grossesse et le milieu.

  1. Surveillance de la santé  de la femme enceinte
  2. Surveillance de la et le premier  pronostic obstrical
  3. Préparation à l’accouchement par le dépistage des  dystocies et de la  grossesse à haut risque.
  4. Intégration d’activités éducatives dans la consultation
  • Préparation psychologique à l’accouchement
  • Notion des puéricultures pour  les nouveaux nés
  • Information sur les problèmes des naissances  désirables
  • Education sanitaire et nutritionnelle

Rappelons l’importance des conditions  de vie  et de travail de la femme enceinte qui  s’il en est besoin, doivent  être adaptée par :

  • Réduction d’activité, voire  un  arrêt  de travail, si cette  dernière est trop pénible et ne peut s’aménager.
  • Des mesures d’aide, en cas de difficultés socio-économiques.

I.4. Intervention  sur la  maternité à moindre  risque

Les efforts entrepris dans  les pays pour obtenir  la  baisse visée sur le taux de mortalité maternelle et infantile, la   stratégie pour une grossesse à moindre  fournit des  indications  normatives et un appui technique aux pays ciblés afin d’accroitre leur capacité :

  • D’établir (au d’actualiser) une politique et normes  national en matière de la planification  familiale, d’avortement provoqué lorsque celui-ci  n’est  pas intérêt   par la loi  et  soins à la  mère et au  nouveau-né (y compris les soins après  un avortement) et de mettre en place un arsenal  de mesure de réglementation  pour étayer ces politiques et  ces normes.
  • De mettre au point des systèmes garantissant l’application  correcte de ces normes.
  • D’améliorer l’accès à des services rentables de soin s  maternels et néo natals et de régulation  de la fécondité en favorisant  des investissements  accrus  dans le  secteur  public et des arrangements contractuels  notamment , qui accroissent  la contribution  du secteur privé santé aux objectifs sanitaires nationaux.
  • D’encourager et favoriser  les pratiques susceptibles de promouvoir la santé maternelle    et nés natales et la  régulation  de la  fécondité.
  • De maintenir le rang élevé qu’on occupe la maternité sans le risque  dans  le programme d’action nationale en faveur de la santé et du développement.

Un  document sur la  stratégie pour une  grossesse à moindre risque a été  présente  en Juin 2000 aux bureaux régionaux de l’OMS, aux donateurs et à la  réunion des parties intéressés.

I.5. les causes de la  mortalité maternelle et  infantile

I.5.1. Les causes de  décès maternels

  • L’hémorragie du post portum qui présente 25%
  • Les infections après l’accouchement présente 15%
  • Avortement non médicalisé présente  13%
  • Hypertension pendant la grossesse très dangereuse , si elle est sévère éclampsie 12%
  • Dystocie 12%

I.5.2. Les causes de décès nés natal

  • Infection (septisemie, meningite ; pneumonie) tetanos néo natal, syphilis, congénitale 33%
  • Asphyxie et traumatisme à la naissance 28%
  • Accouchement prématuré  et insuffisance pondérale à la naissance 24%

I.5.3. Les causes de  mortinaissances

  • Asphyxie et traumatisme à la naissance 40%
  • Autres causes  connues (complications  de la grossesse, maladie de la mère, paludisme, malformation 25%
  • Syphilis congénitale
  • Causes inconnues

Partager ce travail sur :