Arrow Table de matières
2571275
UNIVERSITE CATHOLIQUE DE BUKAVU
Présenté par BIRINGANINE BALOLEBWAMI Espoir
Pour l'obtention du diplôme de Licencié en Sciences Economiques et de Gestion

INEGALITES DE GAINS ISSUS DU MARCHE DE TRAVAIL EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

Publication : 30 Décembre 2017
Le gain occupe une place prépondérante dans la vie de tout homme et sans celui-ci, il est difficile de satisfaire même les besoins fondamentaux. Celui-ci dicte le choix et le financement des biens et services de tout et chacun quel qu’il soit. Avoir une économie ou certains sont avantageux par rapport à d’autres peut avoir des conséquences non négligeables sur le bien être. Utilisant les données 1-2-3 de 2005 et 2012 couvrant toute l’étendue de la RDC, l’inégalité des gains et son développement en RDC sont analysés. Utilisant la décomposition d’Oaxaca-Blinder, les résultats montrent que l’inégalité des gains est forte en RDC. Considérant cette inégalité entre les travailleurs à gain élevé et à gain faible, la grande partie de l’écart est expliquée par les coefficients aussi bien en 2005 qu’en 2012 et peut être assimilé à la discrimination qui est expliquée par un avantage dont dispose les travailleurs à gain élevé.  Quand à l’inégalité de gain entre salarié et non salarié, la décomposition d’Oaxaca-Blinder renseigne sur l’existence d’une certaine hyper inégalité à l’avantage des salariés et qui est expliqué par les dotations (éducation, diplôme,…). Cependant, les entrepreneurs valorisent leurs caractéristiques dans le temps et l’effet de coefficient diminue dans le temps.  Quand à l’inégalité de gain liée au genre, les coefficients expliquent la grande partie de l’écart mais la valorisation des caractéristiques des femmes dans le temps diminue cet effet. Parmi les facteurs significatifs dans l’explication de l’inégalité des gains figurent l’éducation, l’expérience, la CSP, la région de résidence.

Année académique 2017

Partager ce travail sur :