Arrow Table de matières
3972944

CHAP V : GESTION ET ENTRETIEN DU RESEAU

V.1. Introduction

Lorsqu’on termine tous les travaux en rapport avec l’adduction d’eau et qu’on commence son exploitation, il faut prévoir à entretenir régulièrement le réseau. Un entretien adopté des ouvrages et des installations est très nécessaire dans le but de s’approvisionner de l’eau qui est conforme aux normes de propreté.

Le réseau d’eau mal ou non entretenu se dégrade rapidement et dévient une menace pour la population qui croît que l’eau du robinet est toujours potable. Il faut alors intervenir dans tous les cas possibles pour trouver toutes les mesures qui s’imposent pour rassurer aux bénéficiaires une eau potable.

Sans eau pas de propreté suffisante et on est à la portée de propagation de certaines maladies épidémiques telles que le choléra.

En bref, la gestion et l’entretien d’un réseau d’adduction d’eau ont une importance capitale pour l’amélioration de la santé et des conditions de vie d’une population.

V.2. Organisation et politique de gestion

Avant que les ouvrages ne soient remis à la population, on étudie comment organiser l’entretien. Il y a des points qu’il faudra suivre pour garantir un bon entretien de l’adduction d’eau.

  • L’administration municipale est responsable de l’entretien de cette infrastructure ;
  • Formation d’un comité d’entretien par l’administrateur communal ;
  • Un gardien sera engagé par le comité.

L’objectif de tous ceux-là est :

  • d'assurer le bon fonctionnement du réseau. La première tâche étant le contrôle de la qualité de l’eau fournie ;
  • d’adopter le réseau à l’évolution de la consommation (projet de renforcement et d’extension) ;
  • de collecter les redevances si besoin y est;
  • de surveiller le réseau afin de dépister les fuites, les branchements clandestins et les risques d’incidents ;
  • de remplacer des canalisations causant le plus des pertes.

V.3. Entretien des unités du réseau

V.3.1. Entretien de la zone de captage

Dans cette zone, il faut y veiller et interdire toutes les activités comme par exemple : pâturage, les cultures, les piscicultures, les dépôts de déchet ou d’huile de vidange ainsi que les habitations. Pendant la saison sèche, on veillera à protéger les arbres et les herbes contre les feux de brousses.

V.3.2. Entretien des réservoirs

Il faut au moins une fois le mois contrôler si les différents équipements hydrauliques du réservoir à savoir :

  • La conduite d’alimentation ;
  • La conduite de distribution ;
  • Le trop–plein et autres sont propres et sont en bon état de fonctionnement.

Il faut également vérifier la qualité de l’eau (analyse) ainsi que l’étanchéité des réservoirs. Deux fois par an, on lave le réservoir dans le but d’éliminer des dépôts sur les parois. Il faut aussi faire la désinfection à l’aide des produits chlorés.

V.3.3. Entretien du réseau de distribution

  • Bornes fontaines et conduites de distribution

Chaque semaine, il faut effectuer une visite sur le réseau et faire un contrôle général et procéder au nettoyage complet des bornes fontaines. Chaque mois, il faut couper les herbes tout au long du tracé des conduites. Il faut séparer sans tarder les robinets qui suintent et les conduites qui présentent des fuites d’eau afin de limiter les pertes.

  • Regards de visite pour vanne

Pendant la visite du réseau de distribution, il faut observer attentivement les regards de visites pour vannes. Il est conseillé de contrôler au moins deux fois par l’an les regards de visite pour les vannes.

Lors de l’inspection, en cas de dommage on remplace souvent les couvercles cassés et toute autre pièce endommagée et chaque fois on actionne les vannes et les robinets pour vérifier leur bon fonctionnement.

Remarquons que le bénéficiaire principal est la population se trouvant tout près du réseau. C’est elle qui est la première responsable de l’entretien du réseau de distribution.

En cas d’une anomalie quelconque, elle est la première à signaler les réparations avant même que le gardien le remarque. Lors des réparations, il faut qu’il y soit des interventions des techniciens capables de trouver les solutions afin de prévenir les pertes d’eau, l’aggravation des dommages et de la contamination.

On trouve de grandes installations abandonnées par suite de manque d’entretien ou d’une pièce de machine en panne qu’on n’a pas remplacé à temps, mais en respectant toutes les prescriptions de gestion et d’entretien du réseau, des cas pareils ne seront pas à signaler.

V.3.4. Sources de frais d’entretien

Les bénéficiaires et l’administration communale en place doivent s’entendre sur une cotisation mensuelle ou annuelle pour la contribution au payement du gardien ou à l’achat du matériel et autres travaux d’entretien qui exigent les moyens financiers.

En plus de cette cotisation, les bénéficiaires s’organiseront entre eux pour assurer quelques travaux mensuels tels que le débroussaille et le nettoyage de quelques ouvrages comme par exemple les bornes fontaines et leurs alentours.

Partager ce travail sur :