Arrow Table de matières
2516744
ISTM/ BUKAVU
Présenté par AMANI ZIRIRANE Didier
Pour l'obtention du diplôme de Graduat en Techniques Médicales

ALIMENTATION DES ENFANTS DE 0-24 MOIS : CAS SPECIFIQUE DU CENTRE DE SANTE CIGURHI/BAGIRA

Publication : 17 Janvier 2018
Lors de nos discussions, les séances d’éducation sanitaire nutritionnelle sur l’alimentation des enfants de 0-24 mois dans l’aire de santé de Cigurhi, les mères à nos enfants nous ont déclarées qu’elles ne peuvent pas dépasser 3-5 mois d’allaitement exclusif aux seins sans pour autant sevrer leurs enfants car elles passent beaucoup du temps au champs et les autres aux lieux où elles font des petits commerces qu’à leurs maisons.             Au vu de ce problème, nous avons jugés bon d’entreprendre ce travail dans le but : Relever les failles constatées dans la conduite de l’alimentation des enfants de 0-24 mois. Déterminer les facteurs qui en sont à la base, D’apprécier le niveau socio-économique des ménages de l’aire de santé de Cigurhi/Bagira. Partant des nos hypothèses qui nous a fait assigné ces objectifs, nous  avons obtenu comme résultats : La majorité des mères dans cette aire de santé n’ont pas étudiées soit 46,6% ainsi que d’autres mères sèvrent ses enfants à l’âge de 4-5 mois soit 43,3% et 1-3 mois soit 18,3% et 75% des femmes mettent ses enfants aux seins après accouchement dans 5 à 30 minutes qui suivent l’accouchement. Nous remarquons que les activités de champs influence à 45% l’indisponibilité des mères de bien assurer une alimentation adéquate des enfants de cette tranche d’âge car ce pourcentage constitue la majorité des mères cultivatrices ce qui n’allaient que le matin et soir.  Et pourtant cette pratique que doit se faire sur demande.  Contre 21% qui sont des ménagères qui appliquent cette pratique. Le non respect de l’alimentation des enfants de 0 – 24 est influencé aussi par le faible revenu familial puisque 82% des mères enquêtées n’ont pas de revenus familial suffisant, suite à ceci les mères sèvrent tôt ses enfants dû à l’insuffisance lactée, et surtout de ses occupations champêtres. Considérant ces résultats, nous avons proposé quelques recommandations tant aux institutions sanitaires de la zone de santé de Bagira en général ainsi qu’aux mères de cette zone et celles du CS de Cigurhi en particulier de promouvoir l’alimentation de 0 -24 mois.  

Année académique 2012

Partager ce travail sur :