Arrow Table de matières
5073415

CONCLUSION GENERALE

Cette étude porte sur l’étude d’adoption des technologies agricoles: Cas de lutte antiérosive dans le groupement de Mumosho en territoire de Kabare. 

Les hypothèses de départ étaient que l’identification de critères de choix des bénéficiaires nous indiquerait le niveau d’adoption et la connaissance des difficultés rencontréespar les ménages dans l’utilisation  de LAE serait une de solution pour évaluer cette derniere. Les enquêtes se sont déroulées dans 3 localités qui composent ce dit groupement dont Mumosho centre, Mandwe, Igaza, et Nyantende, où 155 ménages ont été interviewés.  

Les objectifs étaient:

- d’Identifier les critères de choix des bénéficiaires dans la LAE à Mumosho;

- Evaluer le niveau d’adoption de la LAE dans le groupement de Mumosho;

- Enfin, de proposer un projet dans le cadre de LAE.

Nos résultats montrent que 65,8% des ménages utilisent la LAE et 34,2% ne l’utilisent pas car n’ont pas été accompagnés par les ONG. De ce fait 58,7% sont membres des organisations d’agriculteurs et 41,3% ne les sont pas. Selon ces mêmes résultats, la majorité de ménages, 35.5% fait remarquer qu’ils souhaitent la plantation des arbres agro forestiers. 

Eu égard à ce qui précède, il convient de rappeler que la population de Mumosho a le souci de voir leur terre arable protégée car sa dégradation constitue un danger du point de vue socio-économique. C’est ainsi qu’un projet de renforcement  de LAE par la création d’un centre agro forestier a été mis au point afin de pallier à ce problème d’érosion. La durée étant de 2ans et dont le coût total des dépenses à effectuer se lève à un montant de 79170,74$.

Ainsi donc, nous restons ouverts à toutes éventuelles critiques remarques et suggestions constructives de nos lecteurs.

Partager ce travail sur :