Arrow Table de matières
4349558

CONCLUSION GENERALE

Nous voici au terme de notre recherche qui était intitulée « Problématique de l’approvisionnement en eau potable dans le groupement de Walungu », une recherche dans laquelle nous nous sommes fixé les objectifs tels que identifier si la quantité produite répond valablement aux besoins en eau potable dans le groupement de Walungu, identifier les causes du problème d’approvisionnement en eau dans ce groupement, l’endroit où la population s’approvisionne en eau ainsi que  les conséquences sanitaires liées à la consommation d’eau puisée dans différentes sources. Pour atteindre ces objectifs, les questions suivantes ont été formulées :

  1. La quantité de l'eau produite par la source MUHAMBWE est-elle suffisante pour alimenter les habitants de groupement de Walungu par rapport aux normes de l'OMS de 20 litres  par personne et par jour ?
  2. Les habitants de groupement de Walungu non abonnés à la source MUHAMBWE, comment s'approvisionnent- t- ils en eau potable ?
  3. Quelle est la qualité de l'eau fournie par la source MUHAMBWE à ses abonnées étant donné que la tuyauterie actuelle date de 1990 ?
  4. Quel est l'impact de cet approvisionnement en eau dans différentes sources du groupement de Walungu sur la santé de la population de ce groupement ?

Partant de ce questionnement, nous avons proposé des hypothèses suivantes :

  1. La quantité de l'eau produite par la source MUHAMBWE serait très inférieure aux besoins de la population de groupement de Walungu selon le minimum de consommation de 20 litres par personne et par jour.
  2. Les habitants du groupement de Walungu qui ne sont pas abonnés à la source de MUHAMBWE s’approvisionnent à différentes petites sources se trouvant dans les villages de ce groupement.
  3. L'eau des bornes fontaines et sources de groupement de Walungu serait de mauvaise qualité microbiologique et chimique
  4. L’impact serait négatif et l’approvisionnement en eau dans ces différentes sources occasionnerait la présence des maladies hydriques.

D’après nos résultats, le groupement de Walungu fait face à un problème sérieux d’approvisionnement en eau potable étant donné qu’il y a croissance démographique du jour au jour sans qu’il y ait de nouvelles solutions à ce problème d’approvisionnement, ce qui fait à ce que les sources disponibles dans le groupement de Walungu soient de plus en plus incapables de répondre aux besoins en eau de la population.

Cependant, une partie de la population se procure de l’eau des sources et une autre celle des pluies pour répondre à leurs besoins en eau. Cela favorise une fréquence des maladies d’origine hydrique au sein de cette population à la recherche des solutions aux problèmes d’approvisionnement en eau.

D’après les principaux résultats, 84% de l’effectif de la population enquêtée estiment faire face aux problèmes d’approvisionnement en eau, ce qui limite leur accès à l’eau potable étant donné que les sources disponibles offrent une quantité d’eau inférieure à la demande de la population. 78% de cette population justifient la persistance de ce problème par la désorganisation et l’incompétence des autorités politico-administratives qui ne se gênent de rien de voir leur population faire face à ce problème depuis plusieurs années sans y remédier. De cette carence en eau, il s’observe que 56% de la population puisent entre 1 et 5 bidons par semaine du fait que 60% d’entre elles confirment que l’eau arrive une fois par semaine, ce qui fait qu’il y ait l’encombrement de la population sur les sources. 66% de cette population confirment que cette eau est sale et 47% disent qu’elle occasionne la perturbation sanitaire.

En sommes, les résultats trouvés dans cette recherche confirment nos hypothèses et indiquent que ce problème d’approvisionnement en eau potable persiste dans le groupement de Walungu. Ainsi, pour remédier à ce fléau, les autorités politico-administratives doivent intervenir en réhabilitant la source de MUHAMBWE pour qu’elle puisse offrir une quantité supérieure à celle qu’elle offre actuellement et répondre à la demande des habitants du groupement de Walungu. Cette seule source ne suffit pas pour un groupement qui affiche une croissance démographique du jour au jour. La construction d’autres sources produisant d’eau potable va apporter une part de solution à ce problème. C’est ainsi que nous avons proposé un projet de construction d’une source d’eau potable dans le groupement de Walungu pouvant offrir une quantité suffisante d’eau potable et seconder les différentes sources qui y existent, lequel projet doit attirer l’attention des ONG et autorités politico-administratives pour sa mise en œuvre dans le but de sauver des multiples vies qui sont exposées à des perturbations sanitaires dans le groupement de Walungu.

Partager ce travail sur :