Arrow Table de matières
8548851
UNIVERSITE CATHOLIQUE DE BUKAVU
Présenté par KAVUNJA KUSINZA Martin
Pour l'obtention du diplôme de Ingénieur Agronome

REPONSE DE TROIS VARIETES DE SOJA (Glycine max) INOCULEES PAR DEUX SOUCHES DE RHIZOBIUM LORSQUE LES ENGRAIS MINERAUX (P, K) SONT APPORTES DANS LES CONDITIONS EDAPHO-CLIMATIQUES DE MURHESA

Publication : 09 Décembre 2017
Des études précédemment réalisées, il se fait remarquer que la faible fertilité du sol dans notre région conduit  à une limitation de la productivité de principales cultures vivrières et vue la situation de perte de fertilité du sol en déclin, ceci conduit  à la baisse de rendement à l’échelle d’exploitation paysanne au Sud - Kivu. Il se trouve que les exportations de nutriments par les cultures occasionnent des quantités élevées  de pertes que celles qui sont restituées au sol. Situation qui  fait à ce que l’adoption de  nouvelles variétés pour certaines cultures devient difficile à cause de la baisse de leur production suite à l’épuisement rapide de sols accéléré par les aléas climatiques. Et le quasi rareté de fertilisants minéraux sur le marché paysan ralenti aussi la chaine de restitution de la fertilité du sol pour les cultures. Cela étant, l’objet du présent travail était d’évaluer la réponse de trois variétés de Soja inoculées par deux souches de Rhizobium lors que les engrais minéraux P et K sont apportés au sol. Cela étant, on a procédé par une expérimentation dans la localité de Murhesa situé dans le territoire de Kabarhe. Le dispositif qui a aidé à la  réalisation du travail était celui du « Split – plot ». Prenant en compte deux facteurs  dont le principal est les souches et le secondaire les trois variétés de Soja, reprises dans trois répétitions. L’évaluation a pris en compte, les paramètres végétatifs ainsi que ceux du rendement. La rentabilité économique n’a pas été considérée car le rendement obtenu pour les trois variétés était inférieur à 50 % de la production obtenu dans les taux précédant sur le Soja dans le même site. La maturité physiologique pour les trois variétés de Soja a été atteint en 103 jours, soit élevé par rapport à l’idéale théorique qui est de 101 à 110 jours. Et en moyenne le taux de germination dans les deux essais variait entre 80 % et 85,5 %. Les traitements Squire + S0 + PK1 et Sb24 + S0 + PK1 de l’essai 1 ayant atteint 100 % du taux de germination.  En ce qui concerne le poids de la biomasse, celui de 100 graines et le nombre de gousse dans les essais 1 et 2. Les traitements que voici ont été plus intéressants suivant les valeurs fournis pour les différents paramètres prélevés. Essai 1 (48, 4 gr – 142,041 gr; 16 gr – 27, 6 gr et 38 – 69. Pour les traitements Sb24 + S0 + PK1; Squire + S1 + PK1; Sb24 + S1 + PK1; Squire + S1 + PK1; Sb24 + S0 + PK1; Sb24 + S2 + PK1). Essai 2 (19, 6 gr – 156, 9 gr; 15, 0 gr – 26, 1 gr et 28 – 75. ET les traitements Sb24 + S0 + PK2; Squire + S2 + PK2; Sb24 + S0 + PK2; Squire + S2 + PK2; Saga + S2 + PK2; Saga + S1 + PK2).   Les meilleurs rendements ont été obtenus sur les deux essais par les variétés et pour les traitements suivants. Essai 1 Sb24 (3060, 79 kg; pour Sb24 + S0 + PK1), Saga (3352, 98 kg; pour Saga + S0 + PK1) et Squire (3160, 79 kg; pour Squire + S0 + PK1). Dans l’essai 2 Squire (3745, 17 kg; pour Squire + S2 + PK2), Saga (3682, 671 kg; Saga + S1 + PK2) et Sb24 (2336, 03kg; Sb24 + S1 + PK2). Ainsi dit, c’est la variété Squire en essai 2 sous la combinaison avec la souche 2 qui a donné un rendement plus élevé de l’ordre de 2,93 t/ha.

Année académique 2016

Partager ce travail sur :