Arrow Table de matières
9638132

CHAPITRE II. MILIEU, MATERIEL ET METHODE

2.1. MILIEU

2.1.1. Situation géographique 

2.1.1.1. Essais d’élevage de Rhynchophorus

Les essais d’élevage réalisés dans le cadre de la présente étude ont été menés dans la ville province de Kinshasa ; plus précisément dans la Commune de Masina (Petro Congo), sur l’Avenue Ngampi n°21, Quartier Télévision. La Commune de Masina est située à l’Est de la ville de Kinshasa ; entre le fleuve Congo (Pool malebo) au Nord, le boulevard Lumumba au Sud, la rivière Ndjili à l’Ouest et la rivière Tshuenge à l’Est.

2.1.1.2. Enquête de consommation

L’enquête qui a produit les données présentées et discutées aux points 3.1.2 et 3.2 de ce travail a été réalisée dans 3 quartiers de la commune de Masina dans la ville province de Kinshasa. Ces quartiers et avenues (sélectionnés suivant la méthode décrite plus bas – cf. point 2.3.2.) sont les suivants :

Tableau 6. Liste des quartiers & avenues enquêtés


Q/ Télévision :

  • Ngampi
  • Ngabi
  • Lukaya
  • Kutunga

Q/ Abattoir :

  • Manduakila
  • Manankayi
  • Mako
  • Bilongo

Q/ Kimbangu :

  • Rail
  • Mbimi
  • Imbali
  • SEP

2.1.2. Situation administrative et politique

La Commune de Masina est organisée de la manière suivante :

  • Un bourgmestre et un bourgmestre adjoint avec un personnel administratif ;
  • Vingt et un (21) quartiers administratifs administrés par vingt et un chefs de quartiers et leurs adjoints ;
  • Quatre vingt-neuf (89) localités administrées par 89 chefs de localités et leurs adjoints (choisis par les administrés) ;
  • Quatre cent cinquante quatre (454) cellules administrées par quatre cent cinquante quatre (454) chefs de cellules ;
  • Cinq cent soixante trois (563) sous-cellules administrées par 563 chefs de sous-cellules.

         Source: COMMUNE DE MASINA, SERVICE DES POPULATIONS (2004)


2.1.3. Climat

2.1.3.1. Température

 
 

Les données sur ce paramètre prélevé tout au long de la période expérimentale (soit du 06/07/2017 au 27/08/2017) sont résumées dans la figure ci-après :

Figure 7. Température moyenne journalière durant les essais

2.1.3.2. Humidité

 
 

Pour ce paramètre climatique prélevé régulièrement (matin et soir à heures fixes) durant toute la période expérimentale, nous reprendrons dans la figure suivante les moyennes journalières des données obtenues : 

  Figure 8. Humidité moyenne journalière durant les essais.

2.2. MATERIELS 

2.2.1. Matériel biologique

Les essais d’élevage ont porté sur 32 individus de Rhynchophorus phoenicis, insectes Coléoptères dont la position systématique dans le règne animal se présente comme suit :

Règne : Animalia

      Embranchement : Arthropoda

          Classe : Insecta

               Sous-classe : Ptérygota

                    Ordre : Coleoptera

                         Famille : Curculionidae

                             Genre : Rhynchophorus

                                 Espèce : Rhynchophorus phoenicis (FABRICIUS).

Ces insectes ont été achetés auprès d’un fermier  dans la province du Kongo - central. Ils ont été nourris avec des morceaux de canne à sucre (S. officinarum) de 10 cm de longueur et installés à température ambiante dans des bacs en plastique de  6 x 16,5 x 11,5 cm.

2.2.2. Autres matériels

Ci-après la liste des différents matériels (intrants, outils, équipements, etc.) utilisés pour mener à bien notre expérimentation :

  • Etagère en bois pour les bacs d’élevage (photo 1);
  • Datalogger (appareil automatisé de prélèvement des T° et H %) ;
  • Mousse d’épaisseur < à 1 cm ;
  • Bocaux en plastique de 6 x 16,5 x 11,5 cm ;
  • Bâche plastique pour diminuer l’exposition des insectes au soleil ;
  • Treillis  à mailles < 2 mm ;
  • Désinfectant (alcool dénaturé à 75 %) ;
  • Papier collant et colle liquide ;
  • Loupe entomologique (pour le sexage ♂ et ♀) ;
  • Balance de précision de marque CONSTANT ©;
  • Hygromètre de marque TEMPTEC © ;
  • Marqueur, stylo et bloc notes pour le prélèvement manuel des données.
 
 

   

 Photo 1. Etagère et matériels d’élevage (photo personnelle).

 

2.3. METHODES

2.3.1. Dispositif expérimental 

Le dispositif adopté pour notre essai d’élevage de R. phoenicis est le matériel entièrement réparti au hasard. Pour ce faire, 16 couples d’insectes ont été répartis en deux traitements (T1 = bâché vs T2 = non bâché). Chaque traitement a été ainsi répété huit (8) fois, afin d’obtenir suffisamment de données pour les analyses  statistiques subséquentes ; les paramètres mesurés étant le taux de ponte/ éclosion et les mortalités.

Dans chaque bac d’élevage, 5 morceaux de canne à sucre ont été placés afin de servir de nourriture (pour ♀ et ♂) et de substrat de ponte pour les femelles. Ces morceaux de canne ont été changé à fréquences régulières (1 fois par semaine) pour éviter notamment que les larves ne se développent  dans les mêmes bacs que les géniteurs.

Les cannes qui ont servi de pondoirs aux géniteurs étaient placés dans de nouveaux bacs d’éclosion tout en veillant à répéter le même dispositif expérimental décrit plus haut. L’extraction des larves et leur comptage étaient réalisés de manière hebdomadaire.

2.3.2. Planification et organisation des enquêtes

Les enquêtes qui ont été menées (du 17 au 21/10/2017) au sein des ménages répartis à travers la commune de Masina avaient pour but de contribuer à mettre en lumière la place l’entomophagie dans les pratiques alimentaires de la population de cette partie de la Capitale.

Pour ce faire, les noms des 21 quartiers de la commune ont été placés dans une urne puis, 3 quartiers ont été tirées de manière aléatoire et sans remise. La deuxième étape a été de sélectionner 4 avenues par quartier où enquêter, puis ; 5  numéros pour chacune de ces différentes avenues.

De cette manière, 60 ménages sélectionnés de manière aléatoire ont été interrogés oralement (leurs réponses étant soigneusement notées sur la fiche d’enquête dont le modèle se trouve dans les annexes du présent travail). Précisons enfin que les répondants n'ont reçu aucune compensation financière pour leur participation à l’enquête.

2.3.3. Analyse statistique des données et interprétation des résultats

Les élevages ont été suivis et contrôlés régulièrement non seulement dans le but de renouveler les aliments des insectes, mais également afin de recenser tous les cas de mortalité. Les données sur les taux de décès journaliers et les causes probables les ayant provoqués sont consignées dans le cahier de recherche.

L’ensemble de données ainsi récoltées tout au long de cet essai d’élevage et celles obtenues à l’issue des enquêtes ont été encodées dans un tableur (Microsoft Excel), puis exportées et traitées par Minitab 16.

Des analyses de variance à un facteur ont été réalisées. Lorsqu'une différence significative était mise en évidence pour un facteur, le test de Tukey (α = 0,05) était appliqué dans le but de regrouper les moyennes analogues.

Les grandes étapes de l’analyse de variances sont reprises ci-dessous :

  1. Terme de correction: C=
  1. Variation totale: Sx2t = SX2 – C.                     Avec dlt  = n-1
  2. Variation entre groupes:

Avec dlg = nt - 1

  1. e) Variation à l’intérieur des groupes: Sx2e = Sx2T – Sx2g -

Avec dle =dlt – dlg

Tableau 7. Analyse de variance – Principes de calcul (LOMA, 2010)

Source de variation

Somme des carrés

D.L

C.M

Fcalc

Ftab

0,05

0,01

Traitement

Sx2g

dlg

   

Erreur

Sx2e

dle

 

Total

Sx2t

dlt

Les conditions d’application pour le test ANOVA ont préalablement été vérifiées avant de lancer les diverses analyses de la variance. Dans les cas où la condition d’égalité des variances n’était pas respectée, une transformation de variable (racine carrée ou logarithme en base 10) a été effectuée.

Partager ce travail sur :