Arrow Table de matières
4523148
UNIVERSITE CATHOLIQUE DE BUKAVU
Présenté par NYAGAHAMA NURU Annelie
Pour l'obtention du diplôme de Ingénieur Agronome

INFLUENCE DE DIFFERENTS AMENDEMENTS (Chaux, biochar fumier et cendre de bois) SUR LES EFFETS DES FERTILISANTS NP ET PK APPLIQUES AU MAIS CULTIVE A KALEHE

Publication : 09 Décembre 2017
Au Sud-Kivu, les sols sont généralement acides, ont des taux de saturation en aluminium élevé allant parfois au-delà de 60 pourcent, ont un taux déficient en Phosphore assimilable et la teneur en cations basiques est très faible provoquant ainsi une infertilité des sols se traduisant directement par la baisse continuelle des rendements des cultures.   Afin d’accroitre la production du maïs au Sud-Kivu, il a été observé que le phosphore est l’un des éléments majeurs le moins disponible aux cultures dans le territoire de Kalehe. Ainsi une expérimentation a été menée à Kalehe, et trois champs ont été choisis dans ce site sentinelle par le projet VLIR pendant la période allant du 5 Octobre 2015 au 9 Février 2016. La variété de maïs ECAVEL était le matériel test et le modèle des essais comparatifs, avec les parcelles en split plot ont été choisi pour voir l’influence des différents amendements sur les effets des fertilisants dans cette contrée.  Les résultats ont montré que quelques soient les fertilisants NPK, NP ou PK combinés aux amendements, ces derniers ont réagit presque de la même manière bien que la combinaison NP+Fumier est celle dont le rendement s’est distingué par rapport aux autres avec 3,25t/ha.  Il ressort donc des résultats obtenus à Kalehe, que les champs devraient être fertilisés avec les engrais NPK mais aussi amendés avec les amendements locaux qui peuvent être souvent disponibles dans le milieu d’étude et qui donnent une bonne production tout autant que la chaux qui est parfois rare.

Année académique 2016

Partager ce travail sur :