Arrow Table de matières
2883855
UNIVERSITE CATHOLIQUE DE BUKAVU
Présenté par MWILOMWINGI WANGACHUMO Léonard
Pour l'obtention du diplôme de Licencié en Sciences Economiques et de Gestion

RAPPORT DE STAGE EFFECTUE A LA DIVISION PROVINCIALE DE MINE DU 06 MARS AU 06 AVRIL 2017

Publication : 09 Décembre 2017
                                           Il y a quelques décennies (1970–1980), le secteur minier, dominé par les entreprises publiques et  para  publiques,  contribuait  pour  au  moins  80%  en  valeur  dans  les  exportations  totales  du pays,  pour  60%  dans  les  recettes  budgétaires  et  pour  50-55%  dans  le  Produit  National Brut (PNB).  Ces  entreprises  publiques  minières  ont  créé  des  infrastructures  sociales  (écoles, hôpitaux…)  dans  les  zones  minières  et  ont  impacté  significativement  la  vie  sociale  des populations  locales.  Elles  occupaient   une  place  de  choix  dans  la  mise  en  place  des infrastructures sociales pour les habitants des zones minières (BASINSA, 2013). Aujourd’hui, la situation n’est plus la même en termes de volume des  recettes d’exportation  et de  contribution  au  Produit  Intérieur  Brut  (PIB)  avec  comme  conséquence  notamment,  la déliquescence des entreprises publiques et l’absence d’une reprise de leurs actions sociales par les  nouveaux  intervenants  du  secteur  minier.  A  titre  indicatif,  le  PIB  minier  qui  représentait 24,55% au cours de la décennie 80 a chuté pour atteindre les chiffres de 6,55% au cours de la décennie 90 avec un faible relèvement (qui ne dépasse pas les 9%) au cours des dix dernières années (Ministère des Mines, 2010 cité par BASINSA, 2013). Le  Gouvernement  de  la  RDC  a  retenu  le  secteur  des  Mines  comme  l’un  des  piliers  de  la  relance  de  la croissance  économique et en  Juillet  2002, il  a  adopté  un  Code  Minier  incitatif  avec l’ambition de promouvoir les investissements dans le secteur minier. Le  Ministère  des  Mines,  en  charge  de  la  mise  en  œuvre  de  la  politique  nationale  en  matière  de  la valorisation des ressources minérales, s’est  engagé  à réaliser  les  objectifs du  Gouvernement, à savoir  de contribuer à la promotion des investissements, l’accroissement des recettes de l’Etat,  l’amélioration  du  bien-être  de  la  population  en  général  et  de  celle  des  zones  minières  en particulier

Année académique 2017

Partager ce travail sur :