Arrow Table de matières
1538997
UNIVERSITE CATHOLIQUE DE BUKAVU
Présenté par Alain MUGISHO
Pour l'obtention du diplôme de Licencié en Sciences Economiques et de Gestion

PAUVRETE DESEXPLOITANTSARTISANAUXDANS LA PROVINCE DU SUD KIVU: CAS DU SITE MINIER DE KAMITUGA

Publication : 09 Décembre 2017
La République Démocratique du Congo (RDC) regorge d’énormes potentialités minières importantes dont l’exploitation est porteuse de grands espoirs de développement économique, comme cela a été le cas pour tous les pays de tradition minière et dont l’essentiel de ses réserves est situé à l’Est du pays (OGP-RD Congo, 2012). Paradoxalement, ce scandale géologique est contrasté par un véritable scandale social, autrement dit, l’exploitation de ces potentialités naturelles ne parvient pas à catalyser le développement du  pays et à réduire la pauvreté de ses citoyens (Mutabazi, 2008). En République Démocratique du Congo et plus précisément dans la province du Sud Kivu, l’exploitation minière industrielle  a débuté en 1923 par COBELMIN et SYMETAIN. Ces deux compagnies se sont fusionné et ont formé la Société Minière et Industrielle du Kivu ( SOMINKI ) en 1976 qui subira à la longue une faillite due à des différents problèmes économico-politiques que le pays a connu. Suite à cette faillite que la SOMINKI a connue en 1996, le développement du modèle artisanale qui avait déjà commencé depuis les années 1980 s’est accéléré dans le Kivu. Le prix de minerai tel que le coltan1 atteignit en 1999-2000 les 350$ le kilo (CJP, 2012).

Année académique 2013

Partager ce travail sur :