Arrow Table de matières
7727174

CONCLUSION GENERALE

Nous voici au terme de ce travail qui s’intitule « Gestion automatisée des approvisionnements en matériels et fournitures.  Cas de la BCC/Bukavu » qui avait pour objectif de mettre en place un logiciel capable de gérer le approvisionnements et l’utilisation de matériels  et fournitures à la BCC/Bukavu. 

 Partant de la problématique qui a montré  que la tenue manuelle des fiches au Bureau Approvisionnement présente beaucoup  d’inconvénients pour l’entreprise, nous avons émis l’hypothèse que l’automatisation des approvisionnements permettra  à la BCC/Bukavu de faire face aux problèmes évoqués. Cette hypothèse a été confirmée le  long de ce travail.

Ce travail est constitué de deux chapitres précédés d’une introduction et suivis d’une conclusion générale. Le   premier chapitre s’est focalisé sur le cadre théorique : de la présentation de la maison concernée et des notions théoriques sur la gestion des approvisionnements et de stock. Dans la seconde partie de ce chapitre, nous avons montré que les activités de la fonction approvisionnement  sont indissociables de celles de gestions de stock car les opérations de l’une complètent et/ou sont complétées par celles de l’autre et nous l’avons illustré par un tableau de synthèse des principales tâches des deux fonctions.

Au second chapitre, nous avons mené l’analyse  et  la conception du système d’information informatisé qui a abouti à l’implantation du logiciel. Dans ce chapitre,  l’analyse de l’existant   nous a permis de relever les difficultés rencontrées dans la gestion  des approvisionnements à la BCC/Bukavu pour les quelles nous avons proposé des solutions. Nous avons montré que l’automatisation de la gestion des approvisionnements pourra faciliter les opérations d’achats, de stockage et de l’affectation des matériels et fournitures pour ainsi permettre d’avoir les informations en temps réel pour la prise de décision.

L’implantation du logiciel est passée par la conception du modèle conceptuel de données, du modèle logique et le modèle physique qui a traduit la conception logique en une réalité. Pour ce faire, nous avons recouru  à  MS Access  2007 de Microsoft Office et au langage VBA pour produire cette application.

Sans prétendre aborder toutes les questions que pourrait occasionner le sujet de ce travail,  nous pensons avoir réalisé l’essentiel des objectifs assignés au départ,  vu les résultats que présente ce logiciel. C’est pourquoi, nous laissons la porte ouverte  à tout scientifique ou chercheur désireux de proposer des éventuels conseils, suggestions et/ou critiques dans le but d’améliorer le  présent  travail.

Partager ce travail sur :