Arrow Table de matières
1877494

CONCLUSION GENERALE

Une étude analytique sur les facteurs de morbidité maternoinfantile colligée sur 422 femmes avec utérus multi cicatriciel de plus de 15 ans  pendant une durée médiane de 1 an (2015-2016) dans 5 hôpitaux de la province du Sud-kivu (Hgr Ifendula, Hgr Kalonge, Hgr Nyantende, Hgr Panzi et Hgr Rau) a trouvé une association entre la morbidité  et les facteurs de risque supposés en uni variée à partir du OR (IC 95%) et modélisée dans des régressions linéaires et logistiques multiples en multi variées.

Dans cette étude, l’incidence de la morbidité  est respectivement  de 93.1/100femmes avec 2 ou plusieurs cicatrices ayant accouché avec césarienne et 6.9% chez celles ayant accouché par voie basse.

Ainsi, nous confirmons l’hypothèse selon laquelle l’incidence de la morbidité maternoinfantile est élevée sur utérus multicicatriciel.

Ainsi, certains facteurs ont été présupposés comme étant responsables de la morbidité chez les femmes avec utérus multi cicatriciels comme:

  • Sociodémographiqueset épidémiologiques : l’âge (25 à 39 ans) (OR ajuste=1.01, p=0.0066), le niveau d’étude bas (OR ajuste =1.96, p=0.0079) et le manque de profession (cultivatrices, ménagères) (OR ajuste=1.01 et p=0.0001) ;
  • Obstétrico-cliniques : le fait de ne pas faire le counseling (OR ajuste=1.85, p=0.0006), espace inter génésique court (OR ajuste =2.85, p=0.04), le mode d’admission (RR ajuste=10.9 et p=0.0097), le fait d’avoir plusieurs cicatrices (OR ajuste = 2.82 avec p=0.0006), la notion de travail sur cicatrice (OR ajuste = 3.05 avec p=0.042) , la parité  (OR ajuste = 22.41 avec p=0.001), et le type d’incision (OR ajuste =14.2 avec p=0.04).

Aux différentes durées : à la durée entre décision et fin césarienne (CC=0,01; r partielle= 0,15 ; p= <0,0001), à Durée entre extraction et début césarienne (CC=-0,51 ; r partielle= -0,07 ; p=0,012) et à la durée opératoire  (CC=0,03 ; r partielle=0,15 ; p<0,0001) ;

Ainsi, nous confirmons partiellement l’hypothèse selon laquelle certains facteurs précités ci-haut sont associés à la morbidité maternoinfantile.

Partager ce travail sur :