Arrow Table de matières
8887576
UNIVERSITE CATHOLIQUE DE BUKAVU
Présenté par AKSANTI SHAMAMBA Patient
Pour l'obtention du diplôme de Graduat en sciences économique et de gestion

L’ENTREPRENEURIAT DES JEUNES ETUDIANTS: Cas des étudiants finalistes de l’UCB, UEA et de l’UNIC-ISGEA

Publication : 25 Décembre 2017
L’entrepreneuriat, et plus généralement la création d’entreprises, est le nouveau moteur de l’économie (Reynolds et al. 1994). Il est, en ce sens, un vecteur de développement économique permettant la réalisation de la valeur ajoutée et l’amélioration de la croissance nationale, et aidant à la lutte contre le chômage et le travail informel. Ses effets résultent de l’expression concrète des qualités de l’entrepreneur, et plus précisément de sa capacité à innover (Dejardin, 2000). La présence d’un grand nombre d’entrepreneurs dans un pays aboutirait à un surcroît de croissance économique. C’est dans cette même ligne d’idée que l’entrepreneuriat est considéré comme un facteur important dans l’économie.   Le fait que l’entrepreneuriat soit apparu comme un moteur stratégique de redéploiement économique (Schumpeter, 1975), de création d’emplois et de croissance, son soutien est vite apparu sur l’agenda politique de la plupart des gouvernements.   Cette montée en puissance de l’importance de l’acte entrepreneurial fut logiquement accompagnée d’une croissance spectaculaire des formations à l’entrepreneuriat. Ainsi, par exemple, aux Etats-Unis, le nombre de collèges et d’universités qui offrent des cours en entrepreneuriat est passé d’un niveau pratiquement nul dans les années 70 à plus de 1.600 en 2005 (Kuratko 2005). Cette tendance est également observée, avec un certain décalage, en Europe (Commission européenne 2004). De ce fait, notre pays doit aussi s’intéresser  à la question d’entrepreneuriat pour son développement.

Année académique 2016

Partager ce travail sur :